VOTE | 610 fans

Esprits Criminels
#206 : Tueur d'enfants

Scénariste : Andi Bushell
Réalisateur : Steve Boyum

L'unité se rend dans une communauté du Texas, pour enquêter sur des meurtres d'enfants. Parallèlement, Ellie Greenaway doit faire face à certaines difficultés après avoir tué le violeur de l'épisode précédent. Hotch s'inquiète pour elle car elle ne s'est pas rendue à l'évaluation psychologique qui était obligatoire après soon agression et elle ne répond pas au téléphone.

> En plus : les photos promotionnelles

Popularité


3.5 - 6 votes

Titre VO
The Boogeyman

Titre VF
Tueur d'enfants

Première diffusion
25.01.2006

Première diffusion en France
26.09.2007

Vidéos

Criminal Minds 2x06 - Reid is afraid of the dark

Criminal Minds 2x06 - Reid is afraid of the dark

  

Criminal Minds 2x06 - Reid is really afraid of the dark

Criminal Minds 2x06 - Reid is really afraid of the dark

  

Criminal Minds 2x06 - Hotch has been following Elle

Criminal Minds 2x06 - Hotch has been following Elle

  

Criminal Minds 2x06 - Elle says goodbye

Criminal Minds 2x06 - Elle says goodbye

  

Photos promo

Jason Gideon (Mandy Patinkin) est aux côtés de la police locale.

Jason Gideon (Mandy Patinkin) est aux côtés de la police locale.

Jennifer Jareau (A.J. Cook) attend avec Spencer Reid (Matthew Gray Gubler).

Jennifer Jareau (A.J. Cook) attend avec Spencer Reid (Matthew Gray Gubler).

Jennifer Jareau est au téléphone.

Jennifer Jareau est au téléphone.

Jason Gideon (Mandy Patinkin) et Derek Morgan (Shemar Moore).

Jason Gideon (Mandy Patinkin) et Derek Morgan (Shemar Moore).

Jason Gideon (Mandy Patinkin).

Jason Gideon (Mandy Patinkin).

Les agents de l'équipe de la BAU assistent la police locale.

Les agents de l'équipe de la BAU assistent la police locale.

Derek (Shemar Moore) part en courant...

Derek (Shemar Moore) part en courant...

Plus de détails

N°028

Acteurs principaux présents dans l'épisode :
   - Mandy Patinkin ... Jason Gideon
   - Thomas Gibson ... Aaron Hotchner
   - Matthew Gray Gubler ... Spencer Reid
   - Shemar Moore ... Derek Morgan
   - Lola Glaudini ... Elle Greenaway
   - A.J. Cook ... Jennifer Jareau
   - Kirsten Vangsness ... Penelope Garcia

Acteurs secondaires et invités dans l'épisode :
   - Robert Knott ... Chef Jones
   - Sean Bridgers ... James Charles
   - Elle Fanning ... Tracy Belle
   - Cameron Monaghan ... Jeffrey Charles
   - Chris Conrad ... Deputy Mack
   - Robert Thomas Preston ... Henry
   - Martha Boles ... Agent Breen
   - Alina Phelan ... Janine
   - Stacy Reed Payton ... Elaine
   - Noah Matthews ... Matthew
   - Jarrod Bailey ... Simon
   - Preston Bailey ... Eric
   - Ciro Suarez ... Deputy Hall
   - Jessenia Quiroz ... Emma
   - Skyler Hudson ... Nicholas Faye
   - Logan Hudson ... Nicholas Faye

Le bureau a cru à la version de Elle. Mais Hotchner la pousse à aller voir un psy car il reconnait les signes d'un stress post traumatique. Au Texas, deux jeunes racontent à un troisième une histoire d'horreur, l'histoire d'un vieil homme qui traque et dévore les enfants après les avoir observé de sa vieille maison sur la colline. Dans le même temps, un autre jeune est poursuvi puis retrouvé mort dans les bois. C'est la deuxième victime. Le DSC intervient alors. 

Hotchner apprend que Elle n'a pas été à son évaluation. Gideon trouve que ça sent pas bon, qu'elle se laisse mener par ses sentiments. Et sans conviction, Gideon lui conseille de ne pas faire pareil, lui rappelant sans conviction qu'elle est innocente jusqu'à preuve du contraire. Hotchner va alors espionner Elle qui sort de chez elle mais qui ignore son appel.

Gideon se rend sur les lieux où a été retrouvé le corps du gamin. Il comprend que l'enfant connaissait son agresseur pour s'enfoncer aussi loin dans les bois, mais qu'il est aussi méthodique car il a été battu à mort sur place, et que donc l'arme avait été placé là avant. Reid et Morgan vont sur la scène de crime de la fillette tuée pendant qu'ils venaient au Texas. Le légiste leur apprend que le meurtrier a continué à la battre après sa mort. Reid en déduit qu'il prend de l'assurance car il prend plus de temps avec les victimes. Morgan croit à un chasseur qui a vécu sur place depuis toujours car il connait parfaitement les bois. Gideon parle alors aux parents sur les conseils tandis que JJ et Morgan parlent aux enfants en mettant au point le système de copains : toujours se déplacer par deux.

On retrouve alors les gamins avec leur histoire, poussant le troisième à aller sonner chez le vieux de l'histoire où il se fait surprendre. La mère débarque alors en plein profil avecle petit frère. La recherche se met en branle mais Gideon comprend que le petit frère cache quelque chose. Le petit avoue alors qu'il devait sonner chez le vieux fou.

Pendant ce temps, Hotchner a suivi Greenaway jusqu'à la tombe de son père. Sur place, elle lui reproche que l'équipe ne l'a pas protégé. Hotchner sait qu'elle est coupable de meurtre mais il ne peut pas le prouver. Il sait car elle est venue se confesser auprès de son père décédé.

Au Texas, l'équipe se rend chez le vieux fou. Ils ne trouvent personne à part le gamin qui se cachait dans la grange. Garcia découvre que la femme est disparue depuis 50 ans. Gideon découvre aussi des éléments de chaque victime: sac, casquette... Ce sont des trophées. Les flics découvrent pas loin un cadavre, celui du vieux fou. Le légiste estime sa mort comme naturelle et datant d'une semaine au moins. Quelqu'un vivait donc chez lui (les trophées, le journal d'aujourd'hui, de la nourriture donnée par la banque alimentaire sur laquelle il exclut les épinards les mettant à l'écart sous plastique...) Garcia découvre à qui appartiennent les empruntes sur les plateau reps : celle d'un enfant inconnu et celle du conseiller qui les aide.

Le DSC va alors l'arrêter et ils trouvent la casquette du gamin sur lui. Morgan l'interroge mais il nie tout. On découvre alors que sa femme est partie il y a 6 mois et que son fils n'a pas été à l'école aujourd'hui. Morgan l'accuse d'avoir re proché l'échec de son mariage à son fils et de l'avoir tué. Reid découvre chez le suspect de l'hépidéphrine et des aliments plastifiés. Gideon intervient et prouve que le fils est le meurtrier et que son père le planque. Cela grâce à l'allergie aux produits laitiers (les aliments avec des produits laitiers sous vide) et le lait que le père boit avec son café.

A ce moment là, le fils propose de racompagner une copine de classe. Le FBI part à sa recherche pendant qu'il essaye de frapper la copine avec une batte. Gideon comprend que le gamin décharge sa haine du départ maternel contre ceux qui ont une chose qu'il n'a plus: une mère. Finalement, Gideon réussit à le stopper avant qu'il soit trop tard. A Washington, Elle rend sa plaque et son arme. Elle n'avoue toujours mais elle affirme que si c'était à refaire, elle ne changerait rien.

Hotch est à son bureau, il remplit des papiers quand Elle arrive.

Elle: J'ai eu votre message

Hotch: Fermez la porte.

Elle ferme la porte.

Hotch: Voici le dossier de l'affaire Lee. Asseyez vous.

Elle s'assoie.

Hotch: Le bureau a finit son enquête interne, ils acceptent votre déclaration: vous êtes allez chez lui afin de l'affronter, et vous vous  êtes défendue lorsqu'il vous a attaquée. En tant que supérieur, j'ai ordonné un rapport sur votre état psychologique.

Elle: Après que le bureau m'ait blanchie. Je n'ai pas besoin de psy Hotch.

Hotch: C'est à moi de le décider.

Elle: Vous pensez que je mens. Vous n'êtes plus procureur.

Hotch: Vous êtes la seule à savoir ce qui s'est passé cette nuit là, et je pense que vous devez être honnête avec vous même étant donné que vous devrez vivre avec ça pour le reste de votre vie.

Elle: J'apprècie votre intérêt. Je vais bien

Hotch: Vraiment?

Elle: Oui.

Hotch: Vous êtes anxieuse,vous êtes à vif, nerveuse.

Elle: Plus que Reid et Morgan?

Hotch: Aucun d'eux n'a affronté de suspect et lui a tiré dessus pour le tué.

Elle: Parce qu'ils ne se sont pas trouvé dans une situation où ils devaient le faire.

Hotch: Je fais ça depuis suffisamment longtemps. Je reconnais l'hyper vigilance quand je la voie. Votre première évaluation est dans une heure.

Elle: Pas même une once de sympathie.

Hotch: Ne soyez pas en retard.

Elle se lève pour sortir du bureau.

Elle: C'est vous le patron.

 

Ozona,Texas: dans une forêt.

Un garçon cours, il a peur, il se retourne.

Henry: Aucun de nous n'est en sécurité. Ce petit garçon, il avait seulement six ans.

Simon: Personne ne l'a jamais revu.

Tracy: Que lui est-il arrivé?

Henry: Il se promenait seul dans les bois, il a marché sur quelque chose de mouillé. Quand il a regardé plus près, il s'est aperçu que c'était du sang...partout... Il a entendu quelque chose derrière lui. Quelque chose le suivait.

Retour au garçon qui cours.

Il regardait derrière lui, il ne voyait pas ce que c'était, mais il le pourchassait. Et alors, il a heurté ce vieil homme, et quand il a essayé de lui demandé de l'aide, le vieil homme a seulement sourit... avec ses dents de requins, dégoulinantes de sang. Il a essayé de s'enfuir, mais avant de pouvoir, il était torturé et mangé.

