VOTE | 602 fans

Esprits Criminels
#101 : Les profilers

A Seattle, une jeune femme est enlevée par un homme qui prétendait vouloir lui vendre sa voiture. Peu après, à Washington, Aaron Hotchner, patron d'une unité du FBI spécialisée dans l'analyse des comportements criminels, est contacté pour enquêter sur cette affaire. Avec son équipe : Derek Morgan, Elle Greenaway et Spencer Reid, il décide de faire appel à Jason Gideon. Ce dernier, ex-profiler de renom, enseigne désormais la criminologie mais finit alors par accepter, sur l'insistance de Hotchner, de rempiler. L'équipe de la BAU se rend sur place afin de permettre aux enquêteurs de trouver le tueur grâce à leur profil. Cependant au cours de l'enquête, un élément du profil ne correspond pas à leurs données, et ils comprennent qu'ils ne sont pas à la recherche d'un unique tueur.

Popularité


4.25 - 16 votes

Titre VO
Extreme Aggressor

Titre VF
Les profilers

Première diffusion
22.09.2005

Première diffusion en France
28.06.2006

Vidéos

Esprits Criminels - Extrait VO : "Oui, je suis un génie"

Esprits Criminels - Extrait VO : "Oui, je suis un génie"

  

Esprits Criminels - Extrait VO : "Garcia & Morgan"

Esprits Criminels - Extrait VO : "Garcia & Morgan"

  

Esprits Criminels - Extrait VO : "Yoda and Elle Greenaway"

Esprits Criminels - Extrait VO : "Yoda and Elle Greenaway"

  

Esprits Criminels - Extrait VO #1 : "Major Depressive"

Esprits Criminels - Extrait VO #1 : "Major Depressive"

  

Esprits Criminels - Extrait VO : "Derek Morgan & Reid"

Esprits Criminels - Extrait VO : "Derek Morgan & Reid"

  

Esprits Criminels - Extrait VO : "Reid retrouve Gideon"

Esprits Criminels - Extrait VO : "Reid retrouve Gideon"

  

Photos promo

Les agents Reid, Hotchner, Gideon et Greenaway du FBI sont dans la maison du suspect pour trouver des preuves de son crime.

Les agents Reid, Hotchner, Gideon et Greenaway du FBI sont dans la maison du suspect pour trouver des preuves de son crime.

Reid (Matthew Gray Gubler), Morgan (Shemar Moore) et Hotch (Thomas Gibson) regardent de manière intensive une personne.

Reid (Matthew Gray Gubler), Morgan (Shemar Moore) et Hotch (Thomas Gibson) regardent de manière intensive une personne.

Les trois agents du FBI qui travaillent pour la BAU sont en discussion à propos d'un des suspects de leur affaire.

Les trois agents du FBI qui travaillent pour la BAU sont en discussion à propos d'un des suspects de leur affaire.

Diffusions

Logo de la chaîne CBS

Etats-Unis (inédit)
Jeudi 22.09.2005 à 21:00
19.57m

Plus de détails

N°001

Réalisateur : Richard Shepard | Scénariste : Jeff Davis

Acteurs principaux présents dans l'épisode :
   - Mandy Patinkin ... Jason Gideon
   - Thomas Gibson ... Aaron Hotchner
   - Matthew Gray Gubler ... Spencer Reid
   - Shemar Moore ... Derek Morgan
   - Lola Glaudini ... Elle Greenaway

Acteurs secondaires et invités dans l'épisode :
   - Kirsten Vangsness ... Penelope Garcia
   - Meredith Monroe ... Haley Hotchner
   - Andrew Jackson ... Timothy Vogel
   - Geoffrey Lewis ... David Woodland
   - Malcolm Stewart ... Warden
   - Chelah Horsdal ... Heather Woodland
   - DJ Qualls ... Richard Slessman
   - Joanne Whalley ... Karen Donovan

Une jeune femme, Heather, est sur son ordinateur. Elle reçoit une image d’une voiture d’une personne, dont le pseudonyme est Z4SALE, avec qui elle parle en ligne. Z4SALE  écrit « Je vous envoie une photo de la voiture… Peinture et pneus neufs, pas mal, non ? ». Heather demande alors : « Pourquoi le prix est-il si bas ? » La personne répond : « Déménage. Obligé de vendre très vite. Vous voulez l’essayer ? »

Le lendemain, devant des bureaux, Heather attend dehors sous la pluie, tenant un parapluie en main. Une voiture ralentit et klaxonne en voyant Heather. Cette dernière sourit, ravie de voir la voiture. Le conducteur sort du véhicule et s’approche de Heather. Ils se serrent la main et après s'être présentés, ils montent rapidement dans la voiture, Heather au volant.

En route, ils parlent de la voiture. L'homme lui propose alors de jeter un oeil sous le capot. Elle accepte. Une fois la voiture arrêtée et le capot ouvert, Heather observe, puis il referme le capot. L’homme ouvre la portière à Heather. Il verrouille la porte et la referme avant de se mettre au volant. La voiture redémarre et s’éloigne.

En route, Heather indique une rue sur la droite. Mais, l’homme ne s’arrête pas.Heather regarde l’homme qui ne bouge pas. Elle commence à s’inquiéter. Voyant qu'il ne réagit pas, elle le fixe. Elle demande à s'arrêter et, essayant de ne pas montrer sa panique, elle tente de déverrouiller la portière discrètement, mais l’homme la frappe. Heather crie, tandis que la voiture continue à filer le long de la route.

