VOTE | 609 fans

Esprits Criminels
#109 : Le septième passager

Scénariste : Jeff Davis
Réalisateur : Felix Enriquez Alcala

Lorsqu'un paranoïaque schizophrène fait une crise de délire à bord d'un train de voyage, Hotchner et Gideon doivent entrer dans son jeu pour tenter de sauver les passagers qu'il retient en otages. Elle se trouve dans le train et fait partie des otages mais l'homme lui a pris son arme.

> En plus : les photos promotionnelles

Popularité


3.83 - 12 votes

Titre VO
Derailed

Titre VF
Le septième passager

Première diffusion
23.11.2005

Première diffusion en France
09.08.2006

Vidéos

Criminal Minds - 1x09 - am I or the others crazy?

Criminal Minds - 1x09 - am I or the others crazy?

  

Criminal Minds - Season 1, Episode 9

Criminal Minds - Season 1, Episode 9

  

Plus de détails

N°009

Acteurs principaux présents dans l'épisode :
   - Mandy Patinkin ... Jason Gideon
   - Thomas Gibson ... Aaron Hotchner
   - Matthew Gray Gubler ... Spencer Reid
   - Shemar Moore ... Derek Morgan
   - Lola Glaudini ... Elle Greenaway
   - A.J. Cook ... Jennifer Jarreau
   - Kirsten Vangsness ... Penelope Garcia

Acteurs secondaires et invités dans l'épisode :
   - Chris Bauer ... Ted Bryar
   - Susan Gibney ... Linda Deaton
   - M.C. Gainey ... Moretti
   - Jeff Kober ... Leo
   - Anil Raman ... Josh Patel
   - Alice Rietveld ... Elaine Curtis
   - Kevin Cristaldi ... Harry Anderson

FBI,Analyse du comportement: Quantico, Viriginie.

JJ rentre dans le bureau du Hotch.

JJ: Salut.

Hotch: Salut. ( au téléphone). Oui, merci.

Il raccroche.

JJ: Où est Elle?

Hotch: Au Texas.

JJ: Au Texas?

Hotch: Elle va à la prison d'état rencontrer William DeVries.

JJ: L'assassin d'enfants?

Hotch: Oui, il... DeVries a accepté de participer à un programme d'étude.

JJ: Vous la laissez déjà interroger des criminels, toute seule?

Hotch: Elle peut le faire.

 

Au Texas: dans le train.

Un jeune est assis: il écoute de la musique.

Flash back:

Il a une un accident de voiture, il avait bu.

Homme: Allô?

Jeune: Papa, j'ai explosé une autre voiture.

Homme: Quoi?

Jeune: J'ai...

Homme: Tu as encore bu?

Jeune: Eh bien...

Homme: Cette fois, c'est trop. J'en ai marre de toi, Josh. Tu ne remets plus jamais les pieds à la maison.

Fin flash back.

L'une des passagères s'assoit, elle est enceinte.

Flash back:

Elle est dans une salle de bain, elle tient un test de grossesse positif.

Homme: On va se marier!

Femme: Se marier?

Homme: Oui, pourquoi pas? On va se marier et on garde le gosse.

Femme: Non. Je vais aller à Dallas, m'occuper de ça.

Fin flash back.

L'un des passagers à une malette sur les genoux. Il transpire. Il ouvre sa malette, à l'entérieur se trouve une arme. Il referme la malette.

Flash back

L'homme est en train de faire la malette.

Homme: Je ne comprends pas.

Femme: Je ne serai plus là quand tu rentreras Harold. Je demande le divorce. Je te quitte. Je pars pour Dallas, ne cherche pas à me rejoindre.

Fin flash back.

Une des passagères lit le journal.

Flash back

Elle est à son bureau.

Homme: Linda, vous êtes sûre que c'est une bonne idée de l'emmener à Dallas?

Linda: J'ai écrit deux livres là-dessus. Preuve vivante que mes théories sont justes. Je le veux à la conférence.

Fin flash back.

Elle et en train de relire le dossier. Elle prend son portable.

 

FBI, Analyse du comportement: Quantico, Virginie: Bureau de Gideon.

Gideon: Gideon.

Elle: C'est moi.

Gideon: DeVries est coopératif?

Elle: Je ne serais pas là-bas avant une bonne heure. A El Paso j'ai pris le train plutôt qu'une voiture. Je voulais avoir le temps de réétudier le dossier.

Gideon: Rappelle toi, il mentira...

Elle: Si je connais le crime mieux que lui. Je le sais, papa.

Gideon: Tu nous appelle quand tu as fini.

Elle: Attends.

Gideon: Elle, je suis débordé. J'ai deux dossiers à étudier et le NSA veut l'avis sur une cellule terroriste à Hambourg avant 18h

Elle: Quoi?

Gideon: J'ai dis, je suis débordé.

Elle: J'ai pas entendu, le réseau est...

Gideon: Elle, j'ai pas le temps. On en parle quand tu rentres!

Elle: Oui. Bien. Demain

Gideon: Tu seras là...

Elle: Allô? Allô?

Gideon: Elle?

Le réseau a coupé. Gideon se remet au travail

 

Dans le train, Elle relit le dossier.

Léo ( à Ted): Regarde, tu as vu ça?

Ted: Laisse moi tranquille.

Léo ( à Ted): Regarde. Le dossier, Ted, regarde le dossier.

Ted regarde le dossier que tient Elle et voit le logo du FBI. Linda regarde Ted.

Léo (à Ted): Je t'avais dit ce qui allait se passer. Je t'avais dit où on allait en réalité.

Tout d'un coup, le train s'arrête.

Josh: C'était quoi, ça?

Agent de sécurité: Tout va bien, messieurs, dames. Tout le monde reste calme, vous restez à vos places. Tout va bien.

Elle: Qu'est ce qui se passe?

Agent de sécurité: Rien, madame. ( il voit le dossier que tient Elle) Vous êtes...

Elle: FBI!

Agent de sécurité: Suicide. On s'est jeté devant le train.

Elle: Je peux faire..

Au fond du train.

Léo ( à Ted): Qu'est ce qu'ils se disent? Pourquoi ils parlent?

Agent de sécurité (à Elle): Malheureusement, on a l'habitude de gérer ce genre d'incident.

Léo ( à Ted): Tout ça n'est pas normal Ted.

Agent de sécurité: Restez calmes. Nous allons repartir très vite.

Léo ( à Ted): Tu vois le flingue?

Agent de sécurité: Ne vous en faites pas. J'ai dit que tout irait bien.

Léo ( à Ted): Maintenant ou jamais mon grand!

Agent de sécurité: Tout va bien.

L'agent de sécurité se retourne, Ted en profite pour lui pendre son arme et il le tue.

Linda: Mon Dieu!

Ted frappe Elle, lui prend son arme et la menotte au siège.

Ted: Personne ne bouge!

Elle: Bien, arrêtez-vous, rien ne vous oblige à faire ça.

Linda: Qu'est ce que vous faites?

Ted: La ferme! La ferme!

Léo ( à Ted) Tu es un champion, bravo!

 

Générique.

 

FBI, Analyse du comportement: Quantico, Virginie.

JJ: Bien, ceci est filmé par une caméra de sécurité à l'intérieur du train. Cinq otages, dans une voiture arrêtée sur les voies. Un des agents de sécurité est mort suite à la 1re fusillade.

A l'écran, l'équipe voit ce qui se passe dans le train.

Reid: C'est ce qui se passe?

JJ: Oui, dans l'ouest du Texas.

Morgan: Pourquoi, ils font appel à nous?

Hotch: A cause de l'aspect psychologique du preneur d'otage, que nous sommes plus habilités à traiter.

Reid: Tu peux avoir quelques images?

Reid s'approche de l'écran.

Reid: Tardive dyskinesia.

Morgan: Et pour ceux qui n'ont pas de mémoire encyclopédique?

Reid: Ce sont des sévères tics de face, qui se développent après des années de traitement psychotiques.

Morgan: C'est un psychotique?

Hotch: Un psychotique avec des otage.

JJ: Et deux armes.

Gideon arrive.

Gideon: Prise d'otage dans un train?

JJ: Oui, au Texas.

Gideon: Un train au Texas.

Il s'approche de l'écran et voit Elle.

Gideon: Et merde!

Morgan: Quoi?

Gideon: Elle.

Morgan: Elle?

JJ: Quoi?

 

Sur la route au Texas.

Gideon: Robert Oxton Bolt a écrit: " Une croyance n'est pas seulement une idée que l'esprit possède, c'est une idée qui posssède l'esprit."

 

Dans la voiture: Hotch et Morgan sont à l'avant, JJ, Gideon et Reid à l'arrière.

JJ: Les autorités locales ont encerclées le train. Les tireurs de la brigade d'intervention sont en position, mais ils hésitent à passer à l'action avant que les négociations soit finies. Les images des deux caméras de surveillance ont été remontées sur des moniteurs dans un QG mobile, qui a été monté par la brigade.

Hotch: Il faut que l'on sache qui dans ce train peut nous aider et qui peut poser problème.

Morgan: Bien, je vais demander à Garcia de bosser sur la vidéo.

Il prend son portable et appelle Garcia.

Garcia: Como se dise "sexy"?

Morgan: Garcia?

Garcia: Exactement.

Morgan: Je ne rigole pas. Pas le temps. On t'envoie par ligne sécurisée, les images des caméras de surveillance. Tu peux te servir de ton logiciel de reconnaissance et dire qui est qui?

Garcia: S'ils ont leur photos dans ces dossiers, je les trouverai.

Morgan: Penelope, Elle est l'une des otages.

Garcia: Je suis dessus.

Morgan raccroche.

Morgan: Elle va les identifier.

Gideon: Y a t-il eu un contact avec l'intérieur du train?