Retour au garçon qui continue de courir.

Matthew; Par... qui?

Simon: Ce méchant vieil homme. Il nous regarde tout le temps (il désigne une maison sur la colline) Il nous regarde, de cette vieille et grande maison sur la colline,celle qui est... hantée.

Tracy: Pourquoi nous regarde t-il?

Henry: Parce qu'il veut manger l'un de nous.

Simon: Il décide lequel sera le prochain... le prochain a être chassé comme une biche, écorché... mangé.

Henry: C'est juste une question de temps.

Retour au garçon qui cours.

 

Quantico, Virginie.

Sur l'écran, on voit le garçon qui courait, il a été tué.

Jj: Nicholas Faye d'Ozona, texas. Il a été battu à mort il y a à peu près 13 heures. Coup violent avec une arme contondante à la tête. C'est le deuxième garçonnet d'Ozona à mourir de cette façon au cours des 2 derniers mois. Un chasseur local a trouvé son corps dans les bois. Le nom de la 1ère victime est Robbie Davis.

Morgan: Ces garçons ont-ils un lien quelconque?

Jj: La population d'Ozona est approximativement de 2500. Tout le monde est lié d'une certaine façon.

Morgan: Si ils n'étaient pas lié avant, ils le sont maintenant.

Reid: Deux meurtres par un même agresseur.

Gideon: Qui chasse des enfants.

Générique

Aaron Hotchner arrive au bureau, quelqu'un l'interpelle:

Psy: Un instant monsieur.

Hotch: Que se passe t-il?

Psy: L'agent Greenaway ne s'est pas montrée pour son évaluation hier soir.

Hotch: Vous plaisantez?

Psy:J'en ai été informée ce matin. J'ai appelé 3 fois, laissé des messages mais elle n'a pas rappelé.

Hotch: Merci.

 

Bureau de Gideon:

Gideon: Ce n'est pas bon.

Hotch: Non. Soyons honnête. Nous savons à quoi cela ressemble.

Gideon: Elle laisse ses émotions la submerger.

Hotch: Et ça va contre tout ce que nous représentons.

Gideon: Tu n'as jamais commis la même erreur? Elle est innocente tant que sa culpabilité n'est pas prouvée. Je vais au Texas. Trouve Elle.

 

Nous voyons Elle sortir d'un immeuble. Hotch est dans sa voiture. Elle jette son portable dans une poubelle, monte dans sa voiture et demarre, Hotch la suit.

Hotch: Platon a écrit: on peut aisément pardonner à l'enfant qui a peur de l'obscurité, la vraie tragédie de la vie c'est lorsque les hommes ont peur de la lumière.

 

Dans l'avion:

Reid: Vous savez que Elle a été blanchie?

Morgan: Légitime défense.

Reid: Alors c'était un bon carton.

Jj: Elle a tiré sur ce qu'elle visait.

Reid: Ce n'est pas ce que j'ai voulu dire.

Jj: Je sais.

Morgan: Si elle est blanchie, pourquoi elle n'est pas avec nous? ou Hotch?

Gideon: Concentrons nous sur l'affaire.

Jj: La police d'Ozona et le rapport d'autopsie pour Nicholas Faye et Robbie Davis.

Morgan: Battre à mort suggère la frustration ou la rage.

Reid: Sans motivation sexuelle apparente. Il est rare que les victimes soient si jeunes.

Gideon: Ce suspect semble prendre du plaisir dans le fait de tuer.

Morgan: Si ce n'est pas sexuel, quelle est la signification de cibler de jeunes garçons?

Reid: La plupart des tueurs en série choisissent leurs proies pour réaliser un fantasme ou une vengeance.

Jj reçoit un appel, elle décroche.

Bundy tuait des femmes qui ressemblaient à sa petite amie qui l'avait repoussé. Dahmer a déclaré que le harcèlement en cour de récréation avait nourri sa fureur.

Morgan: Alors peut être que ces enfants représentent quelqu'un qui a molesté l'agresseur.

Reid: Comme un jeune garçon dans son enfance. Peut être un petit caid ou un frère aîné, quelqu'un qui l'a maltraité.

Jj: Non, c'est peu probable. Ils viennent juste de trouver un autre corps. Une fillette de 11 ans.

Morgan: Peut être que la fillette n'était pas la cible. Peut être était elle sur son chemin.

Gideon: Ou bien le sexe de ses victimes n'a aucune signification. Le rythme auquel il tue indique une évolution rapide.

Jj: On peut surveiller tous les enfants d'Ozona. Comment peut on les garder en sécurité?

Reid: Imposer un couvre feu?

Morgan: Les enfants ne devraient pas avoir à s'inquiéter de quelque chose comme ça.

Jj: Pas la peine de me le dire. Les bois étaient la seule chose qui m'effrayaient quand j'étais enfant.

Morgan: Sérieusement? Je pensais que tu avais grandi dans une petite ville.

Jj: Oui, entouré par la forêt.

Morgan: Dommage pour toi.

Jj: En effet.

Morgan: La seule chose qui m'effrayait c'était le noir...

Reid: Certains d'entre nous le sont encore.

Gideon: Quand nous atterrirons, Morgan et Reid vous allez sur la nouvelle scène de crime. La petite fille. J'irai examiner la scène ou Nicholas Faye a été trouvé.

 

Forêt d'Ozona, scène de crime.

Shérif: C'est l'endroit où il a jeté le corps.

Gideon: ça n'est pas que ça. Le meurtre a eu lieu juste ici. Le rapport d'autopsie n'indique aucun signe de lutte.

Shérif: Ce pauvre gamin n'a pas eu la moindre chance. Aussi loin à l'intérieur de ces bois personne n'aurait pu l'entendre crier.

Gideon: Tout à fait ce que son meurtrier avait voulu.

Shérif: Les 2 derniers mois on a perdu plus d'enfants dans cette ville que je n'en ai perdu dans ma vie entière. Les autres c'était des accidents de voiture. Les habitants sont terrifiés. J'ai moi même un enfant de 8 ans.

Gideon: Les victimes connaissaient leur assassin. Elles l'ont suivi jusqu'à cet endroit.

Shérif: Qu'est ce qui vous fait dire ça?

Gideon: Les enfants sont allés aussi loin dans ces bois car ils lui faisaient confiance. Il planquait son arme ici en prevoyance, ce qui veut dire que nous recherchons quelqu'un d'intelligent, méthodique.

Shérif: Méthodique? Défoncer le crâne d'un enfant comme ça, ressemble à de la rage pour moi.

Gideon: Je suis d'accord. C'est pour cela que c'est confus. ça n'a pas de sens.

Autre scène de crime

Policier: Cest juste à un quart de mile de l'endroit où les 2 autres garçons ont été tués. Frappés à mort de la même façon.

Légiste: Ce n'est pas entièrement vrai. J'ai trouvé quelques marques sur son cuir chevelu qui indiquent que ce psychopathe les a battus post-mortem.

Reid: Suggèrant qu'il devient plus audacieux.

Légiste: Il devient plus audacieux, c'est vrai. J'ai emballé 3 enfants le mois dernier.

Morgan: Maintenant il passe plus de temps avec les victimes même après leur mort. Il devait savoir qu'il ne serait pas interrompu, mais comment ? Comment pouvait-il être aussi sûr?

Légiste: La forêt couvre plusieurs hectares, mais personne ne vient s'y promener à moins de vouloir tuer.

Morgan: Ou chasser. Dans tous les cas, vous ne ne voulez pas être sur le chemin. Reid, qui que soit celui qui a tué ces enfants, il est très familier de cet endroit. A mon avis, il a probablement vécu dans cette zone toute sa vie.

 

Réunion parents:

James: ça pourrait être quelqu'un que vous connaissez, ou ça pourrait être un étranger que vous avez vu à l'épicerie. Il est vital que nous gardions les yeux ouverts et nos enfants sous surveillance. Maintenant, en tant que moniteur assistant de cette ville, je peux juste aider vos enfants avec les retombés, mais notre police locale travaille avec le FBI, pour récolter des informations sur l'affaire. Pour préciser ça, voici l'agent Jason Gideon.

Gideon: Nous voulons que vous sachiez que nous faisons tout notre possible pour trouver le responsable. Jusqu'à ce que ce soit le cas, il y a certaines précautions que vous devez prendre, laissez moi vous les presenter. Avant toute chose...

 

Réunion école:

Jj: Nous appelons ça le travail en binôme. Ce qui veut dire que où que vous alliez vous n'y allez pas seul.

Morgan: C'est vrai parce que les méchants essaient de nous parler seulement quand nous sommes seuls.

Jj: Nous ne savons pas encore à quoi il ressemble. C'est peut être quelqu'un que vous connaissez.

Une fillette lève la main.

Morgan: Oui, mon coeur, tu as une question?

Fillette: Une fois aux informations, il y a avait une petite fille qui s'est faite enlever juste devant sa maison. Est ce que ça peut nous arriver?

Morgan: Rien ne va arriver à aucun d'entre vous aussi longtemps que vous vous resterez  deux par deux, d'accord?

Réunion parents

Gideon: D'autres questions?

Mme Faye: Vous avez trouvé sa casquette?

Gideon: Pardon ?

James: C'est la mère de Nicholas Faye.

Mme Faye: La rouge qu'il avait sur lui? Il l'avait mise quand il est sorti.

Gideon: Je suis désolé madame Faye. Nous ne l'avons pas.

James: Couvre feu obligatoire à 17 heures. Seulement pour être sur que vous sachiez où sont vos enfants.

 

Devant la maison de monsieur Finnegan

Henry: Tu dois seulement faire vite. Le vieux Finnegan ne pourra pas te bouffer si il n'arrive pas à t'attraper.

Matthew: Je veux rentrer chez moi.

Simon: Allez. Tu appuies juste sur sa sonnette.

Matthew: Pourquoi pas toi?

Simon: Je l'ai déjà fait quand j'avais à peu près 5 ans.

Henry: Non, C'est seulement le vent. T'y vas tout de suite. C'est marrant.

Matthew: Non et si il m'attrape.

Simon: Allez, c'est facile. Tu sonnes et tu te barres. On t'attend là.