Chez les Hotchner, Haley est assise sur son lit tandis que Hotch finit de construire un lit pour bébé. Ils débattent pour trouver un nom pour le bébé. Hotch s’approche de Haley et s’assied sur le lit. Elle tente de le convaincre de l'appeler Gideon (le nom du patron de Hotch), et pour toute réponse, il l'embrasse. Le fax sonne. Hotch et Haley s’embrassent à nouveau, puis s’enlacent. Hotch prend la feuille qui sort du fax, au sujet d’une jeune femme disparue, Heather.

Dans un bar, Morgan est entouré de trois jolies jeunes femmes. Ils jouent à un jeu. Ils trinquent tous sauf la gagnante. Le portable de Morgan sonne. Il s'excuse et regarde la provenance de l'appel : le BAU. Il répond.

Dans l'amphithéâtre du BAU, des photos de femmes mortes sont affichées sur le mur alors que Gideon donne un cours à de jeunes étudiants. Ce dernier donne un cours à des étudiants et il parle du bandit de grands chemins. La porte s’ouvre et Reid entre. Il indique à Gideon un dossier qu’il tient en main. Il s'excuse auprès de ses étudiants et quitte l'amphithéâtre.

 Dans les couloirs, les deux hommes marchent dans les couloirs, tandis que Reid montre la photo d’Heather. Il lui fait un topo sur l'étrangleur de Seattle qui a fait 4 victimes en 4 mois, ajoutant qu'il les maintient en vie pendant 7 jours à l'aide d'une ceinture. La police de Seattle a besoin d'eux car une nouvelle fille a disparu.

Dans le bureau de Gideon, Hotch, suivi de Morgan et Reid, entre. Hotch le prévient qu'ils vont à Seattle. Morgan montre une photo d’Heather à Gideon. Il lui montre une photo d’un message laissé par le tueur répétant les mêmes phrases : "Pour l’amour du ciel, attrapez-moi avant que je tue encore. Je ne peux plus me contrôler." Il s’avance vers un cadre avec la photo du même message, sur son mur, avec le nom de William Heirens en dessous : le tueur au rouge à lèvres. Hotch rappelle qu'ils n'ont plus que 36h pour la retrouver et ajoute que la direction veut du retour de Gideon dans l'équipe.

Sur la piste de décollage, Gideon et son équipe sortent de voiture et se dirige vers leur avion.

Joseph Conrad a dit : « la croyance en une origine surnaturelle du mal n'est pas nécessaire. Les hommes sont à eux seuls capables des pires atrocités. »

Hotch suit Reid, montant dans l’avion. A l'intérieur, tous se réunissent auprès de Reid pour faire un débriefing. Selon son mode opératoire, Gideon en conclut que le meurtirer perfectionne son scénario et devient meilleur.

Dans un lieu sombre, Heather est dans une cage, un bout d’adhésif sur la bouche et les yeux. Elle approche ses mains de l’adhésif qui se trouve sur ses yeux quand l’homme se lève de son siège. L’homme s’approche et frappe sur la cage, effrayant la jeune femme qui commence à crier, s'excusant. L’homme ouvre le cadenas de la cage et attrape Heather qui se débat tout en criant. Il lui prend les mains et sort un outil avec lequel il commence à lui couper les ongles.

Les agents du BAU entrent dans les bureaux du FBI. Les agents du BAU entrent. Morgan leur tient la porte. A l'intérieur, les agents passent leurs sacs au détecteur. Gideon est en tête, suivi de Morgan qui interpelle Reid au sujet d'un détail qui le titille au sujet de Gideon, mais Reid le rassure car il souffre de troubles post-traumatiques et c'est normal.

Dans les bureaux, Hotch présente l'équipe aux agents de Seattle. Ils commencent à travailler sur l'enquête, réfléchissant sur le véhicule que le meurtrier doit conduire. L’agent donne à Morgan le dossier de l’affaire et lui demande s'ils veulent voir la liste des suspects, mais Morgan refuse, affirmant qu'ils ne doivent rien savoir pour pouvoir établir un profil afin de ne pas fausser leur jugement. Ils se décident à faire un point à 16h et ainsi, ils pourront établir un profil. Pour cela, le BAU commence par le dernier meurtre.

Dans une zone sous un pont, Morgan et un policier regardent Gideon marcher. Le policier sourit, riant. Il cesse ensuite de rire quand il comprend de qui il s'agit, tandis qu’ils continuent d’observer Gideon avancer. Ce dernier entend les cris d’une jeune fille. Morgan le rejoint. Gideon regarde la photo d’Anne et comprend du lieu du crime que le tueur est arrogant mais éprouve du remord parce qu'il rhabille les filles après leur mort.

Dans la maison des Woodland, le chien d’Heather aboie sur Reid et Hotch. Son frère, David, attrape le chien par le collier. Hotch et David se tournent vers Reid, qui leur explique avoir 3 doctorats. Hotch caresse le chien. Reid explique ce qu'est pour lui l'intelligence, avant de se qualifier de génie. Reid se retourne et observe la maison, tandis que Sandy aboie. Reid leur explique que la chienne sent notre inquiétude. David acquiesce tandis que Reid regarde des magazines et comprend qu'elle voulait acheter une voiture de sport. David emmène Sandy en dehors de la pièce. Hotchner s’approche de Reid. Tous deux comprennent que la relation amicale et de confiance se crée entre vendeur et acheter et que les victimes montent dans la voiture du tueur pour en fait l'essayer...