JJ: Il a fallu 2 heures pour le convaincre d'accepter une ligne téléphonique. Mais jusque-là il ne veut parler à personne, qu'à la " Haute Autorité".

Hotch: Dieu?

JJ: Aucun rapport avec la religion.

Hotch: Le négociateur a t-il dit être la Haute Autorité?

JJ: Notre homme a vite coupé court à la conversation. Il lui a donné trois heures pour lui amener cette Autorité.

Reid: Trois heures? C'était quand?

JJ: Il y a deux heures et demie.

Gideon: Bien, il veut parler à la Haute Autorité. On va lui donner ce qu'il veut. Mets les phares, enclenche la sirène et klaxonne. Oblige tout le monde à dégager la route. (Hotch enclenche la sirène) Approche la voiture le plus près possible du barrage. Quand on s'arrête, on reste assis, on attend 3à secondes et on descend.

 

Dans le train, Ted voit la voiture arriver.

Léo (à Ted):Ils arrivent. Que la partie commence, Teddy.

Linda: Teddy, vous devez m'écouter.

Ted: Non. C'est toi qui dois m'écouter.

Josh: Madame, votre fiancé ne tourne pas rond.

Linda: Ce n'est pas mon fiancé.

Josh: C'est qui alors?

Elle; Un malade mental, c'est ça?

Linda: Oui, il va finir par se calmer.

Harold: Et comment vous le savez?

Elle: Vous êtes son médecin?

Linda: Je l'emmenais avec moi à Dallas participer à une conférence. Ted est un exemple des progrès en matière de soulagement des psychoses sévères.

Josh: Lui, un exemple de progrès?

Elle: Qu'est ce qu'on peut faire?

Linda: Il n'a jamais eu ce genre de rupture avec la réalité. Il n'a jamais été violent.

Elle: Que peut on faire?

Linda: Il faut le rassurer, qu'il se sente moins menacé.

Josh: ça c'est le comble, c'est lui qui a deux flingues.

La femme enceinte ne se sent pas bien.

Elle: ça va?

Femme: Non. Je crois que je vais être malade.

Elle vomit.

Josh: Super.

Elle: ça va mieux?

Femme: Oui. Je me sens pas très bien, en ce moment, c'est mon estomac.

Linda: Vous n'êtes pas enceinte?

La femme ne répond pas.

Linda: Teddy? Cette jeune fille ne se sent pas bien.

Léo (à Ted): Elle te ment Ted.

Ted: La ferme! Assise!

Linda se rassoit. Harold est un train d'ouvrir sa malette.

Josh: Qu'est ce que vous faites?

Elle: Ne soyez pas stupide.

Il sort finalement la Bible.

Josh: Vous vous foutez de qui? Vous voulez faire quoi? Lui jeter?

Ted regarde à l'extérieur.

Ted: Pourquoi ils restent assis là-dedans? Sortez!

Josh: Taré, totalement taré!

 

A l'extérieur: Hotch, Morgan, Gideon, JJ et Reid sortent de la voiture.

Gideon: Ne regardez pas vers le train, ignorez le. La Haute Autorité se moque de perdre quelques civils.

Hotch: Je vais allé voir le commandant de la brigade.

Moretti: Frank Moretti, du bureau de Dallas.

Gideon: Bonjour.

Moretti: Pour autant que nous le sachions, votre agent est toujours en vie.

Gideon: L'homme a des exigences, des demandes particulières?

Moretti: Non, tout ce qu'il veut, c'est parler à la Haute Autorité. Comment négocier avec un psychotique qui refuse de parler?

Gideon: Tout dépend du degré de ses troubles hallucinatoires.

Reid: Des psychotiques croient recevoir des messages du gouvernement, de Dieu. Même des extraterrestres. John Nash pensait avoir été recruté par des aliens pour sauver le monde.

Moretti: J'ai vu le film.

Reid: Le film faisait un portrait inexact et peu fiable...

Morgan: ça va. Je ne suis pas sûr qu'une critique de film nous aide. Dépêche toi, roule.

Reid: Tu as raison, désolé.

Reid, Morgan, JJ, Moretti et Gideon se dirige vers le QG. Hotch est en train de parler avec le commandant de la brigade d'intervention.

Hotch: Quelle est la situation?

Commandant: Nous sommes sous tous les angles.

Hotch: Il est possible que nous réussissions à négocier. S'il réclame un prêtre, ou si quoi que ce soit dans son comportement reflète une intention d'en finir, de tuer les otages, vous foncez et investissez le train.

Commandant: C'est quand vous voulez.

 

Dans le train.

Ted: Allez. Vite,vite,vite. C'est aujourd'hui que ça doit finir.

Léo ( à Ted): Restez concentré, attention Ted.

 

Dans le QG.

Moretti: Ses illusions sont importantes.

Gideon: Il faut s'en servir à notre avantage.

Morgan: Donc la question du jour est...

Gideon: Il se passe quoi, d'après lui?

Moretti: Bonne chance! J'ai essayé de le convaincre que j'étais la Haute Autorité, mais il ne m'a pas cru.

Gideon: Les paranoïaques croient aux secrets. Si je suis la Haute Autorité, c'est lui qui devra venir à moi. Il devra poser la 1re question, mais nous devons l'y aider.

Reid: Regardez!

 

Dans le train.

Linda: Ted, fais un effort, concentre toi.

Ted s'approche de la femme enceinte.

Ted: Debout!

Elle: Prenez-moi!

Il attrape la femme.

Femme: Non!

Elle: Prenez-moi! Prenez-moi!

Ted: Vous croyez que je vais vous laissez envoyer les messages?

Elle: C'est à moi qu'ils veulent parler, quoi que vous vouliez, je peux vous l'obtenir, prenez-moi!

Léo ( à Ted): Ne la crois pas Ted.

Josh: Mec...

Ted met un coup de coude à Josh.

Ted: Vous aussi?

Harold: Non, non, je n'ai rien fait!

Linda: Tu ne cours aucun danger, tu dois le faire confiance.

Femme: Arrêtez, je vous en prie.

 

Dans le QG, Gideon, Morgan, Hotch, JJ, Reidet Moretti voient ce qui se passe dans le train grâce aux moniteurs.

Gideon: Doucement, doucement.

 

Dans le train, Ted s'approche du téléphone.

Ted: Ne dites pas un seul mot de plus que ce que je dis de dire. Si vous changez un seul mot, je vous préviens, je vous tue. N'essayez pas de transmettre des messages, secrets ou codes. Est ce que c'est clair?

Femme: Des codes?

Ted: Est ce que c'est clair?

Femme: Oui, oui, c'est clair.

La femme prend le combiné.

 

Dans le QG, téléphone sonne.

Gideon: Oui.

Ted: Demandez lui qui c'est qui vient d'arriver.

Femme: Il veut savoir qui vous êtes? Il veut savoir qui vient d'arriver?

Gideon: Dites lui que je suis celui qui peux résoudre la situation.

Femme: Il dit qu'il est celui qui peut résoudre la situation.

Ted: Pour quelle branche du gouvernement il travaille?

Femme: Pour quelle branche du gouvernement vous travaillez?

Gideon: Je n'ai jamais dit que je travaillais pour le gouvernement.

Moretti s'apprête à parler, Morgan appui sur le bouton pour masquer la conversation.

Morgan: Attendez! Moins il en dit, plus mystérieux nous sommes et plus dans l' Autorité nous grimpons.

Il désappuie sur le bouton.

Femme: Quelle branche... Quelle branche du gouvernement?

Elle: Arrêtez, ça suffit.

Ted: Demandez lui pour qui il travaille? Non, demandez lui s'il est du NSA? Non, attendez! Ils sont du FBI, c'est ça?

Femme: Est ce que vous êtes du FBI?

Gideon: Il n'a qu'à le demander lui même.

Femme: Vous devez lui demander vous même.

Ted prend le combiné.

Ted: Dites moi qui vous êtes ou cet agent meurt!

Gideon: Qui je suis? Vous le savez bien.

Ted: Si vous êtes de la Haute Autorité, alors vous allez pouvoir me l'enlever.

Gideon: ça va demander du temps.

Ted: Je veux qu'on me l'enlève tout de suite.

Gideon: Vous savez... vous savez que ça ne peut pas être fait rapidement. Au revoir.

Ted: Non, attendez! D'accord! Une heure. Vous avez une heure pour me l'enlever ou je jure devant Dieu que je tue tous les agents dans ce train.

Il raccroche.

 

Dans le QG.

Moretti: C'est quoi? Qu'est ce qu'il veut qu'on lui enlève? Vous avez une idée vous?

Gideon: Non. Mais maintenant, nous avons une heure pour le découvrir.

Un peu plus tard.

Moretti: Il ne nous reste plus que 40 minutes.

Hotch: Y a t-il des hallucinations plus communes que d'autres, lors d'épisodes psychotiques, chez les paranoïaques?

Reid: Les hallucinations sont aussi variées que les malades. Souvent teintées d'expérience personnelle.

 

Dans le train.

Léo (à Ted): Tu ne peux plus revenir en arrière Ted. Ils n'arrêterons pas de te pourchasser et de te suivre partout où tu iras.

Ted: Je ferai ce qu'il faudra, laisse moi tranquille!

Linda est en train de soigner Josh qui saigne.

Elle: Qui a un portable qui capte?

Josh: On est au milieu de nulle part! Bienvenue au Texas!

Linda: Vous saignez plus que vous devriez pour une petite coupure.

Josh: Je suis hémophile.

Elle: Les agents à l'extérieur doivent savoir de quoi il s'agit.

Linda: Il croit que le gouvernement l'observe et le suit. Il croit qu'on l'espionne.