Henry: T'y vas, maintenant. Allez.

Matthew monte les escaliers, il s'approche de la porte d'entrée pendant que les deux autres enfants partent en courant.

 

Voiture: Hotch est au téléphone.

Gideon: Hotch, qu'est ce qui se passe?

Hotch: J'étais à son appartement pour lui parler, mais elle était partie avec un sac de voyages.

Gideon: Donc, elle est en fuite.

Hotch: Je ne sais pas. J'espère que non. J'essaie de la suivre.

Gideon: Tiens moi au courant.

Gideon raccroche et retourne dans la salle principale.

James: Attend moi juste devant. Pas de balade.

Jeffrey: Oui, papa.

James: C'est dur de les laisser hors de vue.

Gideon: Je sais. Puis je avoir votre attention ? Bonjour. Je veux que les choses soient claires, à cause de la rapidité de ses changements on pense que le suspect pourrait frapper à nouveau n'importe quand. Sa confiance grandit avec chaque attaque.

Morgan: On cherche quelqu'un au physique approprié, timide,gentil,

Une mère rentre avec son fils, un des policiers va vers elle

a qui vous confieriez vos enfants. Parce que le tueur les vises, il est lui même petit. Et bien que nous pensions qu'il s'agisse d'un homme, il n'est pas exclu que ce soit une femme.

Policier: Excusez moi. Chef? Vous devriez écouter ça.

Femme: Mon fils Matthew n'est pas rentré aujourd'hui.

Gideon: Quand l'avez vous pour la dernière fois?

Femme: Son maître l'a vue sur le parking après l'école.

Shérif: Brigade de recherche.

Gideon: Oui, monsieur.

Dans la salle, tous le monde se mit à s'activer.

Morgan: On quadrille la zone de l'école.

Reid: Si le petit a été enlevé... Alors cette zone, la plus proche est la plus isolé.

Morgan: Que Jones positionne ces gars près de la station-service.

La mère de famille ne se sentit pas bien, Jj l'invita à s'assoir.

Jj: Madame, asseyez vous ici.

Femme: Merci.

Jj: Quel âge a Matthew?

Femme: Il a eu 8 ans en août.

Jj: J'ai une nièce de cet âge. Ils sont débrouillards à cet âge.

Gideon (au garçon): Aurez-tu une idée de l'endroit où il est?

Garçon: Aucune.

Gideon: Tu as l'air bien bouleversé pour ne rien savoir. On dirait que tu as un secret. Un très grand secret.

Le garçon hoche la tête.

Gideon: C'est au sujet de ton frère?

Femme: Chéri, c'est vrai? Est ce que tu caches quelque chose?

Gideon: Tu veux le protéger n'est ce pas? C'est à ça que ça sert un frère.

Garçon: Matty a dit qu'il devait sonner à la porte de maison hantée...sur la colline.

James: Le domicile de Finnegan.

Gideon: Qui est Finnegan?

Garçon: Le vieil homme qui vit dans cette maison.

Shérif: Depuis toujours. Une sorte de légende locale. Une histoire de fantôme.

Reid: C'est à dire?

Shérif: Il regarde prétendument les enfants de sa fenêtre... les chassent, les écorchent, les mangent. Classique.

James: Les enfants racontent cette histoire depuis que je suis enfant.

Morgan: Pourquoi nous n'en avons pas entendus parler? Les fables sont souvent issues d'une part de vérité. Nous devrions étudier toutes les possibilités.

 

Elle est devant la tombe de son père.

Elle: Je suis désolée, papa.

Hotch apparait derrière elle.

Elle: Vous me suivez.

Hotch: Qu'est ce qui se passe? Elle, je t'écoutes.

Elle: Je voulais vraiment faire partie de cette équipe.

Hotch: Vous en faisiez partie.

Elle: Mais j'ai eu besoin de l'équipe. J'étais toute seule. J'étais seule dans le seul endroit où j'avais le droit de me sentir en sécurité. Et c'était chez moi. Comme ces femmes dans l'Ohio qui ont été attaquées , elles avaient le droit d'être en sécurité chez elles.

Hotch: Est ce que cela justifie de rendre justice toi même?

Elle: Qu'est ce qui vous fait dire que c'est ce que j'ai fait?

Hotch: Parce que tu es ici confessant tes péchès. Tu sais que je n'ai pas de preuves. Et tu sais avec quelle rapidité je t'aurais arrêté si j'en avais. Alors qu'est ce que nous allons faire à ce sujet?

 

Les voituresde police arrivent devant chez Finnegan

Reid: C'est sur, ça ressemble à une maison hantée.

Gideon: Morgan, toi et Jones prenez l'avant . Reid et moi couvrons les dépendances.

Morgan et Jones montent les marches menant à la porte d'entrée. Jones pousse la porte.

Shérif: Mr Finnegan?

Jones ouvre la porte et Morgan et lui rentrent dans la maison et commencent à inspecter chaque pièce. Pendant ce temps, Reid et Gideon inspectent la grange et les bâtiments alentour. Dans la maison, Morgan essaie d'allumer la lumière.

Shérif: Il n'y a rien au premier. Finnegan n'est pas là.

Morgan: Ouais, le gamin disparu non plus.

Shérif: Il y a plus d'électricité.

Morgan: Je sais.

Shérif: Peut être qu'il est parti.

Morgan: Non, ce journal est daté d'aujourd'hui.

Shérif: Donc Finnegan était là plus tôt.

Morgan: Ouais, la question est , où est il maintenant?

A l'extèrieur.

Gideon: Une cage d'escalier. FBI, ne bougez pas! Matthew?

Matthew: Oui.

Gideon: Tu es blessé?

Matthew: Non. Je ne voulais pas que le vieil homme me trouve.

Gideon: Tout va bien. Personne ne va te faire de mal . Viens. Allons-y.

Dans la maison, Reid est au téléphone

Reid: Tu as quelque chose?

Garcia: Seulement que la maison de Finnegan sur la colline est un peu comme l'hôtel de "psychose" à Ozona.

Reid: Ouais, nous connaissons la légende.

Garcia: Reid, sérieusement, les gens qui rentrent dans cette maison ne ressortent soit disant jamais. Effrayant.

Reid: Garcia, pourrais tu faire semblant de ne pas trop te réjouir de cette rumeur. D'autant que je suis effectivement rentré dans la maison.

Garcia: Sensible. Désolée.

Reid: En plus, la police locale dit qu'il n'y a pas de renseignements sur ce qu'il se passe vraiment.

Garcia: C'est vrai. Tout les dossiers de plaintes étaient de fausses alarmes. Mais alors il y a eu l'affaire de la femme disparue.

Reid: Femme? Quelle femme? Quand a t elle disparue?

Garcia: Il y a presque 50 ans.

Reid: Pas de rapport sur le fait qu'elle a été retrouvée?

Garcia: J'ai deux mots pour toi, mon ami... Fenêtre de derrière. Ce type a probablement découpé cette femme en morceau. En délicieux petits morceaux de la taille d'une bouchée. Pense à ça. Elle ne doit pas jamais être partie. Elle doit être dans la maison.

Reid: Garcia, je suis assis ici seul dans le noir. Alors merci.

Garcia: Pendant que tu attends que le tueur potentiel rentre à la maison. Plutôt dangereux. Plutôt sexy.

Reid. Je dois y aller.

Garcia: Amuses toi bien. J'aurais aimé être ici.

Reid raccroche, se lève de la chaise, se retourne et est transi par Morgan.

Morgan: Tu as vraiment peur du noir.

Reid: Je travaille dessus.

Morgan: Tu devrais travailler un peu plus dur.

Shérif: Mon adjoint à ramener le garçon en sécurité chez lui. Pauvre enfant effrayé par une branche d'arbre.

Morgan: Cette ville entière est énervée.

Gideon: Peut êtr que c'est pour ça que Finnegan s'est envolé.

Morgan: C'est intéressant.

Au mur des armes.

Reid: Le suspect ne se sert pas de flingue.

Gideon: Mais il connait toutes les pistes d'Ozona. Finnegan est un chasseur empressé.

Shérif: Pourquoi il n'utilise pas un..

Gideon trouve un sac.

Gideon: Robbie Davis.

Shérif: Première victime

Gideon: Sarah P. Sarah Peterson, exact?

Morgan: Je suppose que Finnegan à emmener les gamins ici avant. Avant de les attirer dans les bois. Pourquoi il ne s'est pas débarrassé de ces preuves?

Reid: Il les considère comme des trophées.

Morgan: Au bout du compte, j'aimerais accrocher sa tête sur mon mur.

 

Pendant ce temps dans la forêt, une battue a lieu.

Policier: Le shérif a annulé les recherches. Nous avons localisé l'enfant. Il est chez lui sain et sauf.

Policier 2: Et quoi de neuf sur le vieux Finnegan?

Soudain, il heure quelque chose, ils dégagent les feuilles

Policier: Apparemment on l'a trouvé.

Légiste: A première vue il ressemble à Joseph Finnegan. Mort de cause naturel.

Reid: Son coeur était sans doute épuisé. Depuis qu'il se servait de ça.

Légiste: Ouais, le Karma est une garce. Des coyotes l'ont rogné depuis depuis une semaine.

Morgan: Avant que le deuxième et le troisième meurtre n'aient eu lieu.

Reid: Cet endroit est loin des chemins passants. C'est un miracle que quelqu'un l'ai découvert.

Légiste: Vraiment? Ces feuilles ne l'ont pas recouvert tout seul.

Morgan: Il a raison. L'adjoint ne doit pas être le premier à l'avoir trouver.

Reid: Mais notre seul suspect est innocenté.

Morgan: Un carré?

Gideon: Non. Si Finnegan est mort depuis tout ce temps, qui vit dans sa maison? Allons-y.

 

Dans la maison.

Reid: C'est là la question...Si un arbre tombe dans la forêt, fait il du bruit si personne n'est là pour l'entendre?

Morgan: Qu'est ce que ça peut bien te faire de lire ça?

Reid: Je pensais juste.

Morgan: Le suspect a trouvé le corps de Finnegan dans un endroit peu visité des bois et personne d'autre ne le savait. Alors il a pu utiliser cette maison. Et personne ne le sait.