De retour dans les bureaux du FBI, Morgan joue avec une batte de baseball avant de la poser. Reid fait tourner son siège de bureau.  Tous deux tentent de comprendre le comportement du tueur et les résultats de l'autopsie. Gideon, à l’autre bout de la pièce, reste debout, observant les photos sur le mur. Hotch, Reid et Morgan ne pensent pas qu'ils soient prêts pour un profil alors qu'ils ne leur restent que 12h avant la date limite. Gideon leur demande de se taire et ajoute qu'ils sont prêts. Il sort de la pièce, laissant Hotch, Morgan et Reid silencieux. Morgan n'est pas de cet avis et pense que Gideon fait une dépression nerveuse, mais ce dernier et Reid lui rappelle que c'est maintenant un épisode dépressif majeur.

En salle de conférence, Gideon commence sa présentation du profil. "Inconnu de race blanche, entre 20 et 30 ans. On ne le remarque pas au premier abord. Rien ne permet de le distinguer dans la foule. La nature violente de ses crimes suggère qu’il ait pu commettre de précédents délits. Quelques délits mineurs, peut-être des vols de voitures. Nous l’avons classé parmi les tueurs organisés, prudent, un psychopathe à l’inverse d’un psychotique. Il suit les actualités, il a une excellente hygiène. Il est intelligent. C’est d’ailleurs pourquoi les seuls preuves ou indices que nous puissions trouver sont ceux qu’il veut que nous trouvions. Il a sûrement un véhicule en excellent état. A notre avis, une Jeep récente avec des vitres teintées. Les meurtres ont tous été précédés d’un viol. Mais, le viol sans pénétration est une forme de piquerisme et dénote inadéquation et déviance sexuelle. Les évaluations psychiatriques révèleront un historique paranoïaque, trouvant sa source dans un traumatisme ayant eu lieu dans l’enfance : mort d’un des parents ou d’un des membres de la famille. Il se sent persécuté et observé. Les meurtres lui donnent un sentiment de puissance. Les tueurs organisés ont une fascination pour la police. Ils vont vouloir se glisser par tous les moyens dans le déroulement de l’enquête. Ils vont aller jusqu’à se présenter comme témoins souvent et, ce, dans le seul but d’apprendre ce que nous pouvons savoir. Ils ont l’impression d’être puissant, de tout contrôler. C’est d’ailleurs pour ça que je crois… en fait, que je sais… que vous avez déjà interrogé cet homme."

Dans la rue, Elle marche jusqu’à la maison des Slessman. Elle regarde derrière, puis accélère jusqu’à atteindre la porte d’entrée, à laquelle elle frappe. Une vieille femme avec une canule nasale et une canne ouvre la porte. Derrière elle se trouve une jeune femme avec un enfant dans les bras. Elle s'excuse et explique qu'elle a trouvé sa maison ouverte en rentrant chez elle et demande s'il est possible que quelqu'un puisse l'accompagner. Mme Slessman se retourne, tandis que le jeune enfant pleure. Elle appelle Richard qui descend. Richard et Elle traversent la rue vers la maison de cette dernière. Richard allume sa lampe de poche et ouvre la porte d’entrée.

Richard entre lentement dans la maison et vérifie les alentours. Elle le suit de près. Ils entrent dans la salle à manger. Tout à coup, des agents du FBI surgissent de leurs cachettes. Richard est surpris. Elle lui attrape les mains et les met derrière son dos. Il lâche sa lampe et tombe sur les genoux, tandis qu’elle le menotte. Il est en état d'arrestation pour le meurtre d'Anne Cushing. Richard tourne la tête et Gideon s’avance vers lui, lui souriant. Richard lui rend son sourire. Dehors, des voitures de police entourent la maison des Slessman.

Emerson a dit : « Tout est mystère et la clé d’un mystère est un autre mystère. »

La porte d’entrée de la maison des Slessman s’ouvre et Hotch entre, avec d’autres agents. Il se précipite à l’étage. Gideon entre dans la maison, suivi par Reid, Morgan et Elle. Ils ne retrouvent pas la fille disparue. Gideon regarde Mme Slessman dans la cuisine avec la jeune femme et l’enfant, qu'il apprend être sa grand-mère car sa mère est morte dans un incendie quand il avait 3 ans. Gideon se dirige vers la cuisine. Reid regarde la pièce environnante, suivi d’Elle et Morgan. Gideon et Elle parlent de sa spécialité et ajoutent que l'interrogatoire ne va pas être simple car Richard est un habitué. Gideon se retourne et s’en va, laissant Elle, déçue. Morgan et Elle montent à l’étage. Elle avoue vouloir entrer au département et demande conseil à Morgan, qui lui dit simplement de se fier à son instinct.

Hotch et Gideon ouvrent la porte du garage et trouve la Jeep, dont ils parlaient plus tot. Mais, Gideon trouve une faille sur ce suspect : il n'a pas de trace de défense, alors qu'il devrait en avoir.

Morgan observe la chambre de Richard et remarque qu'il s'agit d'une chambre d'enfant. Deux agents sont devant l’ordinateur tandis que Morgan continue d’observer la chambre, sceptique. Un des agents entre le mot de passe et valide. L'ordinateur ne s'ouvre pas et Morgan ajoute qu'il s'agit d'un faux pour piéger les autres utilisateurs.

Elle atteint le grenier, où se trouve Hotch, Gideon et Reid. Ces deux derniers fixent un jeu de société sur la table : le Wei-Chi (en Chine, un des jeux les plus compliqués), tandis que Hotch est au fond de la pièce. Reid se baisse et fait tourner la table de jeu. Il ajoute que ce jeu est révélateur du fonctionnement d'un homme : ici, agresseur extrême.