Josh: Ils nous espionnent tous. Ils ont des tas de moyens de savoir tout ce qu'on fait.

Harold: Ne soyez pas stupide.

Josh: Y a un agent du FBI dans le train. C'est une coïncidence?

Ted: Je vais le faire!

Harold: Il va tous nous tuer.

Linda: Non.

Harold: Il a tué l'agent de sécurité.

Linda: L'agent de sécurité avait unrévolver, il l'a ressenti comme une menace.

Ted: Il fait trop chaud.

Josh: Vous prenez des otages au beau milieu du Texas, c'est normal qu'il fasse chaud.

Ted s'approche, Linda s'interpose.

Linda: Non. C'est exactement ce qu'ils veulent Ted. Ils veulent te détourner de ton but. Ils ne te l'enlèveront pas.

Elle lui prend le bras et le tend discrètement pour faire apparaitre les marques sur le bras de Ted.

Linda: Tu es si prêt de réussie. Ne gâche pas cette chance.

 

Dans le QG.

Gideon: Regardez son bras.

Hotch: Quoi?

Gideon: Sur son bras, vous voyez?

Reid: C'est quoi ça?

Morgan: On dirait des cicatrices.

Gideon: Là où il a essayé de l'extirper avec un rasoir ou une pointe.

Moretti: Extirper quoi?

Hotch: Peut être une puce.

Reid: C'est une hallucination aussi commune que de se prendre pour le nouveau Messie. Ralph Tortorici a tenu en otage une classe entière. Il croyait que des puces étaient implantées dans son corps.

Morgan: Ce gars croit qu'on lui a implanté des trucs dans le bras?

Gideon: Probablement, et si on ne lui retire pas, il risque de tuer tout le monde.

Le portable de Morgan sonne, il décroche.

Morgan: Oui, c'est Morgan.

Garcia: Je les ai identifiés.

Morgan: Bien, Garcia, vas-y, envoie!

Garcia: Le maigre en costume s'appelle Harry Anderson. Le jeune est un étudiant de l'université de Gillett, viré sans diplôme. La jeune fille c'est Elaine Curtis, elle nous vient de , accroche toi, Adobe Walls à Terlingua, Texas. L'élégante en joli costume, c'est Linda Deaton, auteur et psychiatre très renommée.

Morgan: Tu es une femme extraordinaire.

Garcia: Oui, et c'est pas fini. J'ai un bonus surprise. To preneur d'otage, il est célèbre scientifiquement parlant, il s'appelle Bryar. Théodore Bryar. Théorie du Tout.

Morgan: Tu sais ce que tu fais? Tu envoies tout par mail! Continue de creuser. Tu es un chef.

Il raccroche.

Gideon: Parle moi des otages.

Morgan: Bien, alors, le premier c'est Harry Anderson ( son permis de conduire apparait). Représentant de commerce. Il vit dans un pavillon de la banlieue de Dallas avec sa femme depuis 18 ans. Il n'a pas d'enfants. Pas d'investissements, ni portefeuille, ni plan de retraite.

Gideon: Il ne court aucun risque. Tu me parles du jeune.

Morgan: Lui, il s'appelle Josh Patel. Il a 20 ans. Il vient d'être viré de l'université de Gillett pour avoir encastré sa voiture dans la BU, soûl.

Gideon: Il boit. Un ivrogne ne nous servira à rien.

Morgan: Sur la fille ( le permis de conduire de Elaine Curtis apparait) on n'a pas grand chose. On n'a qu'un permis de conduire. Elle s'appelle Elaine Curtis. Elle vit dans une petite ville dans l'ouest du Texas. Elle n'a ni carte de crédit, ni passeport. Elle ne doit pas voyager beaucoup. Elle, c'est le Dr Linda Deaton ( son permis de conduire apparait ) Elle est psychiatre au centre de Stokes Mental d'El Paso. C'est là que Ted Bryar est interne depuis neuf ans.

Gideon: C'est son médecin?

Morgan: C'est possible, oui. Elle est célibataire, habite à El Paso. Elle a écrit des livres et articles diffusées dans des cercles médicaux. Conférencière réputée, elle est invitée à plusieurs symposiums cette année, dont un, ce soir à Dallas. Voilà, c'est tout ce que j'ai. Garcia va continuer ses recherches mais je ne vois pas de quelle façon ces gens vont pouvoir nous aider.

Gideon: Il faut espérer qu'au moins ils n'approuvent pas les choses.

 

Dans le train.

Léo ( à Ted): Ils t'embrouillent pour t'affaiblir, Ted. Ils veulent te passer à bout. Tu dois rester déterminé.

De l'autre côté du train.

Harold: Hé? Pourquoi ils ne viennent pas nous secourir?

Elle: Ne vous inquiétez pas, on va s'en sortir.

Josh: Comment ça "on"? C'est ps après nous qu'il en a. L'agent, c'est vous.

Linda: Il pense qu'on est tous des agents. Il s'imagine que tout le monde l'est.

Josh: Je ne suis pas un agent.

Léo (à Ted): Il veut t'embrouiller, lui aussi.

Josh: Je suis avec vous. Big Brother nous regarde. Nouvelle pensée, nouvelle parole? La haine est l'amour, la guerre est la paix.

Léo (à Ted): Il se moque de toi.

Ted se lève.

Ted: Tais-toi.

Linda: Non, Ted, tout va bien. Il ne pense pas ce qu'il dit.

Josh: Mais si, je vous soutiens. Je suis contre le gouvernement.

Ted: Vous vous assezyez!

 

Dans le QG.

Hotch: Comment on lui retire une puce qui n'existe pas?

Reid: Son discours est lucide, il ne fait pas de nologisme, il ne mélange pas les mots, ses idées sont cohérentes. Tant qu'on collera à son schèma, il pourra garder une pensée relativement organisée.

Morgan: Assez organisée pour voir si on lui tend un piège!

Hoch: Et s'il est convaincu que c'est dans son bras et pas dans son cou ou le bas de son dos?

Gideon: On ne peut pas faire d'incision sans qu'il observe.

Morgan: On peut le convaincre qu'il n'a pas cherché au bon endroit.

Reid: On peut faire semblant. Ou l'a cacher dans la paume de la main. Un peu de manipulation.

Morgan: Comment ça, tu parles d'un tour de magie, là?

Reid: Je parle d'un tour de magie, oui.

Hotch: Non.

Reid: Je faisais ça au lycée pendant les examens. Je peux faire apparaître, disparaître.

Hotch: On ne va pas risquer qu'il prenne un autre agent en otage.

Reid: On ne peut pas rester sans rien faire.

Morgan: Bien, Reid, vas-y, montre.

Reid: Quoi? Non.

Morgan: Si tu peux le faire, je peux le faire. Montre moi.

Reid: Je me suis entrainé toute ma vie. On a au moins 30 minutes.

Morgan: Reid, je ne te laisse pas entrer dans ce train avec un dingue armé.

Reid: Je ne crois pas que nous ayons d'autres choix.

Gideon: Non. Nous n'avons pas d'autres choix.

Devant l'ordinateur.

JJ: Le Dr Bryar est l'un des plus grands physiciens du monde. Il a écrit des centaines d'articles sur la Théorie du Tout. Je n'y comprends rien, d'ailleurs. Il a travaillé pour le gouvernement dans les années 80.

Gideon: C'est probablement l'origine de ses hallucinations.

JJ: ça fait neuf ans qu'il est enfermé en institution.

Gideon: Jusqu'à ce que le Dr Deaton l'emméne à cette conférence.

JJ: Oui.

 

Dans le train.

Elle: Il faut mettre au point une stratégie.

Linda: Je vais essayé de lui parler.

Elle: Ce n'est pas risqué?

Linda: Ted? Tu te sens un peu mieux, maintenant? Tu ne cours aucun danger, ici. Personne ne veut te faire du mal.

Léo ( à Ted): C'est sûr.

Linda: L'agent du FBI se trouve totalement par hasard dans ce train. Elle n'est pas là pour toi, elle ne te suis pas, elle ne te surveille pas.

Léo ( à Ted): Elle s'imagine que tu vas la croire?

Linda: Laisse les partir, Ted. Je resterai avec toi. Tous les deux on va s'en sortir, tu vas voir. Mais il faut que tu laisses partir ces gens. ( Ted voit Linda en ange). Je vais rester avec toi ici. Personne ne te veut du mal. Nous ne voulons pas te faire souffrir, nous voulons te tuer.

Ted: Non!

Linda: Non, Ted, tout va bien. Tout va bien.

Elle: Arrêtez! Je ferai tout pour que jamais ils ne viennent vous l'enlever. Si vous blessez encore quelqu'un dans ce train, je jure devant Dieu, vous devrez l'avoir en vous pour toujours.

Le téléphone sonne, Ted va décrocher.

Ted: Quoi?

Gideon: Tout va bien, Dr Bryar?

Ted: Je veux qu'on me l'enlève.

Gideon: Je vous envoie deux techniciens pour toi.

Ted: Non! Un seul. Un seul technicien.

Gideon: C'est une procédure délicate qu'un...

Ted: Un seul technicien. Ou je descends tous les agents.

Gideon: D'accord. Il faut vous calmer. Nous avons encore vingt minutes.

Ted: Non, j'attends plus. Vous le faites maintenant. Maintenant! Maintenant!

Il raccroche.

 

A l'extérieur, Hotch prend une puce d'un appareil.

Commandant: ça fera l'affaire?

Hotch: ça fera plus d'effet une fois tachée.

Commandant: Tachée de quoi?

Hotch: De sang.

 

Dans le QG.

Morgan: Reid, interdiction absolue d'enlever ce gilet. Pendant une prise d'otage, il arrive que le SWAT intervienne sans prévenir le négociateur, tu sais pourquoi?