Reid: En fait, je fais référence à la femme de Finnegan.

Morgan: De quoi parles tu?

Reid: Elle est supposée avoir disparue. Peut être tuée , il y a environ 50 ans. Quand, en réalité, elle avait quitée Finnegan pour un autre homme. Il a écrit tout ça dans son journal, combien il regardait à la fenêtre tout les jours pour voir si elle voulait revenir à la maison. Elle ne l'a jamais fait. Il ne s'est jamais rétabli. Il a fini par être reclus. Ce que les gens en ville on compris de travers.

Gideon: J'ai trouvé quelque chose. Venez.

Dans la cuisine, il y a des boites plastiques sur la table.

Gideon: Provisions offerts par l'église à la porte de tous les vieillards. Chacun daté d'après la mort de Finnegan.

Morgan: Alors le suspect a tout mangé.

Gideon: Presque tout. Un bol non ouvert de crème d'épinard. Jeté à la poubelle, chacun emballé avec du papier adhésif.

Reid: Un sur chaque plateau.

Morgan: Donc nous recherchons un type qui déteste vraiment, vraiment les épinards.

Reid: Qui ne le fait pas?

Gideon: Ritualisé,méticuleux, organisé.

Reid; Il mangerait avec les mêmes détails.

Gideon: Caractères complets.

Le téléphone de Gideon sonne.

Gideon: Que Garcia fasse une comparaison. Hotch.

Gideon sort de la cuisine

Reid: C'est à propos d'Elle, n'est ce pas?

Morgan: Je ne sais pas.

Reid: Tu sais, je lui ai parlé dans l'Ohio.

Morgan: Reid, nous lui avons tous parlé.

Reid: Non, je...je...je lui ai parlé auparavant. Je suis allé chez elle une nuit. Elle voulait boire.

Morgan: Elle était presque morte. Je boirais aussi.

 

Au poste de police.

Morgan: Pourquoi les bois Jj? Ta peur. Tu disais qu'il y avait des bois.

Jj: J'ai eu l'habitude d'être un conseiller ce camp, comme un adolescent dans les bois en haut à Vermont. Et le poste de nuit... Border les filles, éteindre les lumières. Vous savez, l'exercice habituel. Tout a semblé parfait, les gosses étaient endormis. Vous savez rien n'a semblé sortir de l'ordinaire...Jusqu'à ce que je remarque qu'il y avait du sang à l'étage du vestibule. Donc j'ai suivi les traces de sang au dehors du camp, dans le bureau du directeur montant jusqu'à son lit, et il était couché juste là au dessous de ses couvertures. Mort. Quelqu'un l'avait poignardé. J'ai couru dehors si vite. Dehors, dans le hall.Je me souviens juste que c'était vraiment sombre. Dès que je suis arrivé à la porte, il y avait une autre monitrice. Je suppose qu'elle m'a entendue crier. Ils ont attrapé le tueur sur la route vers la ville. Je suppose qu'il a le couteau sur lui. De toute façon, je pense que c'est probablement quand j'ai décidé que je n'aimais pas les bois.

Morgan: Tu es sérieuse.

Jj: Non. Non...vous sentez ça? Attend, je ne sais pas pourquoi j'ai peur dans les bois. C'est... je suis. Pourquoi est-il encore effrayé dans le noir?

Morgan: Reid, pourquoi es tu toujours effrayé dans le noir?

Reid: C'est du à l'absence de lumière.

Morgan: Jj, c'est plutôt bien. Souviens toi, les remboursements sont une saloperie.

Jj: Je suis choquée...

Le téléphone de Morgan sonne:

Morgan; Oui Garcia.

Garcia: J'aime nos rapports. On a à peine besoin de se parler.

Morgan: Mais, tu as quelque chose de bien pour moi?

Garcia: J'ai trouvé deux jeux d'empreintes sur les plateaux repas.

Morgan: Deux?

Garcia: Une , appartient à un enfant.

Morgan: Mais à quelles victimes? Pourquoi tu ne te coordonnes pas avec le légiste d'Ozona pour des comparaisons?

Garcia: Oh, bébé, ça a été fait hier. Mes préférés travaillent dessus. Pendant ce temps, notre intrépide pirate a trouvé une similitude avec une autre affaire dans la base de données. Son nom es James Charles. Il est conseiller d'orientation local.

Morgan: Oui, il est conseillé d'éducation local, et nous aide sur ce cas.

Garcia: Tu nous charries. Son adresse est le 3725 Briadwood Lane.

Morgan: Je sais exactement comment le trouver Garcia. Merci (il raccroche) Appelle Gideon. On vient de trouver notre suspect.

 

Devant la maison de James Charles.

Shérif: Vous êtes sur de ça?

Reid: Né et élévé à Ozona, il connait le territoire, travaille avec des enfants.

Morgan: Très organisé, maigrichon, s'implique seul dans l'enquête.

Gideon:Il ne s'est rien passé il y a 6 mois. Cela aurait changé sa vie?

Shérif: Sa femme s'est éloigné de lui et de son fils.

Morgan: C'est votre déclic.

James Charles sort de chez lui.

Jj: Il se déplace.

James Charles se dirige vers sa voiture.

Morgan: Mr Charles!

James Charles commence à s'échapper.

Morgan: Ne faites pas ça.

James Charles fait le tour de la maison mais est cerné.

Gideon: Haut les mains!

Morgan le plaque au sol.

Morgan: Pourquoi tu t'enfuis? (il prend le sac) Donne moi ça?

Morgan ouvre le sac et à l'intérieur il y a une casquette rouge.

Morgan: Qu'est ce que c'est que ça? Qu'est ce qu'elle a de si importante cette casquette?

Gideon: C'est ce que portait Nicholas Faye quand il a été tué.

 

Salle d'interrogatoire.

Morgan: Voilà le marché. Je pourrais rester ici et te dire ce que je pense que tu faisais dans la maison de Finnegan pendant les 2 dernieres semaines ou tu pourrais nous faires une faveur. Signe ces aveux, peut être qu'on pourrait faire un petit quelque chose pour ta peine. Qu'est ce que tu en dis?

James: Je n'ai jamais mis les pieds dans la maison de Finnegan.

Morgan: Ce n'est pas vraiment la réponse que j'attendais, James. Regarde les faits, on a tes empreintes dans la maison partout sur les plateaux repas.

James: Bien sur, vous les avez. Je les livrais chaque semaine.

Gideon et le Shérif regarde l'interrogatoire via des écrans.

Shérif: C'est la vérité. Il a commencé a travaillé à la cuisine centrale après que sa femme soit partie.

Gideon: On n'a pas que les empreintes.

Salle d'interrogatoire: Morgan prend la casquette et la pose sur la table.

Morgan: Qu'est ce que vous faisiez avec la casquette de Nicholas Faye? Peut être que tu essayais de t'en débarasser, où tu étais si fier de ton souvenir , tu cherchais simplement un bon coin pour la cacher? Comment ce sont passé ces 6 derniers mois, James? Pas trop bien? Non, ta vie entière tombe en morceau, n'est ce pas? Tu sens bien que tu perds le contrôle, sentiment d'abandon et j'espèrais... petite impuissance peut être. Allez mec, dis moi quelque chose. Pourquoi ta femme est partie? Qu'est ce qui s'est passé? Elle s'ennuyait? Je veux dire, tu ne vois pas tous ce qui m'énerve en toi. Elle a commencé à manquer d'inspiration? Tu n'es pas un éjaculateur précoce au moins? Ce serait donc ça. Tu avais déjà finis qu'elle n'avais pas commencé. Elle t'a plaqué pour un homme qui est...moins rapide! ( James se lève énervait) James, cela t'exitait! J'ai touché un point sensible?

James: Je veux rentrer chez moi.

Morgan: Je suis désolé. Ce n'est pas près d'arriver, c'est pourquoi tu ne vas pas sortir d'ici et poser ton cul. J'ai dit: Assis!

James: Je suis fait pour vous parler.

Morgan: Je te dirais ce que tu peux faire, tu m'entends?

Le portable de Gideon sonne:

Gideon: Qu'avez vous trouvé?

Garcia: D'autres empreintes. Aucune ne correspond aux victimes.

Gideon: Il y a toujours une quatrième victime là bas. Vérifie les villes environnantes pour les déclarations d'enfant disparues et fait moi un rapport.

Dans une autre pièce.

Jj: Vous savez c'est plutôt mauvais que sa mère soit partie, maintenant son père est en garde à vue. Et on s'occupe de ce pauvre garçon dans les services sociaux.

Reid: C'est la loi.

Jj: C'est un contrevenant, mais je n'aime pas faire ça.

Jj appelle l'école de Jeffrey.

Jj: Bonjour, c'est l'agent Jarreau du FBI. Nous allons venir chercher Jeffrey Charles dans environs 20 minutes. SI... Bien, je vois. Merci.

Jj raccroche.

Reid: Qu'est ce qu'il y a?

Jj va voir Gideon qui regarde ce qui se passe dans la salle d'interrogatoire.

Morgan: James, j'ai besoin de votre aide. Si tu ne parles pas, je ne peux pas t'aider.

Jj: Jeffrey n'est jamais arrivé à l'école aujourd'hui. Son père a dit qu'il était malade.

Gideon prend son portable et appelle Morgan.

Morgan: Je l'ai. Je vois.

Morgan raccroche.

Morgan: Vous faisiez quoi? Vous rapprochez tout doucement de la personne que vous vouliez le plus tuer? Votre fils? Que faites vous avec lui James? Etes vous si faible? Vous allez rendre votre fils responsable de votre mariage raté?

James: ça suffit!

Morgan: Non,dites le moi! Parce que je veux comprendre. Vous agressez ces enfants qui vous faisiez confiance. Pourquoi? Pour retrouver votre autorité? J'ai une nouvelle pour vous? D'abord vous n'en avez jamais eu.

James: Vous avez raison. Continuez.

Morgan: Je suis loin d'en avoir fini avec vous, enfoiré. J'y passerai la nuit. Vous me suivez? Vous me rendez malade!

 

Maison de James Charles

Policier: Qu'est ce que c'est?