Elle, Reid, Gideon et Hotch descendent pour rejoindre Morgan dans la chambre, où il travaille sur l’ordinateur de Richard. Il réussit à entrer dans l’ordinateur qui lui demande alors un mot de passe, avec seulement 6 tentatives avant que le programme n'efface le disque dur. Gideon se tourne vers Morgan. Ce dernier souffle et secoue la tête. Gideon se retourne et regarde l’étagère murale. Il aperçoit alors quelque chose et attrape un livre. Il le regarde et lit le titre « Journal de la psychologie criminelle appliquée ». Il feuillette les pages et trouve une page de journal à l’intérieur. La photo montre deux hommes dont l’un d’eux est Gideon, les mains et le pantalon en sang. Reid remarque également l’article. Gideon veut lui parler. Il sort de la pièce, sous le regard de Reid, Morgan et Elle.

Gideon arrive dans la cuisine et s’assied en face de Richard. Ce dernier sourit. Gideon sort l’article de journal du livre et le lui montre. Il demande s'il admire les exploits d'Adrian Bale, mais Richard précise que c'est lui-même qu'il admire. Il demande où se trouve la jeune fille disparue et Richard fait semblant de ne pas s'avoir de qui il s'agit. Gideon observe des éléments de la pièce. Il regarde des boîtes où sont inscrits : « Les gentils petits garçons sont des rayons de soleil » et « Cookies réservés aux gentils petits garçons ». Gideon sort de la cuisine, passant devant Hotch qui le regarde partir.

Devant la maison des Slessman, Gideon s’arrête de marcher et respire fortement. Hotch le rejoint. Gideon l'informe que la fille est encore en vie car il a parlé d'elle au présent. Gideon sourit. Hotch l'interroge et celui-ci lui explique que les contradictions viennent du fait qu'il y a un second tueur.

Dans les bureaux du FBI, Gideon, suivi de Hotch et Elle, descend les escaliers tout en discutant de l’affaire. Il cherche maintenant un second tueur qui soit le dominant car Richard est le soumis.

Hotch amène une tasse de café à Mme Slessman, assise sur un fauteuil. Hotch s’assied en face de Mme Slessman. Il explique que Richard n'est pas coupable, mais qu'il s'agit d'un de ses amis.

Dans la chambre des Slessman, Morgan téléphone à Garcia qui se trouve devant son ordinateur. Il lui demande si elle peut l'aider pour le mot de passe, mais elle l'informe que son programme est au top de la défense anti-piratage et qu'elle ne pourra donc pas l'aider. Morgan raccroche.

Dans les bureaux, Mme Slessman se souvient d'un ami de Richard, nommé Charlie. Ecoutant la conversation de Mme Slessman et Hotch, Gideon et Elle sont devant un ordinateur. Elle fait les recherches sur Charlie et trouve le nom de Charles Linder, qui était en prison avec Richard.

Morgan se met dans la tête de Richard et prend un flacon de médicaments dans l’armoire à pharmacie, simulant une insomnie. Il s'allonge sur le lit, réfléchissant. Il regarde derrière lui et prend un CD et un lecteur CD. Il regarde à l’intérieur, mais il n’y a rien. Il appelle les agents et leur demande de passer au crible tous les CD pour trouver ce qu'il écoute le plus souvent. Deux agents rejoignent Morgan et tous se mettent à regarder les CD de Richard.

Dans les bureaux, Reid attend un fax. Hotch le rejoint et tend à un des agents présents un dossier : l'évaluation des capacités de Gideon. Hotch se retourne et commence à partir. Reid demande pourquoi Gideon le présente toujours comme le Dr Reid. Hotch lui explique qu'il veut que les gens le respecte et ne le considère pas comme un gamin. Hotch demande l'adresse, mais soupire quand il voit le fax.

 Winston Churchill disait : « Plus loin on regarde vers le passé, plus loin on voit vers l’avenir"

A la prison de Cascadia, Gideon s’avance vers la salle où se trouve les prisonniers avec un gardien de prison. Elle les suit, au téléphone. Le gardien de prison leur indique Tim Vogel, le garde responsable du bloc de Richard. Elle lui explique que Charles Linder est mort dans un accident de voiture il y a deux mois.

Tim Vogel accompagne Gideon et Elle vers la sortie de la prison. Il parle de Linder comme une vraie racaille qui mettait le bordel. Il ouvre la porte de sécurité pour qu’ils puissent passer. Tim ouvre une nouvelle porte, tandis que Gideon et Elle échangent un regard. Une fois sortis, ils comprennent qu'il colle au profil.

Devant la prison, une voiture de sport orange démarre à toute allure. Gideon et Elle, postés dans leur voiture, repère la voiture. Gideon appelle Hotch et lui dit qu'il a trouver de quoi faire craquer Richard : Tim Vogel.

Hotch entre dans la salle où se trouvent deux agents. Hotch baisse alors la température pour déstabilier Richard. Il se tourne vers eux et leur demande de remplir des boîtes avec des dossiers pour montrer que tout le département travaille sur l'affaire.

Hotch et les deux agents entrent dans la salle d'interrogatoire, un dossier chacun en main. Ils les mettent sur la table devant Richard. Hotch lui explique que cela fait 4 mois qu'ils enquêtent sur Vogel. Richard, visiblement troublé, lève les yeux vers Hotch.

Dans la chambre des Slessman, Reid est assis sur le lit, entouré de CD. Il fait tourner un CD entre ses doigts, tout en réfléchissant, le regard dans le vide. Il arrête de bouger le CD tout à coup.

Dans le grenier, Morgan est debout, faisant les cent pas à la recherche du mot de passe. Reid le rejoint et se met à toucher au lecteur CD de l’ordinateur avec une sorte d’épingle. Reid arrive à ouvrir le lecteur CD et Morgan prend le CD de Metallica, complètement étonné. Il lui  donne le boîtier du CD, que Morgan attrape. Ce dernier le compare au CD. Il cherche la musique qui va parler à l'insomniaque qu'est Richard. Reid lui conseil Sandman.