Reid: Le moindre changement de ton ou le choix d'in mot peut tout faire basculer.

Morgan: C'est ça. Surtout pas un regard à Elle. Tu es un technicien, tu ne l'as jamais vue.

Reid: Bien!

Morgan: Rappelle toi, tu entres dans son fantasme et tu crois en toi.

Reid: Tu savais que des dentistes et des chirurgiens avaient été recrutés pour implanter ce genre de truc lors de banales interventions, pratique courante depuis la fin des années 30. Dis moi d'y croire.

Morgan: On y va.

Hoth: Bien! Voilà la puce gouvernemantale.

A l'extérieur, Reid essaie de faire le tour mais il fait tomber la puce.

Morgan: Allez, ne t'énerve pas.

Reid: Cette puce est beaucoup plus petite que ce que j'ai l'habitude de manipuler.

Il essaie de nouveau mais il fait retomber la puce.

Gideon: On laisse tomber, j'annule tout.

Reid: Non, attendez. Encore une fois.

Il recommence et réussit.

Gideon: Tu fais ton tour de magie et tu sors du train. Tu as compris? Dis que tu dois retourner voir la Haute Autorité. Que tu as des directives. Enfin, peu importe. Quoi qu'il arrive, tu ne restes pas là-bas. C'est un ordre.

Reid: Bien, monsieur. ( Il commenca à y aller, se retourne) Un service?

Morgan: ce que tu veux.

Reid: Est ce que vous pourriez faire comme si vous alliez me revoir?

Hotch: A tout à l'heure.

Reid se dirige vers le train. Hotch va voir le commandant de la brigade.

Hotch: Dites à vos hommes de ne pas lâcher la cible. Au moindre dérapage, on lance l'assaut.

Commandant: Ce sera dans les meilleures conditions.

Hotch: Qu'ils fassent au mieux.

 

Reid monte dans le train et entre dans le wagon.

Léo ( à Ted): Qu'il arrête d'avancer.

Ted: Arrêtez d'avancer.

Reid: Salut, tout le monde. Je suis venu retirer une puce du bras du Dr Bryar.

Ted: Vous en levez ce gilet, je veux vous voir.

Reid: Je n'ai pas d'arme sur moi. La Haute Autorité interdit aux techniciens d'en avoir.

Ted: J'ai dit, enlevez-le!

Reid commence à enlever le gilet.

 

Dans le QG.

Morgan: C'est pas vrai Reid, on t'a dit de ne pas l'enlever.

 

Dans le train.

Ted: Approchez. Je veux voir vos deux mains. Je veux les voir tout le temps. Venez vous asseoir là, devant moi.

Reid s'asseoit.

Ted: Pourquoi vous êtes si nerveux?

Reid: Je vous l'ai dit, je ne suis pas habitué aux armes.

 

Dans le QG, Gideon et Morgan sont tendus.

 

Dans le train, Reid désinfecte le bras du Dr Bryar.

Reid: ça va sûrement vous piquer un peu.

Il prend un scalpel et coupe un peu le bras de Ted et retire la puce.

Josh: Vous avez vu ça?

Ted: Je le savais. Je le savais.

 

Dans le QG.

Morgan: Regardez, il l'a, ça y est, il a la puce!

 

Dans le train: Reid se lève

Reid: Je dois retourner voir la Haute Autorité.

Ted: Pas encore.

Reid se rasseoit.

Ted: Faites-la fonctionner. Faites fonctionner cette puce.

Reid: Excusez-moi.

 

Dans le QG.

Gideon: Sors de ce train, Reid.

JJ: Il y a un truc qui ne va pas, regardez.

Gideon: Sors de ce train.

 

A l'extérieur.

Hotch: Sors de là!

Commandant: Pourquoi il ne bouge pas?

Hotch: Combien de fois vous devez tirer pour entrer?

Commandant: Deux. Le premier tir explose la fenêtre, le second descend Bryar.

Hotch: Entre les deux, il a le temps de tuer quelqu'un.

Commandant: C'est le mieux qu'on puisse faire.

Hotch: Tenez vous prêts!

 

Dans le train.

Ted: Faites-la fonctionner ou je tire.

Reid: Je suis désolé, je ne peux pas.

Ted: Pourquoi? Pourquoi?

Elle: Elle doit être implantée.

Reid: Elle a raison. Elle puise l'énergie dans les impulsions électriques échangées par les neutrons. Elle doit être en vous pour fonctionner. Je dois vraiment...

Ted: Asseyez-vous. Vous n'irez nulle part.

Josh: Vous voyez qu'il avait une puce dans le bras.

 

Dans le QG.

JJ: ça a l'air de se calmer pour l'instant.

Gideon: Mais Reid est toujours dans le train. ça nous fait deux agents pris en otage.

Gideon appelle Ted.

 

Dans le train.

Reid: C'est probablement la Haute Autorité. Je l'avais dit, j'ai un protocole à suivre. J'étais censé retourner là-bas immédiatement. J'ai des ordres.

 

Dans le QG.

Gideon: Décroche ce téléphone.

 

Dans le train.

Reid: Si vous voulez que je reste, évidemment , je vais rester. Mais c'est vous qui devrez vous expliquer avec le Patron.

Léo ( à Ted): Le "Patron"? Ils essaient encore de te dire ce que tu as à faire, Ted.

Ted: Pourquoi vous ne me laissez pas tranquille?

Josh: Vous laissez tranquille?

Reid: Restez en dehors de ça!

Josh: Le gouvernement nous surveille. Vos machins haute fréquence, vos satellites. Je suis avec vous, moi.

Reid: Arrêtez.

Josh: Je vous emmerde.

Reid: Dr Bryar, répondez au téléphone.

Josh: Mon père avait fait mettre des balises dans ses voitures. Il disait que c'était contre le vol, mais c'était pour savoir où j'allais. Et quand on enregistre des trucs à la télé, vous croyez que ces pourris ne surveillent pas ce qu'on regarde? Vous savez le nombre de brevets pour des systèmes de surveillance? Vérifiez, il y en a plein.

Léo ( à Ted): Ecoute-le, encore un agent qui veut jouer les héros.

Elle: Répondez au téléphone Ted.

Linda (à Josh): Arrêtez! ça ne nous aide pas.

Josh: Qu'en savez vous?

Linda: Ted, il ne sait pas ce qu'il dit. C'est un gosse.

Josh: Qui traitez vous de gosse?

Elle: Asseyez-vous!

Josh: Vous me dites ce que j'ai à faire? Il aurait mon flingue si vous n'étiez pas dans ce train. Je suis avec vous.

Léo ( à Ted): Il n'est pas avec nous. Il n'est pas avec nous.

Reid: Répondez au téléphone Dr Bryar, c'est la Haute Autorité.

Léo ( à Ted): Ils vont te prendre Ted.

Ted se lève et tire.

Elle: Non!

Linda est touchée.

Linda: Teddy...

Josh: Merde! Merde!

Reid va vers Linda, Ted lui décroche le téléphone.

Ted: Quoi?

Gideon: Qu'est ce qui se passe , Ted. J'ai fait ce que vous me demandiez.

Ted: J'en ai marre! Je lutte contre vous depuis longtemps.

Gideon: Vous n'aurez plus à lutter .

Léo (à Ted): C'est un menteur, Ted.

Ted: Tout s'arrêtera aujourd'hui. Moi,ces agents. Tout s'arrêtera aujourd'hui.

Il raccroche.

 

Dans le QG.

JJ: ça veut dire quoi?

Hotch: Il a décidé de mettre fin au jeu.

Gideon: Il veut tuer les otages et se suicider.

 

Dans le train: le téléphone sonne.

Elle: Ted, il n'y a personne dans ce train qui est agent à part moi. Personne d'autre! Vous pouvez laisser partir les autres, gardez-moi, je suis la seule.

Léo ( à Ted): Je ne la crois pas, Ted. Et toi?

Reid: Dr Bryar, cette femme a besoin d'aide!

Ted: Et moi, qui va m'aider?

Reid: La Haute Autorité peut vous aider. Elle n'est pas ce que vous croyez. Ce n'est pas votre ennemie, elle peut vous aidez, Dr Bryar.

Ted se lève et tire sur le téléphone.

Ted: Plus maintenant.

 

Dans le QG.

Gideon: Tu mes dis quand ils sont prêts?

Hotch: D'accord.

Morgan: Gideon, si vous envoyez le SWAT, il tuera les otages.

Gideon: Oui. Et si on ne fait rien, il les tuera de toute manière.

 

Les tireurs d'élites se tiennent prêts.

 

Dans le train.

Ted: C'est toujours là!

Léo ( à Ted): Je sais.

Ted: Tu avais dit que quand la puce serait enlevée, tout serait fini. Je l'entends encore.

Léo (à Ted): C'est qu'il y en a d'autres alors.

Ted: Tu avais dit qu'il n'y en avait qu'une Léo. Je sens encore les vibrations. La brûlure.

Reid: Dr Bryar?

Ted: Quoi?

Elle: Reid!

Reid: ça va Elle!

Ted: C'en est encore une autre?

Reid: Non, vous savez que non. Si c'était le cas, Léo vous l'aurait dit.

Léo (à Ted): Ne l'écoute pas, Ted.

Ted: Taisez-vous, arrêtez!

Reid: Je sais ce que c'est.

Ted: Pas de ça!

Reid: Ces voix, je les connais

Léo ( à Ted): Il essaie de t'embobiner, Ted!

Reid: Les voix ne s'arrêtent jamais. Elles vous parlent depuis l'enfance.

Léo ( à Ted): Il essaie de te dire que je ne suis pas réel. Il te ment.

Ted: Arrêtez! Vous mentez!