Reid: C'est une dose d'adrénaline. Bizarre.

Reid ouvre le frigo.

Reid: Je crois que je viens de trouver quelque chose.

 

Au poste de police: Gideon prend son portable.

Reid: Une dose d'adrénaline et un frigo rempli de produits laitiers scellés avec du ruban adhésif.

Gideon: Merci. ça va être utile.

Gideon raccroche et se lève pour se rendre dans la salle d'interrogatoire.

Morgan: Vous savez ce qui arrive aux mecs qui embêtent les gamins en prison?

Gideon: Je peux lui parler?

Morgan sort.

Gideon: Dure journée, hein? Café?

James: Oui, ce n'est pas de refus.

Gideon: Du lait?

James: S'il vous plait.

Gideon: Dites stop.

James: Stop.

Gideon pose les gobelets sur la table.

Gideon: Depuis quand le savez vous?

James: Je sais quoi?

Gideon: Que votre fils est un meurtrier?

James: De quoi parlez vous?

Gideon: Vous êtes peut être celui qui a apportés les plateaux de nourriture chez Finnegan, mais c'est votre fils qui les a mangés. Tous, sauf les épinards à la crème.

James: Vous voulez des aveux? Enfin, c'est pour ça ce petit jeu? Parce que c'est bon. Donnez moi un autre stylo. J'écrirais mes aveux.

Gideon: Et nous avons trouvé une dose d'adrénaline dans votre cuisine.

James: Et alors? ça prouve que mon fils a une allergie.

Gideon: Au lait.

James: Comment vous l'avez su?

Gideon: Vous venez de me le dire.

James: Quelle importance ça a?

Gideon: L'allergie de Jeffrey est grave. Donc il a enveloppé  le seul produit laitier avec une bande adhésive pour ne pas l'avaler accidentellement. Vous lui avait bien appris à se protéger.

James: J'ai trouvé la casquette de baseball. Je l'ai trouvé ce matin, elle était dans le tiroir de mon fils.

Gideon:Où est il monsieur Charles?

 

Le bus scolaire s'arrête: Tracy, Simon et Henry en descendent.

Simon tire les cheveux de Tracy.

Tracy: ça suffit! Allons-y Simon.

Les deux garçons partent d'un côté.

Tracy: Où vas tu? On doit rentrer ensemble.

Simon: Je rentre avec Henry.

Tracy: Mais il ne vit pas dans notre rue.

Jeffrey: Je te raccompagne.Parce que tu  ne devrais pas rentrer seule. Tu sais, rentrer en couple et tout ça.

Tracy: Oui, c'est gentil. Merci.

Jeffrey: Viens. Je connais un raccourci.

Ils se dirigent vers le bois.

 

Au poste de police.

Gideon: Où est il monsieur Charles?

James: Je l'ai laissé à la maison.

Gideon: Mais il n'y est pas.

James: Alors je ne sais pas où il est.

Shérif: Une fillette de 8 ans, Tracy Belle a été portée disparue. Elle a été vue pour la dernière fois sortant du bus scolaire à Fuller Road.

Gideon: Envoyer une équipe maintenant. Allons-y.

Shérif: Envoyer Mack et une seconde unité à Fuller Road.

 

Dans les bois.

Tracy: C'est encore loin?

Jeffrey: Tu marches trop lentement.

Tracy: Ce cartable est lourd. Mes jambes fatiguent.

Jeffrey attrape le sac et le jette au loin.

Tracy: Pourquoi tu as fais ça?

Jeffrey: La ferme et marche!

Tracy: Je ne me sens pas bien.

Jeffrey: Je t'ai dit de la fermer et d'avancer.

Jeffrey la pousse et alors qu'il s'appréte à lui mettre un coup de batte, elle lui donne un coup de pied qui le fait tomber. Tracy se relève et se met à courir.

 

Les voitures de police arrivent.

Morgan: Vous savez, après le départ de sa mère, Jeffrey n'a probablement pas apprécié le fait que son père ait passé plus de temps au travail avec d'autres enfants que le sien.

Gideon: Et il a exprimé cette rage sur les enfants qui selon lui ont ce qu'il n'a pas.

Jj: Alors la mère de Tracy a dit que le bus l'aurait laisée là après l'école. Elle devait rentrer avec un voisin.

Reid: C'est surement quand Jeffrey l'a approchée, mais où il l'aurait emmenée?

Jj: Il y a tellement de patrouilles dans cette ville. Comment tu arrives à attirer une petite fille ors de vue?

Morgan: Parce qu'on lui a appris. Personne ne fera attention à deux gosses marchant ensemble... marchés 2 par 2, vous vous souvenez? En éduquant les gens, nous avons éduqué un tueur.

Jj: Une fois la saison de baseball finie, où est ce qu'un garçon de douze ans traîne?

Gideon: Le parc.

Jj: Entouré par la forêt.

Gideon: Allons-y.

Tracy continue de courir.

Jeffrey: Rentrons à la maison. Je jouais c'est tout. Pourquoi est ce que tu joues au bébé? Tracy!

Tracy continue de courir, Jeffrey la cherche.

Gideon, Jj,Reid, Morgan et le Shérif arrivent au parc.

Reid: C'est le sac de Tracy Belle.

Gideon: Ils sont dans ces bois. Séparons nous.

Tracy cours toujours. Elle se cache derrière un arbre. Regarde d'un côté mais quand elle se retourne Jeffrey est devant elle. Il tente de lui donner des coups de batte. Tracy crie. Les adultes l'entendent. Gideon arrive, arrache la batte des mains de Jeffrey et le tient.

Jj (à Tracy): ça va?

Tracy: Oui.

 

Dans la voiture de police.

Gideon: Pourquoi tu as fait du mal à ces enfants?

Jeffrey: Parce que j'en avais envie.

 

Dans l'avion, Jj dort, Morgan écoute de la musique, Reid lui parle.

Morgan:Quoi?

Reid: A Gideon ou Hotch ou à l'un d'entre vous. J'ai parlé a Elle cette nuit là, et je savais qu'elle n'allait pas bien, j'aurais dû le dire à quelqu'un.

Morgan: Reid, écoute-moi. Ne t'infliges pas ça. Tu essayais seulement d'aider une amie. Tu m'entends? Ne fais pas ça . Elle a fait son choix. C'est de sa faute.

Gideon est au téléphone.

Gideon: Elle n'a rien avoué?

Hotch: Non.

Gideon: Alors, tu as fais ce qu'il faut.

Hotch: Oui, je le sais.

Gideon: Je te vois dans quelques heures.

Hotch: Ok.

Hotch raccroche.

Elle: Dis lui que j'ai dit au revoir.

Elle rentre dans le bureau de Hotch et pose sur son bureau son arme et son badge.

Elle: Ce n'est pas un aveu de ma culpabilité.

Hotch: D'accord.

Elle: Vous savez, quand j'ai commencé ce boulot, la sonnerie de mon téléphone, un appel du bureau et je me sentait surexcitée. J'avais une décharge d'adrénaline. Et maintenant, ce même son me paralyse. Je ne suis plus la même personne. Cette nuit là à Lee, si je devais tout recommencer, je ne changerais rien.

Hotch: Même si tu as tué quelqu'un?

Elle: Je crois qu'on y est alors. Vous savez quand j'ai rejoint l'équipe , je n'arrivais pas à comprendre pourquoi vous ne souriiez jamais. Maintenant je pense qu'en fait ça va me manquer.

Elle sort du bureau .

Hotch: Tu vas me manquer aussi.

Elle Greenaway: I got you message.

Aaron Hotchner: Close the door… This is William Lee's case file. Sit down… The Bureau has concluded its internal investigation. And they accept your claim that you went to Lee's house to confront him. And that you defended yourself when he attacked… As your supervising agent, I've ordered a psychological status report.

Elle Greenaway: After the Bureau's cleared me? I don't need a shrink Hotch.

Aaron Hotchner: That's up to me to make that assessment.

Elle Greenaway: You think I'm lying. You know you're not a prosecutor anymore.

Aaron Hotchner: You're the only one who knows what really happened that night. And I think you need to be honest with yourself since you've got to live with for the rest of your life.

Elle Greenaway: I appreciate your concern. I'm fine.

Aaron Hotchner: Are you?

Elle Greenaway: Yeah.

Aaron Hotchner: You're anxious, you're on edge, unnoticed.

Elle Greenaway: More than Reid, or Morgan?

Aaron Hotchner: Neither of them confronted a suspect and then shot and killed him.

Elle Greenaway: Yeah because they didn't find themselves in the position that they needed to do so.

Aaron Hotchner: I've been doing this long enough, I know hyper-vigilance when I see it. Your first evaluation is in a hour.

Elle Greenaway: Not everyone's an unsub.

Aaron Hotchner: Don't be late.

Elle Greenaway: You're the boss.

----------

Henry: None of us are safe. The little boy, he's only like 6.

Simon: No one ever saw him again.

Tracy Belle: What happened to him?

Henry: He's walking alone in the woods, and then, step on something wet. And we he looked closer, he realized that was blood. Everywhere. Then he heard something coming from behind him. Something, coming after him. He kept looking behind, to see what it was. But whatever it was, he just kept chasing. And then, he ran into this old man. When he tried to ask for help, the old man just smiled back. With the sharp fangs stripping with blood. He tried to back away, but before he could, he was tortured, and eaten!

Matthew: By... By who?

Simon: That evil old man, he watches us all the time. Just watches us, from the big old house on the hill. The one that's... Haunted.

Tracy Belle: Why does he watch us?

Henry: Cause he wants to eat one of us.

Simon: He's just deciding who's next. Next to be haunted like deer. Skinned. Eaten.

Henry: Yep. It's just a matter of time.

----------

Jennifer Jareau: Nicholas Faye of Ozona, Texas, was beaten to death roughly 13 hours ago. Blunt force trauma to the head, he's the second young boy in Ozona to die the same death in the last 2 months. Local hunter found his body in the woods. First victim's name: Robbie Davis.

Derek Morgan: Are these boys connected somehow?

Jennifer Jareau: Ozona's population's roughly 2,500. Everyone has some kind of connection.

Derek Morgan: Well if they weren't linked before, they most certainly are now.