Hotch fait les cent pas dans la salle d'interrogatoire. Il explique le phénomène de réciprocité entre un acheteur et un vendeur, mais aussi entre Richard et Tim. Richard sourit.

La voiture de Tim Vogel roule toujours, suivie par celle d’Elle et Gideon. Elle dit qu'ils devraient l'arrêter au lieu de le suivre, mais Gideon lui dit qu'elle est trop impatiente, comme le stipule son dossier. Mais, Elle précise qu'ils étaient nerveux en sortant de prison et plus maintenant alors qu'il s'apprête à aller tuer quelqu'un. Gideon lui donne raison. Elle allume le gyrophare.

Sur la route, la voiture ralentit avant de s’arrêter. Elle et Gideon sortent de leur voiture et brandissent une arme. Ils s’avancent vers la voiture arrêtée. L’homme sort ses mains par la fenêtre. Elle et Gideon se lancent un regard. L’homme s’exécute et ouvre la portière. Elle se précipite sur l’homme et le met à terre, avant de se rendre compte que ce n'est pas Vogel. Cet homme a prêté sa camionnette (une Dakota grise) à Vogel.

Dans la chambre de Richard, Morgan est au téléphone avec Gideon qui est à nouveau en voiture avec Elle. Morgan lui dit qu'Heather est toujours en vie. Gideon lui demande comment il le sait. Morgan est devant l’ordinateur avec Reid et deux agents. Ils regardent une webcam d’Heather qui se trouve dans une cage.

Sur la route, Gideon téléphone à Hotch, qui se trouve en haut-parleur aux bureaux du FBI. Gideon explique que Tim est en route pour la tuer. Hotch doit faire cracher le morceau à Richard.

Morgan est devant l’ordinateur et Reid s’approche de lui. Morgan met les 12 images côte à côte sur l’écran et tous deux remarquent que l'ampoule bouge. Morgan comprend qu'elle est sur l'océan dans un bateau. 

Hotch marche dans le couloir, au téléphone avec Morgan, qui lui apprend qu'elle est sur un bateau. Il entre dans la salle d'interrogatoire et se met face à Richard, qui le regarde. Il l'informe que Vogel a tourné sa veste et dit que c'était l'idée de Richard de la planquer sur un bateau. Richard réagit quand il apprend qu’ils savent pour le bateau. Il hésite alors avant de répondre, avant d'avouer qu'il se situe au chantier naval d'Allied.

La voiture de Gideon et Elle s’arrête au chantier naval et ils en descendent, avant de partir à la recherche du bateau de Vogel.

Morgan et Reid regardent les images de la webcam. Heather est toujours en cage, mais quelqu’un se trouve avec elle. Vogel ouvre la cage, où la fille se trouve, inconsciente ou endormie.

Au chantier naval, Gideon aperçoit une interdiction de passage et s’y aventure. Derrière, Elle est au téléphone avec Morgan, qui lui conseille d'attendre les renforts. Elle refuse de ne pas suivre son instinct, qui est d'aller sauver maintenant la fille.

Sur le bateau, Tim Vogel attrape Heather dans la cage par les jambes et la tire. Elle crie et lui donne un coup de pied dans la tête. Mais, ne voyant rien à cause de l’adhésif sur les yeux, elle se cogne la tête. Elle crie et se met à courir tout de même. Elle prend les escaliers et descend du bateau. Vogel arrive à son tour. Heather retire l’adhésif de ses yeux et s’avance sur le chantier à quatre pattes. Vogel l’attrape par les cheveux et la relève, la tenant par la taille. Il tient son arme dans l’autre main, pointée vers Heather. Gideon arrive, armé également. Elle se positionne derrière un baril et vise Tim. Gideon lui conseille de tirer plutôt sur lui et relâche son arme. Il lui explique alors qu'il sait tout de lui et surtout que son impuissance la rendut inférieur et lui a valu des moqueries depuis sa jeunesse. Tim pointe son arme vers Gideon, lâchant la fille. Elle en profite pour tirer à plusieurs reprises sur Tim, qui appuie sur la détente, touchant le bras de Gideon. Les ambulances sont entendues. Heather crie. Elle se précipite vers Gideon, qui lui assure qu'il va bien. Elle court vers Heather et la prend dans ses bras. Heather sursaute avant de se laisser faire.

Plus tard, sur le chantier naval, Heather est sur un brancard à côté d’une ambulance, tandis que Gideon la regarde. Il met une main sur son front. Il se retourne et part, au moment où les ambulanciers embarquent Heather. Gideon s’éloigne et passe devant Morgan et Hotch qui observent la jeune femme. Tous deux parlent du rapport qu'Hotch doit rédiger sur Gideon et il dit qu'il a sauvé la vie de la jeune fille et c'est bien assez pour réintégrer l'équipe. Morgan se lève et s’en va, sous le regard de Hotch.

Dans l'avion, Morgan est endormi sur un siège, le dossier qu’il lisait étalé sur lui. Reid est allongé sur plusieurs sièges et roule sur lui-même pour resserrer son étreinte avec sa veste. Gideon est éveillé et est rejoint par Hotch avec une tasse de café en main. Hotch s’assied sur le côté du siège de l’autre côté de l’aile, par rapport à Gideon. Ils parlent du prénom pour le bébé de Haley, mais chaque nom choisi lui fait penser à un tueur en série, ce qui rend la recherche un peu compliquée. Alors que Hotch se lève pour partir, Gideon lui demande comment avance son rapport. Hotch sourit et se gratte la tête. Gideon lui rappelle que c'est un vieux profiler maintenant. Hotch lui dit simplement qu'il est heureux d'avoir sauvé la vie de la fille d'aujourd'hui. Il  met sa main sur l’épaule de Gideon et s’éloigne.