Reid: C'est Léo, qui parle, ce n'est pas le Dr Bryar. Pourquoi vous ne le laissez pas penser par lui même Léo?

Ted: Vous... vous pouvez le voir?

Reid: Oui, il est là!

Léo ( à Ted): Tue-le!

Reid: Pourquoi vous ne le laissez pas décider tout seul ?

Léo (à Ted): Tue-le!

Reid: Les voix, elles vous ont aidées. C'est d'elles que viennent vos idées. Pendant que les autres enfants jouent dehors, vous, vous restez enfermé à lire, à étudier, à apprendre. Les voix étaient toujours là. Elles vous aidaient à comprendre des choses que les autres ne pouvaient concevoir et... Une fois adulte, c'est devenu presque une responsabilité. Une responsabilité de vous servir de vos capacités. D'utiliser ces connaissances.

Ted: La Théorie du Tout.

Léo: ( à Ted): Tue-le, Ted.

Reid: La Théorie, comme toutes les cordes, unifie toutes les théories.

 

Dans le QG

Gideon: Ne le pousse pas, Reid.

 

Dans le train.

Reid: Ce qui est drôle, c'est que la plupart des gens, disent que la Théorie n'a jamais pu être prouvée, parce que les outils n'existent pas encore.

 

Dans le QG

Gideon: Ne le pousse pas.

 

Dans le train.

Reid: Mais vous les voyez clairement. Vous pouvez voir les différentes cordes unifiant les dimensions que les infinités gravitationnelles dissimulent les une aux autres. Vous pouvez les voir, pas vrai, Dr Bryar? Vous les voyez parce que vous avez l'outil. Votre esprit est cet outil.

Léo ( à Ted): C'est l'un d'entre eux, Ted.

Ted: La ferme!

 

Dans le QG

Gideon: C'est trop long, j'y vais.

 

Dans le train.

Reid: Et je suis sûr d'une chose. Si vous réfléchissez une minute, vous réaliserez que vous êtes le seul à pouvoir faire taire Léo. Vous pouvez le faire taire en comprenant qui il est. Que c'est un menteur. Qu'il ne veut que de mauvaises choses pour vous. J'en suis persuadé, Dr Bryar.

Léo ( à Ted): Je t'ai dit de le tuer, Ted.

A l'extérieur, Gideon marche vers le train. Dans celui-ci, alors que Ted se retourne, Elle lui prend le pistolet, tandis que Reid essaie de le désarmer. Soudain, un coup de feu retentit. Harold est debout, il tient un pistolet. Gideon rentre dans le train.

Harold: Je devais le faire. Il allait nous tuer. Que Dieu me pardonne, j'étais obligé.

Reid: Il nous faut une ambulance.

 

A l'extérieur: Ted est sur un brancard.

Ted: Je vous demande pardon. Pardon. Je suis désolé.

Morgan: C'est un peu tard pour ça!

Moretti: Vous allez à l'hôpital?

Morgan: Je vais monter avec la psychiatre.

Moretti: On se retrouve là-bas.

Morgan s'approche de Linda.

Morgan: ça va aller?

Ambulancier: Oui, je crois, oui.

Un peu plus loin.

Elle: Gideon, vous pouvez leur dire que je n'ai pas besoin d'aller à l'hôpital?

Gideon: Le réglement, c'est le réglement. ça va?

Elle:Oui, papa, ça va!

Gideon: Elle?

Elle: Oui?

Gideon: Ne m'appelle plus jamais, Papa!

Gideon s'éloigne.

Elle: Il dirait quoi si je l'appelais "maman"?

Reid: Tu me préviens quand tu le fais, pour que je puisse m'enfuir.

Elle: Reid, tu m'as probablement sauvée la vie, dans ce train.

Reid: Probablement? C'est une certitude, je t'ai sauvé la vie. Je suis certain que ça a été enregistré par les caméras.

Elle: ça veut dire quoi ce que tu as dit tout à l'heure à Bryar? Que tu sais ce que c'est?

Reid: Ce type est psychotique. Je n'ai fais que marcher dans son délire. Va à l'hôpital. Je te retrouve tout à l'heure.

Reid s'éloigne.

Reid: Albert Einstein disait :" Une question parfois me laisse perplexe: est ce moi ou les autres qui sont fous?"

Jennifer Jareau: Hey!

Aaron Hotchner: Hey! Yeah, thank you.

Jennifer Jareau: Where is Elle?

Aaron Hotchner: Texas.

Jennifer Jareau: Texas?

Aaron Hotchner: Yes, she went to do a custodial interview with William Devries.

Jennifer Jareau: The child murder?

Aaron Hotchner: Yes, he agreed to participate the VICAP questionnaire.

Jennifer Jareau: You're letting her do custodials by herself already?

Aaron Hotchner: She'll be fine.

———–

Mr. Patel: Hello?

Josh Patel: Dad? I, uh, I kind of wrecked another car.

Mr. Patel: You did what?

Josh Patel: I, uh ...

Mr. Patel: Were you drinking again?

Josh Patel: Well…

Mr. Patel: You know what? I'm done with you, Josh. Don't bother coming home… Don't bother coming home.

———–

Boyfriend: Let's get married.

Elaine Curtis: Married?

Boyfriend: Yeah. Why not? We get married, have the kid.

Elaine Curtis: No. I'm going to Dallas to take care of it.

———–

Harold Anderson: I don't understand.

Wife: I won't be here when you get back, Harold. I'm filing for divorce. I'm leaving you. I'm going to Dallas, don't follow me.

———–

Man: Linda, are you sure taking him to Dallas is a good idea?

Linda Deaton: I've written two books on this, and he's living proof of my theories. We're going to that conference.

———–

Jason Gideon: Gideon.

Elle Greenaway: It's me.

Jason Gideon: Devries cooperating?

Elle Greenaway: I won't even be there for an hour. I took a train from El Paso instead of renting a car. I wanted to look over the files more.

Jason Gideon: Remember, he can't lie to you…

Elle Greenaway: If I know the crime better than he does. Yep. I remember, 'dad'.

Jason Gideon: Good, check in when you are done.

Elle Greenaway: Wait.

Jason Gideon: Elle, I'm swamped here. I'm in the middle of two consults. NSA wants a threat assessment on a terrorist cell in Hamburg by six o'clock.

Elle Greenaway: What?

Jason Gideon: I said I'm swamped.

Elle Greenaway: We... I'm losing you.

Jason Gideon: Elle, I don't have time right now. Can we talk when you get back?

Elle Greenaway: Yeah. Okay. Tomorrow.

Jason Gideon: Elle, I'm s…

Elle Greenaway: Hello! Hello!

Jason Gideon: Elle?

———–

Leo: Don't you see that?

Ted Bryar: Leave me alone.

Leo: Look… File, Ted, look at the file… I told you what was happening. I told you where we were really going.

———–

Josh Patel: What the hell was that?

Security Guard: Everything is all right folks. All right just relax, everything is gonna be fine. Everything is fine.

Elle Greenaway: What happened?

Security Guard: Nothin', ma'am. You on the job?

Elle Greenaway: FBI.

Security Guard: Suicide. Somebody jumped in front of the train.

Elle Greenaway: Is there anything I can do?

———–

Leo: What the hell are they whispering about?

———–

Security Guard: Unfortunately we have this procedure down fairly well. Everybody just relax.

———–

Leo: No. This isn't right, Ted.

Security Guard: Everything's gonna be fine. We're gonna be back underway again shortly.

Leo: See the gun?

Security Guard: Don't worry folks, like I said, everything is gonna be okay...

Leo: Now or never, sport.

Security Guard: Stay in your seat, everything's gonna be fine…

Linda Deaton: Oh my God! Get the agent!

Ted Bryar: Nobody move!

Elle Greenaway: Okay! Okay. You don't have to hurt anybody else.

Linda Deaton: What are you doing?

Ted Bryar: Shut up! Shut up!

Leo: Good job, sport!

———–

Jennifer Jareau: Okay, this is from one of the security cameras inside the train. Five hostages in a car stopped on the tracks. We have one security guard dead from initial gunfire.

Spencer Reid: Is this going on right now?

Jennifer Jareau: Yeah. In west Texas.

Derek Morgan: Why are they asking for us?

Aaron Hotchner: Because of a particular psychological aspect of the hostage taker, which we're especially equipped to handle.

Spencer Reid: Can you back that picture up a few frames?

Jennifer Jareau: Mm-hmm.

Spencer Reid: Tardive dyskinesia.

Derek Morgan: Once more for those of us without an encyclopedic memory?

Spencer Reid: Severe facial tics. The kind that develop after years of taking anti-psychotic medication.

Derek Morgan: So this guy's a psychotic?

Aaron Hotchner: A psychotic with hostages.

Jennifer Jareau: And two guns.

Jason Gideon: Hostage situation on a train?

Jennifer Jareau: Yeah, in Texas.

Jason Gideon: A train in Texas? My god!

Derek Morgan: What?

Jason Gideon: Elle!

Derek Morgan: Elle?

———–

Jason Gideon: Robert Oxton Bolton wrote: "A belief is not merely an idea the mind possesses. It is an idea that possesses the mind."

———–

Jennifer Jareau: Local authorities have the train surrounded. Bureau, hostage rescue teams and snipers are in position. but they're hesitant to take action until negotiation is exhausted. The feeds from the train's two video cameras are being routed to monitors on a mobile command center that the local bureau office brought in.

Aaron Hotchner: We need to know who on that train is gonna be a help and who's gonna be a problem.

Derek Morgan: All right. Let me get Garcia to work some magic on those video feeds.

———–

Penelope Garcia: Como se dice "Hottie"?

Derek Morgan: Garcia?

Penelope Garcia: Precisely.