Spencer Reid: Both murdered by the same offender.

Jason Gideon: He's hunting children.

----------

Aaron Hotchner: Morning.

Agent Breen: A moment sir?

Aaron Hotchner: What's up?

Agent Breen: Agent Greenaway never showed for her evaluation last night.

Aaron Hotchner: You're kidding?

Agent Breen: The notice came through this morning. I called 3 times, left messages, but she isn't calling back.

Aaron Hotchner: Thank you.

----------

Jason Gideon: It doesn't look good.

Aaron Hotchner: No, let's be honest, we know exactly what it looks like.

Jason Gideon: Elle let emotion get in her way.

Aaron Hotchner: And it goes against everything we stand for.

Jason Gideon: So don't you make the same mistake? She's innocent 'til proven guilty.

Aaron Hotchner: I know.

Jason Gideon: I go to Texas, you find Elle.

----------

Aaron Hotchner: Plato wrote: "We can easily forgive a child who's afraid of the dark. The real tragedy of life, is when men are afraid of the light."

----------

Spencer Reid: You guys see Elle's cleared?

Derek Morgan: Self defense.

Spencer Reid: So it was good shoot.

Jennifer Jareau: She hit what she was aiming for.

Spencer Reid: That's not what I meant.

Jennifer Jareau: I know.

Derek Morgan: If they cleared her how come she's not here with us? Or Hotch?

Jason Gideon: Focus on the case!

Jennifer Jareau: Ozona Police and autopsy report for Nicholas Faye and Robbie Davis.

Derek Morgan: Well the bludgeoning could suggest frustration or rage.

Spencer Reid: With no apparent sexual motivation. That's rare when the victims are this young.

Jason Gideon: This Unsub seems to be taking pleasure from the kill itself.

Derek Morgan: So if it's not sexual, what's the significance of targeting young males?

Spencer Reid: Most serial killers pray upon specific types to carry out their fantasies of revenge. Bundy killed women that looked like an ex-girlfriend who jolted him, Dahmer claimed that schoolyard harassment fed into his fury.

Derek Morgan: Ok, so then maybe these kids represent someone who victimized the offender.

Spencer Reid: Like a young male from his past, maybe a bully... Older brother, someone who abused him.

Jennifer Jareau: No, that's unlikely. They just found another body. 11 year old girl.

Spencer Reid: What would the victimology just suddenly change?

Derek Morgan: Maybe the girl wasn't the target, maybe she just got in the way.

Jason Gideon: Or the sex of his victim is insignificant. Pace his killings certainly indicates a velocity of change.

Jennifer Jareau: We can't surveil every kid in Ozona, how we just keep them all safe?

Spencer Reid: Enforce a curfew?

Derek Morgan: Children shouldn't have to worry about something like that.

Jennifer Jareau: Tell me about it. The woods were the only thing I was afraid of when I was a kid.

Derek Morgan: Seriously? I thought you grew up in a small town?

Jennifer Jareau: Yeah, surrounded by woods!

Derek Morgan: Yeah, bummer for you!

Jennifer Jareau: Yeah.

Derek Morgan: The only thing I was afraid of was the dark.

Spencer Reid: Some of us still are...

Jason Gideon: When we land, Morgan and Reid, go to the new crime scene. The little girl. I'll look at the scene where Nicholas Faye was found.

----------

Chief Jones: This is where he dumped the body.

Jason Gideon: This isn't a dump site. Murder happened right here. Autopsy report indicates no signs of a struggle.

Chief Jones: Poor little guy never had a chance. So far into these woods, no one could hear him scream.

Jason Gideon: Exactly how is killer wanted it.

Chief Jones: For the last two months, we've lost more children in this town we have in my whole lifetime. The others are car accidents. Residents are terrified. I have an 8 year old myself.

Jason Gideon: Victims knew their killer. Followed him to this spot.

Chief Jones: What makes you think that?

Jason Gideon: Well I guess they went this deep into the woods because they trusted him. Probably stashed his weapon here beforehand. This means we're looking for someone intelligent, methodical.

Chief Jones: Methodical? Bashed the kid's head in, looks like a moment of rage to me!

Jason Gideon: I agree… It's confusing… Doesn't make sense.

----------

Deputy Mack: This is just a quarter mile from where the two boys were killed. Bludgeoned to death the same way.

Coroner: Not entirely true. I found some markings on her scalp that indicated that that psycho beat her post mortem.

Spencer Reid: Suggests the unsub is getting more brazen.

Coroner: He's getting brazen all right, I've bagged three children in the last month.

Derek Morgan: And now he's spending more time with the victims even after death. He had to know he wasn't gonna be interrupted but how? How could he be so sure?

Coroner: Forest goes for miles and miles, nobody goes walking in it. So looking to kill.

Derek Morgan: Or hunt… In which case he knows every inch of these woods, right? Every trail? Reid, whoever killed these children is very familiar with this area. In my opinion he probably lived in Ozona his whole life.

----------

James Charles: It could be someone you know. Or it could be a stranger you pass at the grocery store. But it's vital that we keep our eyes open. And our children close. Now as Ozona's guidance counsellor, I can only help your children with the aftermath, but our police department is working with the FBI, gathering information on the case, to elaborate on that, Agent Jason Gideon.

Jason Gideon: We want you to know we're doing everything we can to find the person responsible. Until we do there are number of precautions that you'll need to take. Just let me go over some of them with you. First and foremost…

----------

Jennifer Jareau: It's something we call the buddy system. That means you always go everywhere with a friend.

Derek Morgan: That's right because bad men and women are more likely to talk to us only when we're by ourselves.

Jennifer Jareau: We don't know what these guys look like yet. Might be someone you know.

Derek Morgan: Yes sweetheart, you got a question?

Emma: There was this little girl once on the news, who just got grabbed. Right in front of her house. Could that happen to us?

Derek Morgan: Nothing's gonna happen to any of you, as long as you remember this buddy system, okay?

----------

Jason Gideon: Anymore questions?

Elaine Faye: Did you ever find his hat?

Jason Gideon: Excuse me?

James Charles: She's Nicholas Faye's mother.

Elaine Faye: The red one that I put on him, he had it on when he left.

Jason Gideon: I'm sorry Mrs Faye, we haven't.

James Charles: Mandatory curfew at 5 p.m. make sure you know where your children are.

----------

Henry: You just gotta move fast, old man Fennigan can't eat you if he can't catch you.

Matthew: I want to go home.

Simon: Come on, just ring the guy's bell.

Matthew: Why don't you do it?

Simon: I already did, when I was like 5.

Henry: It's just the wind. Now come on, it'll be fun!

Matthew: Not if he catches me!

Simon: Come on, it'll be easy! Just ring and run. We'll be right here.

Henry: Yeah, now go. Go!

Simon: Go.

Henry: Go! Let's go.

Matthew: Henry? Simon?

----------

Aaron Hotchner: Hotchner.

Jason Gideon: Hey Hotch, what's happening?

Aaron Hotchner: I went to her apartment to talk to her but she was leaving with an overnight bag.

Jason Gideon: So she's running?

Aaron Hotchner: I don't know, I hope not. I'm following her.

Jason Gideon: All right, keep me posted.

----------

James Charles: Just wait for me up front. No wandering.

Jeffrey Charles: Okay dad!

James Charles: It's too scary to let him out of your sight!

Jason Gideon: I know… Can I have your attention, please? Good afternoon. We want to make something clear. Due to the velocity of change, we predict this offender could try to strike again anytime. His confidence builds with every attack.

Derek Morgan: Look for someone physically fit, shy. Kind disposition, someone you may trust with your own child. Because the killer targets kids, he may be small himself. I know we keep referring to this Unsub as "he", do not rule out a woman.

----------

Janine: Excuse me!

Deputy Mack: Chief! You're gonna want to hear this.

Janine: My son Matthew never came home today.

Derek Morgan: Here we go.

Jason Gideon: Where was he last seen?

Janine: His teacher saw him in the parking lot after school.

Chief Jones: Search team.

----------

Derek Morgan: Okay Reid. School is on Willow road.

Spencer Reid: The boy was abducted. This area would be the most secluded nearby.

Derek Morgan: So Jones could route his guys to the gas station, we could cover territories...

----------

Jennifer Jareau: Ma'am! Why don't you sit down.

Derek Morgan: Let's get some backup on Willow road.

Janine: Thank you.

Jennifer Jareau: So how old is Matthew?

Janine: He turned 8 in august.

Jennifer Jareau: I have a niece that's 8. Very resourceful at that age.

Jason Gideon: What are you thinking about over here?

Eric: Nothing.

Jason Gideon: Well you look an awful upset to be thinking about nothing… You look like you have a secret… Secrets are important. Is it about your brother?

Janine: Honey? Is that true, are you hiding something?

Jason Gideon: You want to protect him right? That's what brothers are for.

Eric: Manny said he was just clawing the doorbell. At the haunted house. On the hill.

Chief Jones: It's Fennigan's place.

Jason Gideon: Who's Fennigan?

Eric: This old guy who is in the house.

Chief Jones: Forever kind of a local legend. Ghost story.

Spencer Reid: About?

Chief Jones: He supposedly watches the kids from his window, hunts them, skins them, eats them. Standard.

James Charles: Folks have been telling that story since I was a kid.

Derek Morgan: Why haven't we heard about that? Fables are often sparked by an ounce of truth. We should exhaust every possibility.

----------

Elle Greenaway: I'm sorry dad. You've been following me.

Aaron Hotchner: What's going on? Elle, I'm listening.

Elle Greenaway: Okay… I really wanted to be a part of the team.

Aaron Hotchner: You were.

Elle Greenaway: But when I needed the team, I was all alone. I was alone in the one place that I have the right to feel safe and that's my home. Just like those women in Ohio who were attacked had the right to feel safe in their homes.

Aaron Hotchner: So does that justify taking the law into your own hands?

Elle Greenaway: What makes you say that I have?

Aaron Hotchner: Because you're here confessing your sins. I know I don't have any evidence, and you know how quickly I'd arrest you if I did. So what are we gonna do about it?

----------

Spencer Reid: Sure looks like a haunted house.