Nietzsche a dit : « Si vous regardez longtemps au fond des abysses, les abysses voient au fond de vous ».

Une voiture roule jusqu’à atteindre une station service où elle s’arrête. Gideon en sort et fait le plein. Une fois terminé, il entre alors dans la boutique. Il choisit une barre chocolatée et va à la caisse. Il donne la barre au caissier, qui l’encaisse. Gideon remarque derrière l’homme des dizaines de photos de personnes et se retourne pour observer son pick-up rouge. Le caissier le remercie.  Gideon remarque son bégaiement et n’en revient pas. Le caissier sourit tout d’abord, mais remarque l’expression du visage de Gideon et son sourire s’affaisse. Il baisse les yeux et remarque son arme. Gideon prend sa barre chocolatée et se retourne, se dirigeant vers sa voiture. Le cassier le suit jusqu’à l’extérieur. Gideon, persuadé d’avoir son tueur des grands chemins, remarque sur un miroir que l’homme est derrière lui et lève un fusil à plombs, qu’il pointe vers lui.

Bureaux – Seattle, Washington – Jour

Une jeune femme, Heather, est sur son ordinateur. Elle reçoit une image d’une voiture d’une personne, dont le pseudonyme est Z4SALE, avec qui elle parle en ligne. Z4SALE  écrit « Je vous envoie une photo de la voiture… Peinture et pneus neufs, pas mal, non ? ». Heather demande alors : « Pourquoi le prix est-il si bas ? » La personne répond : « Déménage. Obligé de vendre très vite. Vous voulez l’essayer ? »

 

Devant les bureaux à l’extérieur – Seattle – Jour

Heather attend dehors sous la pluie, tenant un parapluie en main. Une voiture ralentit et klaxonne en voyant Heather. Cette dernière sourit, ravie de voir la voiture. Le conducteur sort du véhicule et s’approche de Heather.

Heather : Waouh ! Bonjour, je suis Heather.

Ils se serrent la main.

Homme : Oui, bonjour.

Ils montent rapidement dans la voiture, Heather au volant.

 

Dans la voiture – Seattle – Jour

Homme : Un moteur 6 cylindres, 2 litres 4.

Heather : Avec double carburateur japonais.

Homme : Eh oui, c’est ça. Vous voulez jeter un œil sous le capot ?

Heather : Oui.

 

Sur la route - Seattle – Jour

La voiture est arrêtée et le capot ouvert. Heather et l’homme jettent un coup d’œil.

Homme : Vous vous y connaissez, je suis impressionné.

L’homme referme le capot.

Homme : Faudra quand même vérifier l’état de la mécanique

Heather : Ok

Homme : Je vais vous laisser mon numéro et on se donne rendez-vous.

L’homme ouvre la portière à Heather.

Heather : Merci.

Il verrouille la porte et la referme avant de se mettre au volant. La voiture redémarre et s’éloigne.

 

Dans la voiture – Seattle – Jour

Heather indique une rue sur la droite.

Heather : Voyez, c’est… oui, c’est là à droite.

L’homme ne s’arrête pas.

Heather : Oh, non. C’était… Eh oh ! C’était là. Bon, peut-être… peut-être qu’on arrivera à faire demi-tour. Essayez de vous arrêter là.

Heather regarde l’homme qui ne bouge pas. Elle commence à s’inquiéter.

Heather : Mais, qu’est-ce que vous faites ?

Heather fixe l’homme qui ne répond pas.

Heather : Ok. Arrêtez-vous, je descends. Vous me laissez là, arrêtez cette voiture !

N’essayant de ne pas montrer sa panique, elle tente de déverrouiller la portière discrètement, mais l’homme la frappe. Heather crie, tandis que la voiture continue à filer le long de la route.

 

Chambre - Maison des Hotchner – Washington, D.C. – Nuit

Haley est assise sur son lit tandis que Hotch finit de construire un lit pour bébé.

Haley : Pourquoi pas Andrew ? Ça vient du grec, ça veut dire courage.

Hotch : Et si on l’appelait… Sergio ?

Haley : Oh, je t’en prie, dis-moi que tu plaisantes.

Hotch : Butch ?

Haley : Qu’est-ce que tu penses de Donald ?

Hotch : Hans ?

Haley : Non, attends ! Attends. Je sais. Gideon.

Hotch : Quoi ? Ça, jamais ! T’es cinglée.

Hotch s’approche de Haley et s’assied sur le lit.

Haley : Ça vient de l’hébreu. Regarde ce que ça veut dire. C’est super joli Gideon Hotchner.

Hotch : Non.

Haley : Si.

Hotch : Non.

Haley : Si.

Ils s’embrassent.

Hotch : Non.

Haley : Gideon.

Le fax sonne. Hotch et Haley s’embrassent à nouveau, puis s’enlacent. Hotch prend la feuille qui sort du fax, au sujet d’une jeune femme disparue, Heather.

 

Dans un bar – Nuit

Morgan est entouré de trois jolies jeunes femmes.

Morgan : Années 40. Il met les bombes dans les gares et dans plusieurs cinémas.

Femme 1 : Je sais, je sais…

Femme 2 : Loseur de bombes, George Metesky.

Morgan : Joli. Les gagnants se requinquent, les perdants trinquent.

Ils trinquent tous sauf la gagnante.

Tous : Santé, A la tienne.

Femme 1 : C’est de la triche. Metesky n’était pas un tueur en série. Aucune de ses bombes n’a jamais tué qui que ce soit.