Derek Morgan: Okay, listen to me. No playing. We're gonna be feeding you some security camera video from a hostage situation over a secure line. Can you work your face recognition software over it and tell me who's who?

Penelope Garcia: If they have their picture on file anywhere, I will find them.

Derek Morgan: Penelope. Elle is one of the hostages.

Penelope Garcia: I'm into it.

———–

Derek Morgan: She'll get us the names.

Jason Gideon: Have we had any contact inside the train yet?

Jennifer Jareau: No. It took two hours just to convince him to allow a two-way phone. But he won't speak to anyone except what he calls "the higher authorities.

Aaron Hotchner: God?

Jennifer Jareau: No mention of religion thus far.

Aaron Hotchner: Has crisis negotiation's lead claimed to be the higher authority?

Jennifer Jareau: The unsub won't speak to him any longer. He gave a deadline of three hours to produce this authority.

Spencer Reid: Three hours? When was that?

Jennifer Jareau: Um... Ah! 2 1/2 hours ago.

Aaron Hotchner: Well, he wants to speak to the higher authority.

Jason Gideon: Then we better give it to him. Put the lights on, sirens, honk the horns make people get out of our away. Get as close to the barricade as possible. When we stop, we sit. We wait thirty seconds. Then we step out.

———–

Leo: Here they come. Showtime, Teddy.

Linda Deaton: Teddy, you have to listen to me.

Ted Bryar: No! You have to listen to me now.

Josh Patel: Ooh, lady, your boyfriend is whacked out of his mind.

Linda Deaton: He's not my boyfriend.

Harold Anderson: Then who is he?

Elle Greenaway: He's a psych patient, right?

Linda Deaton: Yes. It's going to be ok.

Harold Anderson: And you know that how?

Elle Greenaway: You're his doctor?

Linda Deaton: I was taking him to Dallas to speak at a conference as an example of the progress being made to relieve severe psychosis.

Josh Patel: He's an example of progress?

Elle Greenaway: What do we do to calm him?

Linda Deaton: He's never had this sort of break from reality, never been violent.

Elle Greenaway: What can we do?

Linda Deaton: Make him feel less threatened.

Josh Patel: We're a threat to him? He's got 2 guns.

Elle Greenaway: Are you all right?

Elaine Curtis: No... Oh, I think I'm gonna be sick.

Josh Patel: Oh, great.

Elle Greenaway: Are you all right?

Josh Patel: Yeah. Uhh! I just haven't been feeling that well lately. My stomach...

Linda Deaton: You're not pregnant? Teddy, please. This girl is sick.

Leo: It's a trick, Ted.

Ted Bryar: Shut up! Sit down!

Josh Patel: What are you doing?

Elle Greenaway: Don't be stupid.

Josh Patel: Are you kidding me? What are you gonna do? Throw it at him?

Ted Bryar: Why are they just sitting there? Come on!

Josh Patel: Whacked out of his mind.

———–

Jason Gideon: Don't look at the train. Ignore it. The higher authority isn't concerned about losing a few civilians.

Aaron Hotchner: I'll talk to the HRT commander.

Frank Moretti: I'm Frank Moretti, Dallas field office.

Jason Gideon: Hi.

Frank Moretti: Near as we can tell, your agent is still all right.

Jason Gideon: Has the subject asked for anything, made any demands?

Frank Moretti: Not beyond wanting to talk to a higher authority. How do we negotiate with a psychotic who won't talk to us?

Jason Gideon: That depends on the level of his particular delusion.

Spencer Reid: Some psychotics believe they're being sent messages by the government god, even aliens. John Nash, he believed he was being recruited by aliens to save the world.

Frank Moretti: I saw the movie.

Spencer Reid: Actually, the movie is rather inaccurate in its portrayal of…

Derek Morgan: Ok, doc, doc, doc a movie review is not gonna help us right now. Let's move.

Spencer Reid: You're right. Sorry.

———–

Aaron Hotchner: What's the status?

HRT Commander: We're in position from every angle.

Aaron Hotchner: All right. We might be able to negotiate with this guy but if he requests a priest or if his behaviour in any way reflects an end game of killing himself and the hostages, then its over and we need to take the shot and rush the train.

HRT Commander: We'll be ready when you need us.

———–

Ted Bryar: Come on. Come on, come on, come on. This is going to end today.

Leo: Stay focused here, Ted.

———–

Jason Gideon: His delusions are important because that's what we have to play to.

Derek Morgan: So the question of the day...

Jason Gideon: What does he believe is happening here?

Frank Moretti: Good luck. I tried to convince him I was the highest authority but he wouldn't believe me.

Jason Gideon: Well, he's paranoid. He believes in secrets. If I'm the higher authority, I don't go to him. He comes to me. We have to help him ask the first question.

Spencer Reid: Hey, guys.

———–

Linda Deaton: Ted, you have to try and…

Ted Bryar: Get up!

Elle Greenaway: Take me.

Elaine Curtis: Aah! No!

Elle Greenaway: Take me! No, take me.

Ted Bryar: You think I'm gonna let you send them messages?

Elle Greenaway: They're gonna want to talk to me. I can get you whatever it is that you want. Take me!

Leo: Don't buy it, Ted.

Josh Patel: Hey, man…

Ted Bryar: You, too?

Harold Anderson: No. No. I didn't do anything!

Linda Deaton: Ted, you're not in any danger here. You have to believe me.

———–

Jason Gideon: Easy does it.

———–

Ted Bryar: Don't say a single word unless I say it. Deviate a single word, and I will kill you. Don't try to send them any secret messages or codes. Do you understand?

Elaine Curtis: Codes?

Ted Bryar: Do you understand?!

Elaine Curtis: Yes, yes. All right, all right.

———–

Aaron Hotchner: Yes?

Elaine Curtis: He wants to know who you are. He wants to know who just arrived.

Jason Gideon: Tell him it's someone who can help resolve the situation.

Elaine Curtis: He says it's someone who can resolve the situation.

Ted Bryar: What part of the government do you work for?

Elaine Curtis: What part of the government do you work for?

Jason Gideon: I never said I was with the government.

Derek Morgan: The less he says, the more mysterious we seem the higher an authority we become.

Elaine Curtis: What part of… Aah! What part of the government...

Elle Greenaway: Don't hurt her.

Ted Bryar: Ask who they work for. No, ask if they're NSA. No, ask… They're FBI, aren't they?

Elaine Curtis: Are you FBI?

Jason Gideon: He can ask me himself.

Elaine Curtis: He says you can ask him yourself.

Ted Bryar: Tell me who you are, or this agent dies!

Jason Gideon: You know who I am.

Ted Bryar: If you're the higher authority then you can have it removed.

Jason Gideon: That'll take some time.

Ted Bryar: I want it removed now.

Jason Gideon: You know... You know it can't be done that quickly… Good-bye.

Ted Bryar: No! Wait! Ok. All right. One hour. You have one hour to remove it or I swear to god, I'll kill every agent on this train.

Frank Moretti: It? He wants it removed? Do you know what it is?

Jason Gideon: No. We just bought an hour, though, to figure it out.

———–

Frank Moretti: We have 40 minutes left.

Aaron Hotchner: Reid, is there a delusion more common than others to a paranoid mind in a psychotic episode?

Spencer Reid: Delusions are as varied as the people that have them. They're coloured by personal experience.

———–

Leo: You can't turn back now, Ted. They won't ever stop hounding you and following you and…

Ted Bryar: I'm doing it! Leave me alone!

Elle Greenaway: Any of you guys have a cell phone with service?

Josh Patel: We're in the middle of nowhere. Welcome to Texas.

Linda Deaton: You're bleeding more than you should be from a cut this small.

Josh Patel: Thin blood.

Elle Greenaway: The agents outside need to know what it is that he wants removed.

Linda Deaton: He thinks the government is watching him, monitoring him.

Josh Patel: They monitor all of us. They have ways of finding out everything you do.

Harold Anderson: Don't be stupid.

Josh Patel: There's an FBI agent on board. You think that's a coincidence?

Ted Bryar: I'm doing it!

Harold Anderson: He's going to kill us, isn't he?

Linda Deaton: No.

Harold Anderson: He killed that security guard.

Linda Deaton: The security guard had a gun. He felt threatened by him.

Ted Bryar: Uhh! It's so hot!

Josh Patel: You took hostages in the middle of Texas. Of course it's hot.

Linda Deaton: No! That's exactly what they want, Ted. They want to divert you from having it removed… You're close to having it removed.

———–

Jason Gideon: His arm.

Aaron Hotchner: What?

Jason Gideon: Look at his arm.

Spencer Reid: What is that?

Derek Morgan: They look like scars.

Jason Gideon: The places he tried to dig it out with a razor or a pen.

Frank Moretti: Dig what out?

Aaron Hotchner: Maybe a microchip?

Spencer Reid: Oh, man. It's almost as common a delusion as claiming to be the new Messiah. Ralph Tortorici held an entire classroom hostage because he believed microchips had been implanted in his body.

Derek Morgan: Wait a minute. This guy thinks he has some kind of device stuck in his arm?

Jason Gideon: Probably, and if we don't take it out, he's gonna kill somebody.

———–

Derek Morgan: Yeah. This is Morgan.

Penelope Garcia: I got your names.

Derek Morgan: Ok, Garcia, talk to me.

Penelope Garcia: Skinny guy in the suit is Harry Anderson. The young guy is a former Gillett university undergrad. The girl is Elaine Curtis, from--get this… Adobe Walls in Tirlingua, Texas. The lady in the nice suit is Linda Deaton author and renowned psychiatrist.

Derek Morgan: Penelope, you are truly amazing.

Penelope Garcia: Yeah. Not so fast. I've got your bonus answer, too. Your hostage taker, he's famous, academically speaking. His name is Bryar, Dr. Theodore Bryar.