Jason Gideon: Morgan, you and Jones take the front, Reid and I'll cover the outbuildings.

----------

Derek Morgan: Come on.

Chief Jones: Mr Fennigan!

----------

Jason Gideon: Go. Clear. Go, go.

----------

Chief Jones: Upstairs is clear. Fennigan's not here.

Derek Morgan: And either is the missing boy.

Chief Jones: Electricity's out.

Derek Morgan: I know.

Chief Jones: Maybe he's been away.

Derek Morgan: No, this paper was delivered today.

Chief Jones: So Fennigan was here earlier.

Derek Morgan: Yeah question is, where is he know?

----------

Jason Gideon: Stairwell… FBI, don't move!

Matthew: Okay.

Jason Gideon: Are you Matthew?

Matthew: Yes.

Jason Gideon: Are you hurt?

Matthew: No.

Jason Gideon: Ok, come on.

Matthew: I didn't want the old man to find me.

Jason Gideon: That's all right, no one's gonna hurt you. Come on. Let's go.

----------

Spencer Reid: Did you get anything?

Penelope Garcia: Only that Fennigan's house on the hill is like the Bates Motel of Ozona, Texas.

Spencer Reid: You know we heard the legend.

Penelope Garcia: Reid, seriously, people that go into that house supposedly never come out. Spookie!

Spencer Reid: Garcia, could at least pretend not to enjoy that rumour so much, since I've actually entered the house?

Penelope Garcia: Sensitive. Sorry.

Spencer Reid: Besides, local police say that there are no reports of that actually happening.

Penelope Garcia: Yeah this is true, all complaints filed were false alarms. But then there is that matter of his missing wife.

Spencer Reid: Wife, what wife? When did she go missing?

Penelope Garcia: Almost 50 years ago.

Spencer Reid: No record of her ever being found?

Penelope Garcia: I got two words for you, my friend: "rear window". That guy probably chopped that lady up into delicious bites and little pieces. Think about it. She may have never left the premises. She may still be in the house...

Spencer Reid: Garcia, I'm sitting here in the dark alone, thanks.

Penelope Garcia: While you're waiting for a potential murderer to come home? It's kind of dangerous! It's kinda sexy!

Spencer Reid: I gotta go.

Penelope Garcia: You're having creepy fun, I wish I as there!

----------

Derek Morgan: You really are afraid of the dark.

Spencer Reid: I'm working on that.

Derek Morgan: You should work a little harder!

Chief Jones: My deputy got the boy home safe. Turns out the poor kid got spooked by a tree branch.

Derek Morgan: This whole town's on edge.

Jason Gideon: Maybe that's why Fennigan's in the wind.

Derek Morgan: That's interesting.

Spencer Reid: The Unsub didn't use a gun.

Jason Gideon: And he knows every trail in Ozona. Fennigan's an avid hunter. Why didn't he use... Robbie Davis.

Chief Jones: First victim.

Jason Gideon: Sarah P. Sarah Peterson right?

Derek Morgan: I guess Fennigan brought the kids back here first before baiting them into the woods. But why wouldn't he get rid of the evidence?

Spencer Reid: Considers them trophies.

Derek Morgan: When this is all said and done, I'd like to hang his head on my wall.

----------

Deputy Mack: Sheriff called the search off, we located the boy. He's home. Safe and sound.

Deputy: What about old man Fennigan?

Deputy Mack: I think we just found him.

----------

Coroner: At first blush, it looks like Joseph Fennigan died of natural causes.

Spencer Reid: His heart probably gave out while he was setting this.

Coroner: Yeah karma's a bitch. Those coyotes were on and on for all week.

Derek Morgan: Before the second and third murders ever happened.

Spencer Reid: This area's off a travelled path, it's a wonder anyone discovered him at all.

Coroner: Is it? Those leaves didn't cover him up by themselves.

Derek Morgan: He's right. The deputy may not have been the first that found him.

Spencer Reid: Our only suspect's been cleared.

Derek Morgan: Square one?

Jason Gideon: No. Fennigan's been dead all this time, who's living in his house? Let's go.

----------

Spencer Reid: Here's a question: if a tree falls in the forest, does it make a sound if there's nobody there to hear it?

Derek Morgan: What the hell are you reading over there?

Spencer Reid: Just thinking.

Derek Morgan: The unsub found Fennigan's corpse in a lightly travelled part of the woods and no one else knew. So he was able to use his house and no one was the wiser.

Spencer Reid: Actually I was referring to Fennigan's wife.

Derek Morgan: What are you talking about?

Spencer Reid: She was rumoured missing, perhaps killed almost 50 years ago. When in actuality she left Fennigan for another man. He writes about it in his journals. How he would look out the window on a daily basis to see if she would come home, she never did. He never recovered, he ended up turning into a recluse that people in town misunderstood.

Jason Gideon: Found something.

----------

Jason Gideon: Provisions. Delivered by the church to every elder's doorstep. Each one dated after Fennigan died.

Derek Morgan: So the unsub ate everything.

Jason Gideon: Almost everything. Unopened bowls of cream spinach thrown into the trash. Each one wrapped with duct tape.

Spencer Reid: One with each tray.

Derek Morgan: So we're looking for a guy who really really hates spinach.

Spencer Reid: Who doesn't?

Jason Gideon: Ritualized, meticulous, organized.

Spencer Reid: He would eat with the same particulars.

Jason Gideon: All prints, have Garcia run them for a match… Hotch.

Spencer Reid: It's about Elle, isn't it?

Derek Morgan: I don't know.

Spencer Reid: You know I talked to her in Ohio.

Derek Morgan: Reid, we all talked to her.

Spencer Reid: No, I talked to her before... I went to her room one night, and... She was drinking.

Derek Morgan: She almost died. I'd be drinking too.

----------

Derek Morgan: About the woods, JJ… Your fear. You said it was of the woods.

Jennifer Jareau: I used to be a camp counsellor, when I was a teenager. In the woods up in Vermont, at the night shift, tucked the girls in, turned off the lights. The typical drill. Everything seemed fine, all the kids were asleep. You know, nothing seemed out of the ordinary. Until... I noticed there was some blood, on the hallway floor. So I... followed the blood trail out to the camp director's cabin, walked up to his bed and... He was just lying there, underneath his covers. Dead. Someone stabbed him. I ran out of there so fast, out the door, down the hall, I just remember it, being really dark. Once I got to the door, there was another counsellor there, I guess she heard me scream. They caught the caretaker on his way to town, I guess he still had the knife on him… Anyway, I guess that's probably when I decided I didn't like the woods.

Derek Morgan: You're serious?

Jennifer Jareau: No! No! Come on. I don't know why I'm afraid of the woods, I just I am, why is he still afraid of the dark?

Derek Morgan: Yeah Reid, why are you still afraid of the dark?

Spencer Reid: Because of the inherent absence of light!

Derek Morgan: JJ, that was pretty good, just know that paybacks are a bitch.

Jennifer Jareau: I'm shaking.

----------

Derek Morgan: Yeah.

Penelope Garcia: I love our relationship, we hardly need words.

Derek Morgan: Hey girl, you got something good for me?

Penelope Garcia: I pulled two sets of prints off those food trays.

Derek Morgan: Two?

Penelope Garcia: One belonging to a child.

Derek Morgan: But which one of the victims, why don't you coordinate with the Ozona coroner's office for a match?

Penelope Garcia: Oh baby, that's so yesterday! I already have the minions working on it. In the meantime, your intrepid hacker found you a match to the other set in the database. His name is James Charles, he's a local guidance counsellor.

Derek Morgan: Yeah he's local guidance counsellor helping us on this case!

Penelope Garcia: Kidding? He's address is 3725 Bryarwood Road.

Derek Morgan: I know exactly how to find him, Garcia, thanks… Call Gideon, we just found our unsub.

----------

Chief Jones: Sure about this? Charles?

Spencer Reid: Born and rise in Ozona, knows the territory, works with children.

Derek Morgan: Highly organized, slight in stature, injected himself into the investigation.

Jason Gideon: What do you think happened the last six months that would have changed his life?

Chief Jones: His wife walked out on him and his kid.

Derek Morgan: There's your stressor.

Jennifer Jareau: Guys, he's on the move.

----------

Derek Morgan: Mr Charles! Don't do it! Why are you running? Give me this… What's this? What's this? What's so important about the hat?

Jason Gideon: Nicholas Faye was wearing it when he was murdered.

----------

Derek Morgan: Here's a deal. I could stand here and tell you what I think you were doing in Fennigan's house for the last two weeks. Or you could do us all a favour. Sign a confession, maybe get a little something taken off your time, what do you say?

James Charles: I never stepped inside Fennigan's house.

Derek Morgan: That's not really the answer I was looking for James. See. Fact is, we got your fingerprints, inside the house, all over the trays of food.

James Charles: Of course you did. I deliver them every week.

----------

Chief Jones: It's true. He started working at the food bank after his wife left.

Jason Gideon: Fingerprints aren't all we have.

----------

Derek Morgan: What are you doing with Nicholas Faye's hat? Maybe, you were trying to dispose of it. Or were you so proud of your keeps that you just want to find a nice safe place to hide it? How these last 6 months've been for you James? Not too good huh? I don't know, your whole life is falling apart isn't it? Oh yeah you got to be feeling a loss of control, sense of abandonment. And I would guess, a little impotent maybe? Come on man, give me something! Why did your life leave you? What happened James, she gets bored? I mean you don't seem all that exciting to me. She started feeling a little uninspired? You're not a minute man, aren't you? Uh, that's what it is! You're done before she even get started, she left you for another man... Okay! James, that was exciting! Did I hit a nerve?

James Charles: I want to go home.

Derek Morgan: Oh you wanna go home? Well I'm sorry, that ain't about to happen. So why don't you come over here and sit your ass down? I said sit down!

James Charles: I'm done talking to you.

Derek Morgan: I will tell you what you are done doing, you hear me?

----------

Jason Gideon: Yeah, what did you found out?

Penelope Garcia: The second set of prints didn't match any of the victims.

Jason Gideon: So there might be a fourth victim still out there. Check surrounding towns for missing children reports and get right back to me.

----------

Jennifer Jareau: You know, it's bad enough his mother left and now his father's in custody and we've got to take the poor kid into child services.