Morgan : Tu crois qu’on donne que dans le tueur en série ? Tu te trompes. On couvre toutes les psychopathies de tous les genres. On a profilé les deux snipers de Columbia, unabomber, on donne dans le terrorisme, les incendiaires…

Femme 1 : L’agent superviseur qui essaie de saouler les stagiaires.

Le portable de Morgan sonne.

Morgan : Excuse-moi.

Son portable indique que c’est le BAU qui appelle.

Femme 3 : Waouh ! Département des sciences du comportement ! Tu travailles avec Gideon ?

Morgan : Oui.

Femme 3 : T’étais avec lui à Boston ?

Morgan : J’étais censé y être.

Il répond.

Morgan : Oui, c’est Morgan.

 

Amphithéâtre - BAU – FBI – Quantico, Virginie – Nuit

Des photos de femmes mortes sont affichées sur le mur alors que Gideon donne un cours à de jeunes étudiants.

Gideon : L’un de vous reconnaît-il ses visages ?

Femme 1 : Ce sont les victimes du bandit de grands chemins.

Gideon : Ce sont les journalistes qui lui ont trouvé ce surnom. Nous, nous l’appellerons le sujet inconnu ou l’anonyme. J’ai dit à la police de Virginie : « vous recherchez un homme de race blanche d’une vingtaine d’années, possédant une voiture américaine, exerçant un emploi peu gratifiant. » Je leur ai dit : « quand vous le trouverez, soyez pas surpris de l’entendre parler avec un bégayement prononcé ».

Femme 2 : Pardon. Sans vouloir me montrer sceptique, comment vous le savez ? Un bégayement ?

Gideon : Où les meurtres ont-ils eu lieu ? Chemins déserts, isolés. Si je suis un tueur et que j’éprouve un irrésistible besoin d’exercer ma violence comme ça au milieu de nulle part, c’est que je n’ai pas confiance en moi. Attirer mes victimes dans ma voiture comme Ted Bundy le faisait est irréalisable parce que je suis un homme qui a honte et qui a mal.

La porte s’ouvre et Reid entre. Il indique à Gideon un dossier qu’il tient en main.

Gideon : Excusez-moi.

 

Dans les couloirs – BAU – Quantico – Nuit

Les deux hommes marchent dans les couloirs, tandis que Reid montre la photo d’Heather.

Reid : Il le surnomme l’étrangleur de Seattle. Il a fait quatre victimes en quatre mois. Il les maintient en vie pendant 7 jours. La boucle de la ceinture fait office de manivelle.

Gideon : Ça lui permet de réguler la vitesse de suffocation.

Reid : Pour les prolonger… ?

Gideon : Pour en jouir. Seattle est dans le brouillard ?

Reid : Pour l’instant, ils n’ont rien. Aucun indice tangible, aucune piste qui se tienne.

Gideon : Et, une autre fille a disparu.

 

Bureau de Gideon – BAU – Quantico - Nuit

Gideon : Je vais étudier le dossier. Je vous dirais ce que j’en pense aussi vite que possible.

Hotch, suivi de Morgan et Reid, entre dans son bureau.

Hotch : Tu viens avec nous à Seattle aussi vite que possible.

Morgan montre une photo d’Heather à Gideon.

Morgan : Heather Woodland, 23 ans.

Hotch : Avant d’aller déjeuner, elle a relevé un email qui contenait un virus à retardement. Le virus du tueur a effacé le disque dur et a laissé ça sur l’écran.

Il lui montre une photo d’un message laissé par le tueur répétant les mêmes phrases.

Gideon : Pour l’amour du ciel, attrapez-moi avant que je tue encore. Je ne peux plus me contrôler.

Il s’avance vers un cadre avec la photo du même message, sur son mur, avec le nom de William Heirens en dessous.

Gideon : Le tueur au rouge à lèvres.

Hotch : Il les garde jamais en vie plus de 7 jours, ce qui veut dire qu’il nous reste que 36 heures pour la retrouver.

Morgan : Ils veulent que vous repreniez du service. Vous acceptez ?

Reid : J’ai l’impression que le congé maladie est terminé, patron.

Gideon : T’es sûr qu’ils veulent de moi ?

Hotch : L’ordre vient de la direction.

Gideon : Alors, on se met au travail.

 

GENERIQUE

 

Piste de décollage – Quantico – Nuit

Gideon et son équipe sortent de voiture et se dirige vers leur avion.

Gideon voix off : Joseph Conrad a dit : « la croyance en une origine surnaturelle du mal n'est pas nécessaire. Les hommes sont à eux seuls capables des pires atrocités. »

Femme : Cette fille n’a peut-être plus que 36 heures à vivre. Nous ne voulons pas seulement l’opinion de Gideon, nous voulons une certitude absolue. Nous voulons être sûrs que vous serez là pour intervenir au cas où il flancherait.

Hotch : J’en fais mon affaire.

Hotch suit Reid, montant dans l’avion.

 

Dans l’avion – Nuit

Tous se réunissent auprès de Reid pour faire un débriefing.

Reid : Sa première victime avait 26 ans. Melissa Kirsh. Blessure à l’arme blanche, strangulation.

Morgan : Attends,  Attend une minute. Comment il a fait ? Il l’a poignardée et ensuite il l’a étranglée pour l’achever ?

Gideon : Non, c’est l’inverse. Pourquoi il s’est mis à se servir d’une ceinture pour le second meurtre ?

Reid : Etrangler quelqu’un à mains nues n’est pas aussi facile qu’on peut le croire. Il a dû essayer, il a sans doute trouvé ça trop long.

Morgan : Et il décide de la poignarder.

Hotch : Il a réalisé après que nettoyer le sang prenait des heures.