Derek Morgan: Ok. You know what? Send it all to me right now. Keep digging. Penelope, nice work.

———–

Jason Gideon: Tell me about the hostages.

Derek Morgan: Ok. Let's see. First we've got Harry Anderson. He's a paper goods salesman. Lived in a small home just outside of Dallas for 18 years with his wife. He's got no children, no investments, no company retirement portfolio.

Jason Gideon: He doesn't take chances. So, what about the kid?

Derek Morgan: Kid's name--Josh Patel. He's 20 years old. He just got expelled from Gillett university for driving his car into the library building drunk.

Jason Gideon: He's drinking now, and we don't need a drunk in there.

Derek Morgan: Ok. The girl… We don't have a lot to go on. Nothing more than her driver's license. Her name's Elaine Curtis. She lives in a small town in west Texas. She's got no credit cards, no passport. Doesn't look like she travels much at all… This is Dr. Linda Deaton. She's a psychiatrist at stokes mental health center in El Paso. That's where Ted Bryar's been living for the last 9 years.

Jason Gideon: His doctor?

Derek Morgan: I say probably. She's unmarried, lives in El Paso. She's written several books and papers mainly published in medical circles. She's a popular lecturer. She's scheduled to speak at several symposiums this year and tonight in Dallas. That's it. That's all I got… Garcia's in the process of looking deeper but I don't really see how this lineup's gonna be much of a help to us, Gideon.

Jason Gideon: Well, let's just hope none of them makes the situation worse.

———–

Leo: They're messing with you out there, Ted. Trying to weaken you. You need resolve.

Harold Anderson: Hey, why aren't they helping us?

Elle Greenaway: We're gonna get through this just fine.

Josh Patel: We? He isn't pissed at us. You're the government agent.

Linda Deaton: He probably thinks we're all agents. He believes almost everyone is.

Josh Patel: I'm not with any government agent.

Leo: He's trying to confuse you.

Josh Patel: I'm with you. Big brother, right? New-think? New-speak? Hate is love. War is peace.

Leo: He's laughing at you.

Ted Bryar: Stop it!

Linda Deaton: No, Ted, it's ok. He doesn't mean anything.

Josh Patel: Yeah, chill. I support you. Screw the government.

Ted Bryar: Let him sit down.

———–

Aaron Hotchner: All right, how do we remove a microchip that's not there?

Spencer Reid: His speech is lucid. There's no sign of neologisms, word salad, or loosening of associations. As long as he can systemize he'll be able to keep his thinking relatively organized.

Derek Morgan: Organized enough to see through any game we try to throw at him?

Aaron Hotchner: And if he's convinced it's in his arm and not in a place like his lower back or his neck...

Jason Gideon: An incision means he's gonna be watching.

Derek Morgan: Maybe we can just convince him that he's been looking in the wrong place.

Spencer Reid: Or we could fake it. Conceal a chip in the palm, a little sleight of hand.

Derek Morgan: Oh, come on, Reid what are you talking about? A magic trick?

Spencer Reid: Yeah, I'm talking about a magic trick.

Aaron Hotchner: No.

Spencer Reid: I used to do it during college exams. I can make it appear, I can make it disappear.

Aaron Hotchner: We can't risk giving him another agent as a hostage.

Spencer Reid: We have to do something.

Derek Morgan: All right, Reid. Let's go. Teach it to me.

Spencer Reid: What? No.

Derek Morgan: Look, if you can do it, I can do it. Show it to me.

Spencer Reid: I've been practicing this my whole life. We have less than 30 minutes.

Derek Morgan: Reid, I am not about to let you get on that train with an armed psychotic.

Spencer Reid: We don't have any other choice, do we?

Jason Gideon: No. We don't have any other choice.

———–

Jennifer Jareau: Dr. Bryar's definitely one of the top physicists in the world. He's written hundreds of papers on m-theory. I don't understand any of it. Oh, he worked for the government for several years in the eighties.

Jason Gideon: Probably the source of his delusions.

Jennifer Jareau: He's been institutionalized for the past 9 years.

Jason Gideon: Till Dr. Deaton took him on a field trip.

———–

Elle Greenaway: What we need is a strategy.

Linda Deaton: I'll try to talk to him.

Elle Greenaway: You think that's wise?

Linda Deaton: Ted? You feel a little bit better now? You're in no danger here. These people don't want to hurt you.

Leo: Sure they don't.

Linda Deaton: The FBI agent just happened to be on the train today. She wasn't following you, wasn't watching you.

Leo: She expects you to believe that?

Linda Deaton: Let them go, Ted. I'll stay with you. You and I will do this together only you need to let these people go… I will wait with you. No one wants to hurt you. We don't want to hurt you. We want to kill you.

Ted Bryar: No!

Linda Deaton: No, it's ok, Ted! Ted, it's ok!

Elle Greenaway: Don't! I'll make sure that they never take it out of you. If you hurt one more person on this train I swear to god, I'll make them leave it in you forever.

———–

Ted Bryar: What?

Jason Gideon: Everything all right in there, Dr. Bryar?

Ted Bryar: I want it out.

Jason Gideon: I'm sending 2 technicians in to remove it.

Ted Bryar: No! One. One technician.

Jason Gideon: Well, it's a delicate procedure. It requires…

Ted Bryar: One technician! Or every agent on this train dies!

Jason Gideon: Ok. You need to relax. We still have 20 minutes.

Ted Bryar: Not anymore. I want it out now. Right now! Now!

———–

HRT Commander: I don't know about this.

Aaron Hotchner: It'll look better when it's covered.

HRT Commander: With what?

Aaron Hotchner: Blood.

———–

Derek Morgan: Reid, do not take this vest off… In hostage situations S.W.A.T. sometimes won't even tell the negotiator when they're deciding to go in. Do you know why that is?

Spencer Reid: 'Cause the slightest change in tone of voice or choice of words can give the whole thing away.

Derek Morgan: That's right. Don't make eye contact with Elle. You're a technician. You've never seen her before.

Spencer Reid: Got it.

Derek Morgan: Now remember, play into the guy's fantasy. Believe it yourself.

Spencer Reid: Actually, did you know that dentists and surgeons have been recruited to secretly implant these during otherwise normal medical procedures? This has been happening on and off since the late 1930s. You told me to believe.

Derek Morgan: Heh heh! Let's go.

Aaron Hotchner: All right. One government-issued microchip.

———–

Derek Morgan: You gotta relax, man.

Spencer Reid: The chip's a lot smaller than I'm used to doing it with, all right?

Jason Gideon: I'm pulling the plug on this.

Spencer Reid: No, no, hold on. One more.

Jason Gideon: Take his chip out. Then get off the train. You understand? Tell him you need to get back to the higher authority. Say you have guidelines to follow, whatever. Do not stay in there with him. That's an order.

Spencer Reid: Yes, sir. Could you guys do me a favour?

Derek Morgan: Anything.

Spencer Reid: Could at least one of you look like you're gonna see me again?

Aaron Hotchner: See you when you get back.

———–

Aaron Hotchner: Tell your men to get whatever target they can.  If this starts to go bad, we're gonna go in.

HRT Commander: Probably not gonna have a great shot.

Aaron Hotchner: Take the one they can get.

———–

Leo: That's far enough, Ted.

Ted Bryar: That's far enough.

Spencer Reid: Hello, everyone… I'm here to remove a chip from Dr. Bryar.

Leo: Check him out.

Ted Bryar: Take the vest off. I want to see you.

Spencer Reid: I don't have any weapons. The higher authority doesn't authorize it for technicians.

Ted Bryar: Take it off!

———–

Derek Morgan: Damn it, Reid, I said don't take the vest off.

———–

Ted Bryar: Come closer. I want to see both of your hands at all times… Sit across from me… Why are you so nervous?

Spencer Reid: I told you. I'm not used to being around guns… This is going to probably sting a little bit.

Josh Patel: Did you see that?

Ted Bryar: I knew it. I knew it.

———–

Derek Morgan: Hey, look, he's got it. He's got the chip.

———–

Spencer Reid: I've got to go to the higher authority…

Ted Bryar: Not yet! Turn it on… Turn the chip on.

Spencer Reid: Excuse me?

———–

Jason Gideon: Get off the train, Reid.

Jennifer Jareau: No. Something's wrong.

Jason Gideon: Get off the train.

———–

Aaron Hotchner: Get out of there.

HRT Commander: Why isn't he moving?

Aaron Hotchner: How many shots would it take to move in?

HRT Commander: Two. First blows the windows. Second takes Bryar down.

Aaron Hotchner: And he'll be shooting after the windows go.

HRT Commander: That's the best we can do.

Aaron Hotchner: All right. Standby.

———–

Ted Bryar: Turn it on, or I pull the trigger.

Spencer Reid: I can't turn it on.

Ted Bryar: Why not?

Elle Greenaway: Because it has to be implanted.

Spencer Reid: She's right. The chip derives its power from tiny electrical impulses fired between neurons. It has to be in your skin to work. I… I really got to go…

Ted Bryar: Sit down! You're not going anywhere.

Josh Patel: See? Dude actually had a chip in his arm.

———–

Jennifer Jareau: All right, it seems calm for now.

Jason Gideon: Reid's still on the train. Now we have 2 agents in there.

———–

Spencer Reid: It's probably the higher authority. I told you I have protocols to follow. I was supposed to go right back out there. I… I have rules.

———–

Jason Gideon: Answer the phone.

———–

Spencer Reid: You want me to stay, I'm obviously going to stay but, I mean, you're going to be the one that has to explain it to the man.

Leo: Ooh, the man? They're still trying to tell you what to do, Ted.

Ted Bryar: Why can't you all just leave me alone?

Josh Patel: Leave you alone?