Spencer Reid: It's the law...

Jennifer Jareau: So is jaywalking. I don't like it… Good afternoon this is Agent Jareau, with the FBI, we're gonna be picking up Jeffrey Charles in about 20 minutes, if... Okay, I see. Thank you.

Spencer Reid: What is it?

----------

Derek Morgan: James, I can't help you. If you don't talk, I can't help you.

Jennifer Jareau: Jeffrey never was at school today. His father said he was sick.

Derek Morgan: Something!

----------

Derek Morgan: Yeah. Yeah, I got it, I got it… What were you doing? Working your way up to the victim you wanted to kill the most? Your son? What did you do with him James? Are you really that weak, you've got to blame your own kid for your failed marriage?

James Charles: Shut up!

Derek Morgan: No you talk to me! Cause I need to understand this. You beat those children who trusted you, why? So you could regain your power? I've got a news flash for you: you never had any to begin with.

James Charles: That's right keep it coming, keep it coming.

Derek Morgan: I am so far from finish with you, you son of a bitch. I will go all night, you understand me? You make me sick!

----------

Deputy Mack: What is that?

Spencer Reid: It's an Epi-Pen. Weird.

----------

Spencer Reid: Think I just found something.

----------

Jason Gideon: Yeah.

Spencer Reid: An Epi-Pen, and a refrigerator that's filled with dairy products that have been sealed with duct tape.

Jason Gideon: Thank you, that's helpful.

----------

Derek Morgan: You know what happens to guys, who mess with kids, on the inside? Do you?

Jason Gideon: Can I have a word with him?

Derek Morgan: Yeah.

Jason Gideon: It's a rough day, huh? Coffee?

James Charles: Yeah I wouldn't mind.

Jason Gideon: Milk?

James Charles: Please.

Jason Gideon: So when?

James Charles: When?

Jason Gideon: How long have you known?

James Charles: Known what?

Jason Gideon: That your son is a murderer?

James Charles: What are you talking about?

Jason Gideon: You might have been  the one who brought the food trays to Fennigan's, but... Your son ate them, everything but the cream spinach.

James Charles: You want me to confess? Is that what this game is? That's fine. You bring me another pen, I'll write out my confession.

Jason Gideon: We found an Epi-Pen in your kitchen.

James Charles: So what that proves that my kid has an allergy.

Jason Gideon: To milk.

James Charles: How did you know that?

Jason Gideon: You just told me.

James Charles: What's the matter?

Jason Gideon: Jeffrey's allergy's dangerous. So much, so he wrapped the only dairy product with duct tape so he wouldn't accidentally eat it. You taught him all to protect himself.

James Charles: I found the baseball cap. I found it this morning… It was in my son's drawer.

Jason Gideon: Where is he Mr. Charles?

----------

Simon: Jason!

Tracy Belle: Cut it out!

Henry: Cut it out...

Tracy Belle: Let's go Simon.

Henry: Let's go Simon.

Tracy Belle: Where are you going? We're supposed to walk each other home!

Simon: I'm walking to Henry's.

Tracy Belle: But he doesn't live in our street!

Jeffrey Charles: I'll walk you home.

Tracy Belle: Hey Jeffrey.

Jeffrey Charles: Because you shouldn't be walking alone. You know, the whole "buddy system".

Tracy Belle: Yeah, that's really nice of you, thanks.

Jeffrey Charles: Come on, I know a shortcut.

----------

Jason Gideon: Where is he Mr Charles?

James Charles: I left him at home.

Jason Gideon: Well he's not there.

James Charles: If he's not there, I don't know where he is.

Chief Jones: An 8 year old girl, Tracy Belle, has been reported missing. Last seen getting off her school bus on Fuller Road.

Jason Gideon: Get it to your field units, we'll need backup.

----------

Chief Jones: Let's go. Give Mack and the second unit Fuller Road.

Deputy: Yes, sir.

----------

Tracy Belle: How much longer?

Jeffrey Charles: You're walking to slow.

Tracy Belle: This book bag is heavy. My legs are tired… Why did you do that?

Jeffrey Charles: Shut up! Keep walking.

Tracy Belle: I don't feel good.

Jeffrey Charles: I told you to shut up!

----------

Derek Morgan: You know, after his mom left Jeffrey probably resented the fact that his dad spends more time at work with other kids than with his own.

Jason Gideon: He took out that rage on any kid he viewed, as having what he didn't.

Jennifer Jareau: So Tracy's mom said the bus would have dropped her off here after school she was supposed to walk home with a neighbour.

Spencer Reid: It's most likely when Jeffrey approached, but where he'd taken her?

Jennifer Jareau: Such heavy patrolling in this town. How did he managed to take a little without being seen?

Derek Morgan: Because we taught him. Nobody's gonna think anything of two kids walking together. The buddy system, remember? In the process of educating the public, we educated a killer.

Jennifer Jareau: When it's off season from baseball, where would a 12 year old kid hang out?

Jason Gideon: A park.

Jennifer Jareau: Surrounded by woods.

Jason Gideon: Let's go.

----------

Jeffrey Charles: Tracy! Let's just go home. I was only playing! Why do you have to be such a baby? Tracy? Tracy!

----------

Spencer Reid: Tracy Belle's.

Jason Gideon: He's got her in these woods. Split up!

----------

Jason Gideon: Enough!

Jennifer Jareau: Are you okay?

Tracy Belle: Yeah.

----------

Jason Gideon: Why did you hurt those kids?

Jeffrey Charles: Because I wanted to.

----------

Spencer Reid: I should have said something.

Derek Morgan: What?

Spencer Reid: To Gideon or Hotch, or... Any of you guys. I talked to Elle that night, and... I knew she wasn't right, but… I should have told someone.

Derek Morgan: Reid. Listen to me. Do not do that to yourself. You were just trying to help a friend. You hear me? Don't go there kid. Elle made her own choice. That's on her.

----------

Jason Gideon: She hasn't admitted anything?

Aaron Hotchner: No.

Jason Gideon: Well, you're doing the right thing.

Aaron Hotchner: Yeah I know that.

Jason Gideon: So see you in a few hours.

Aaron Hotchner: Okay.

----------

Elle Greenaway: Gideon?

Aaron Hotchner: Yeah.

Elle Greenaway: Tell him I say goodbye… This is not an admission of guilt.

Aaron Hotchner: Right.

Elle Greenaway: You know when I first started this job, this sound of my phone ringing, a call from the Bureau, I used to get so excited the blood would race through my veins. And now, that same sound paralyzes me… I'm not the same person anymore… That night at Lee's, if I had to do it all over again, I wouldn't change a thing.

Aaron Hotchner: Even though you killed someone.

Elle Greenaway: I guess that's it then… You know, when I first joined the team, I couldn't figure out why you never ever smile. Now I think I'm actually gonna miss that.

Aaron Hotchner: I'm gonna miss you too.

Kikavu ?

Au total, 125 membres ont visionné cet épisode ! Ci-dessous les derniers à l'avoir vu...

MrNash 
11.06.2020 vers 15h

Darilou 
24.04.2020 vers 19h

Shannah 
09.04.2020 vers 16h

boudou64 
27.06.2019 vers 19h

Jamie08 
13.03.2019 vers 19h

densi76 
26.02.2019 vers 16h

Derniers commentaires

Avant de poster un commentaire, clique ici pour t'identifier.

Sois le premier à poster un commentaire sur cet épisode !

Contributeurs

Merci aux 2 rédacteurs qui ont contribué à la rédaction de cette fiche épisode

Ne manque pas...

Une grande soirée Face à Face!
Le Face à Face | Inscrivez-vous

Retrouvez désormais tous les EVs de la citadelle dans la rubrique HypnoFanfics!
HypnoFanfics | Parcourez la bibliothèque!

Notre quartier dédié à la série Elite vient d'ouvrir ses portes ! Bonne visite !
Nouveau quartier ! | Elite

Activité récente
Actualités
Alana de la Garza, narratrice de The FBI Declassified !

Alana de la Garza, narratrice de The FBI Declassified !
CBS a dévoilé son programme pour la rentrée prochaine. Sans séries inédites dans ses placards, la...

Emily Prentiss dans la course sur The X-Files !

Emily Prentiss dans la course sur The X-Files !
Le quartier The X-Files doit se renouveler et ouvre donc ses portes aux postulants. Après avoir...

9-1-1 avec Jennifer Love Hewitt renouvelée par la FOX !

9-1-1 avec Jennifer Love Hewitt renouvelée par la FOX !
La chaine américaine FOX a annoncé le renouvellement de sa dramatique 9-1-1 pour une quatrième...

Rochelle Aytes joint le casting du pilot de The Lost Boys !

Rochelle Aytes joint le casting du pilot de The Lost Boys !
Rochelle Aytes rejoint pour un rôle principal l'énième pilot de l'adaptation de The Lost Boys en...

USA | Audiences CBS - Mercredi 19 Février 2020

USA | Audiences CBS - Mercredi 19 Février 2020
Mercredi soir, la CBS proposait les deux ultimes épisodes de la série entre 21h et 23h. Intitulés...

Newsletter

Les nouveautés des séries et de notre site une fois par mois dans ta boîte mail ?

Inscris-toi maintenant

Sondage
HypnoRooms

Locksley, Hier à 19:36

Le quartier Elite vient d'ouvrir ses portes ! Bonne inauguration à sabby et Linstead et bonne visite à tous !

sabby, Hier à 19:42

Effectivement les portes de Las Encinas sont désormais ouvertes !!! Entrez avec nous dans l'Elite espagnole

Linstead77, Hier à 19:43

Merci Lock, on vous attend avec impatience sur le quartier, une animation et d'autres petits jeux sont en place !

Emilie1905, Aujourd'hui à 11:52

Plus que quelques heures pour vous inscrire à l'HypnoGame de ce soir! Alors, équipe Spoiler ou Teaser ?

mnoandco, Aujourd'hui à 12:41

A Discovery Of Witches aurait besoin d'un coup de baguette magique pour sa "Chasse aux Sorcières !". La reconnaitrez-vous?

Viens chatter !

Change tes préférences pour afficher la barre HypnoChat sur les pages du site