Spencer Reid: Stay out of this.

Josh Patel: No. The government does watch us. You got microwaves and satellites. I'm with you, man.

Spencer Reid: Do not agitate him.

Josh Patel: Screw you.

Spencer Reid: Dr. Bryar, answer the phone.

Josh Patel: My old man used to have tracking devices in his cars. He said it was for theft but it's so he could find out where I'd go. And what about personal recordings and televisions? You don't think someone's monitoring everything you watch? You know how many patents are issued for devices to monitor people? Look it up, man.

Leo: Here he comes, Ted. He's the agent who's playing the hero.

Elle Greenaway: Answer the phone, Ted.

Linda Deaton: Stop. This isn't going to help.

Josh Patel: What the hell do you know?

Linda Deaton: Ted, he doesn't know what he's talking about. He's just a kid.

Josh Patel: Who you calling a kid?

Elle Greenaway: Sit down.

Josh Patel: Oh, now you're gonna tell me what to do? He'd only have one gun if you weren't here. I'm with you, man.

Leo: He's not with us, Ted. He's not with us at all.

Spencer Reid: Answer the phone, Dr. Bryar. It's the higher authority.

Leo: They're coming for you, Ted.

Elle Greenaway: No!

Linda Deaton: Teddy?

Josh Patel: Oh, damn. Damn!

———–

Ted Bryar: What?

Jason Gideon: What happened, Ted? I did what you sked for.

Ted Bryar: I'm tired. I've been fighting you for so long.

Jason Gideon: You don't have to fight anymore.

Leo: He's a liar, Ted.

Ted Bryar: I said it all ends today. Me, these agents… It all ends today.

Jennifer Jareau: What does that mean?

Aaron Hotchner: It means he's decided on an end game.

Jason Gideon: He's going to kill himself and the hostages.

———–

Elle Greenaway: Ted... No one on this train is an agent but me… No one else. I'm the only one. You can let everybody else go.

Leo: I don't think so, Ted, do you?

Spencer Reid: Dr. Bryar, we need to get this woman help.

Ted Bryar: Who's going to help me?

Spencer Reid: The higher authorities can help you. They're not what you think. They're not the enemy. They can help you, Dr. Bryar.

Ted Bryar: Not anymore.

———–

Jason Gideon: Let me know when HRT is ready.

Derek Morgan: Gideon, you send those guys in there hostages are going to die.

Jason Gideon: Yeah. If we don't do something they're going to die anyway.

———–

Ted Bryar: It's not gone.

Leo: I know.

Ted Bryar: Well, you just said when the chip came out, it would go away. I… I still hear it.

Leo: Then there must be more of them.

Ted Bryar: But you said it was the only one, Leo. I can still... Feel the buzzing, the burning.

Spencer Reid: Dr. Bryar.

Ted Bryar: What?

Elle Greenaway: Reid!

Spencer Reid: It's all right, Elle.

Ted Bryar: Is there another one?

Spencer Reid: You know there isn't. If there were, Leo would've told you.

Leo: Don't listen, Ted.

Ted Bryar: Make it stop!

Spencer Reid: I know what the voices are like.

Leo: He's trying to trick you.

Spencer Reid: The voices. They won't stop. They've been talking to you since you were a child.

Leo: He's telling you I'm not real. He is lying to you.

Ted Bryar: You're lying to me.

Spencer Reid: That's Leo speaking. That's not even Dr. Bryar… Why don't you let him think for himself, Leo?

Ted Bryar: You... Can you see him?

Spencer Reid: Yeah, he's right there.

Leo: Shoot this kid.

Spencer Reid: Why don't you let him make his own decisions?

Leo: Shoot him!

Spencer Reid: The voices. They helped you, right? It's where you get your ideas from. While the other kids were outside in the playground, you were inside reading, studying, learning. The voices wouldn't stop. They helped you understand things that other people could never realize and... Then as you grew older, it became almost a responsibility. Right? A responsibility to use that ability. To use your knowledge.

Ted Bryar: String theory. The Theory of Everything.

Leo: Shoot him, Ted.

Spencer Reid: Then M-Theory, encompassing all the strings, unifying the theories.

———–

Jason Gideon: Don't push him.

———–

Spencer Reid: Most people say that m-theory can never be proved because the mathematical tools do not yet exist.

———–

Jason Gideon: Don't push him.

———–

Spencer Reid: But you see it, right? Am I right? You can see the different strings unifying the dimensions the gravitational infinities cancelling each other out. You see them, right, Dr. Bryar? You see them because you have the tools. Your mind is that tool.

Leo: He's one of them, Ted, one of them.

Ted Bryar: Shut up!

———–

Jason Gideon: This has gone on too long. I'm going in.

———–

Spencer Reid: And I have to believe that if you put your mind to it you'll realize that only you can make Leo stop. You can make him stop by understanding him by understanding that he is a liar and he only wants bad things for you. I need to believe that, Dr. Bryar.

Leo: I said kill him, Ted!

———–

Harold Anderson: I had to. He was going to kill us. I had to. God forgive me.

Spencer Reid: We need an ambulance.

———–

Ted Bryar: I'm sorry.

Derek Morgan: It's a little late for all that.

Frank Moretti: You going to the hospital?

Derek Morgan: I'm going to ride in with the psychiatrist.

Frank Moretti: See you over there.

———–

Derek Morgan: She going to be all right?

Paramedic: Yeah, I think so.

———–

Elle Greenaway: Gideon, will you tell him that I don't need to go to the hospital?

Jason Gideon: Regulations are regulations. You're all right?

Elle Greenaway: Yeah, I'm fine, dad.

Jason Gideon: Elle?

Elle Greenaway: Yeah?

Jason Gideon: Don't ever call me dad again.

Elle Greenaway: What do you think he'd feel about mom?

Spencer Reid: Let me know when you're going to do that so I can run.

Elle Greenaway: Um, Reid, you probably saved my life in there.

Spencer Reid: Probably? I totally saved your life. And I'm pretty certain that it was caught on tape.

Elle Greenaway: You know, what you said in there to Bryar? That you know what it's like?

Spencer Reid: The guy was a delusional psychotic. I was playing into his fantasy. Go to the hospital. I'll see you there, all right?

———–

Spencer Reid: Albert Einstein asked: "A question that sometimes drives me hazy am I or the others crazy?"

Kikavu ?

Au total, 131 membres ont visionné cet épisode ! Ci-dessous les derniers à l'avoir vu...

quimper 
22.10.2020 vers 22h

Syom02 
17.10.2020 vers 18h

MrNash 
11.06.2020 vers 14h

Darilou 
24.04.2020 vers 19h

Shannah 
09.04.2020 vers 16h

lolhawaii 
14.03.2020 vers 10h

Derniers commentaires

Avant de poster un commentaire, clique ici pour t'identifier.

Sois le premier à poster un commentaire sur cet épisode !

Contributeurs

Merci aux 2 rédacteurs qui ont contribué à la rédaction de cette fiche épisode

Ne manque pas...

Notre quartier dédié à la série Elite vient d'ouvrir ses portes ! Bonne visite !
Nouveau quartier ! | Elite

On recherche un nouveau rédacteur de news pour la partie Accueil d'Hypnoweb !
On recrute ! | Plus d'infos

Gagnez l'HypnoCard de votre choix en choisissant une case de notre calendrier de l'Avent !
Les HypnoCards fêtent Noël | Misez !

Activité récente
Actualités
Alana de la Garza, narratrice de The FBI Declassified !

Alana de la Garza, narratrice de The FBI Declassified !
CBS a dévoilé son programme pour la rentrée prochaine. Sans séries inédites dans ses placards, la...

Emily Prentiss dans la course sur The X-Files !

Emily Prentiss dans la course sur The X-Files !
Le quartier The X-Files doit se renouveler et ouvre donc ses portes aux postulants. Après avoir...

9-1-1 avec Jennifer Love Hewitt renouvelée par la FOX !

9-1-1 avec Jennifer Love Hewitt renouvelée par la FOX !
La chaine américaine FOX a annoncé le renouvellement de sa dramatique 9-1-1 pour une quatrième...

Rochelle Aytes joint le casting du pilot de The Lost Boys !

Rochelle Aytes joint le casting du pilot de The Lost Boys !
Rochelle Aytes rejoint pour un rôle principal l'énième pilot de l'adaptation de The Lost Boys en...

USA | Audiences CBS - Mercredi 19 Février 2020

USA | Audiences CBS - Mercredi 19 Février 2020
Mercredi soir, la CBS proposait les deux ultimes épisodes de la série entre 21h et 23h. Intitulés...

Newsletter

Les nouveautés des séries et de notre site une fois par mois dans ta boîte mail ?

Inscris-toi maintenant

HypnoRooms

sanct08, Hier à 20:35

Bonsoir ! The X-Files vous attend ! Calendrier spécial fêtes, sondage et jeux sont là pour vous

ShanInXYZ, Hier à 21:35

Si vous n'avez pas posté votre photo sur la Saison 1 dans Voyage au centre du Tardis de Doctor Who, c'est le moment, vous avez aussi le quizz photos,

ShanInXYZ, Hier à 21:36

la 1ère demi-finale de la PDM Fashion Year, les nouveaux calendriers et le sondage, n'hésitez pas à passer chez Doctor Who

ShanInXYZ, Aujourd'hui à 18:55

Nouveau thème dans Voyage au centre du Tardis, venez poster votre photo préféré du 10ème Docteur et nouvelle photo dans le quizz Doctor Who

emeline53, Aujourd'hui à 21:37

Hello, nouveau sondage en cours sur The Fosters ! Venez voter pour le meilleur élément de Noël, pas besoin de connaître la série

Viens chatter !

Change tes préférences pour afficher la barre HypnoChat sur les pages du site