Morgan : Et, la fois suivante, il trouve une autre méthode. La ceinture.

Gideon : Il apprend. Il perfectionne son scénario. Plus le temps passe et meilleur il est.

 

Lieu sombre – Seattle – Nuit

Heather est dans une cage, un bout d’adhésif sur la bouche et les yeux. Elle approche ses mains de l’adhésif qui se trouve sur ses yeux quand l’homme se lève de son siège.

Homme : Je t’avais dit de pas toucher à l’adhésif.

L’homme s’approche et frappe sur la cage, effrayant la jeune femme qui commence à crier.

Heather : Pardon ! Pardon ! Je suis désolée. Je suis désolée, pardon ! Pardon !

L’homme ouvre le cadenas de la cage et attrape Heather qui se débat tout en criant. Il lui prend les mains et sort un outil avec lequel il commence à lui couper les ongles.

 

Devant les bureaux du FBI – Seattle, Washington – Jour

Les agents du BAU entrent. Morgan leur tient la porte.

Reid : Merci.

 

Dans le bâtiment du FBI – Seattle – Jour

Les agents passent leurs sacs au détecteur. Gideon est en tête, suivi de Morgan qui interpelle Reid.

Morgan : Il reste jamais dos à une fenêtre. Tout à l’heure, j’étais entre lui et la porte, il m’a demandé de me pousser.

Reid : C’est de l’hyper vigilance. Dans les troubles post-traumatiques, c’est assez fréquent.

Morgan : Des troubles ? C’est-à-dire ? Tu peux être plus précis ?

Hotch : Morgan, ça fait déjà six mois. Tout va bien maintenant.

 

Bureaux du FBI – Seattle – Jour

Hotch : Je vous présente l’agent spécial Gideon, l’agent spécial Morgan, notre expert en crimes obsessionnels et l’agent spécial Reid.

Gideon : Dr Reid.

Reid : Enchanté.

Hotch : Dr Reid. Expert en… Expert en à peu près tout. Et, après deux ans à trimer dans ce bureau, j’espère que tout le monde se souvient de moi.

Gideon : Il est prêt à se déplacer avec un cadavre.

Hotch : Il doit avoir un véhicule capable de le dissimuler.

Reid : Un conducteur sur sept à Seattle possède un véhicule utilitaire.

Morgan : 4x4 avec vitres teintées.

Reid : C’est plus un truc de femmes.

Morgan : Comment on sait qu’il a ce genre de voitures ? Ted Bundy avait une coccinelle.

Hotch : Pourquoi pas une Jeep ?

Reid : Une Jeep, c’est plus masculin.

Gideon : Nous savons tous qu’un tueur en série a besoin d’affirmer sa masculinité.

Hotch : Quand le FBI a-t-il été chargé de l’affaire ?

Agent : Après la quatrième victime. Il s’en est débarrassé en dehors de l’état.

Hotch : Dans un but précis.

Reid : Suggérer un crime hors du commun par le renforcement policier.

Morgan : Et, être à la une des infos télé. Je peux ?

L’agent donne à Morgan le dossier de l’affaire.

Agent : Vous voulez voir la liste des suspects ?

Hotch : Non, on veut pas voir de liste avant d’avoir établi un profil. Notre jugement pourra en être faussé.

Gideon : Quelle heure la réunion avec l’unité d’informations ?

Agent 2 : A 16h.

Morgan : Vous voulez un profil pour 16h aujourd’hui ?

Gideon : Ça pose aucun problème.

Hotch : Gideon, par où tu veux commencer ?

Gideon : L’analyse du dernier meurtre.

 

Zone sous le pont – Seattle – Jour

Morgan et un policier regardent Gideon marcher.

Policier : Alors, c’est lui Gideon ? Le Gideon ? Celui qui a serré ce cinglé d’Adrian Bale à Boston ?

Le policier sourit, riant.

Morgan : C’est bien lui. L’arrestation qui a coûté la vie à 6 agents.

Le policier cesse de rire, tandis qu’ils continuent d’observer Gideon avancer. Ce dernier entend les cris d’une jeune fille. Morgan le rejoint.

Morgan : C’est là qu’on a retrouvé Anne Cushing, 22 ans. Les ongles manucurés comme les autres. Il veut qu’elles se défendent.

Gideon regarde la photo d’Anne.

Gideon : Mais, pas assez pour lui faire du mal. Il lui a laissé la ceinture autour du cou. Il doit avoir une vingtaine d’années.

Morgan : Qu’est-ce qui vous fait dire ça ?

Gideon : Son arrogance.

Morgan : Il a rhabillé le corps avant de l’abandonner.

Gideon : Oui, il éprouve du remord.

Morgan : C’est incohérent. Regardez où on est. L’opinion qu’il a des femmes est extrêmement claire.

Gideon : Ce sont de simples objets. Jetables.

Morgan : Pourquoi ses remords le pousseraient-ils à l’habiller d’abord pour l’abandonner ensuite.

 

Maison des Woodland – Seattle – Jour

Le chien d’Heather aboie sur Reid et Hotch. Son frère, David, attrape le chien par le collier.

David : Sandy, non, non, non, non, non. Je suis désolé.

Hotch : Non, c’est pas grave. C’est ce qu’on appelle l’effet Reid.

Hotch et David se tournent vers Reid.

Hotch : Ça fait ça aussi aux enfants. Je suis l’agent Hotchner et voici l’agent spécial Dr Reid.

David : Vous avez l’air drôlement jeune pour être médecin.

Reid : Il y a toute sorte de doctorat. J’en ai 3.

David : Vous êtes un génie ou un truc comme ça ?

Hotch caresse le chien.

Reid : Je ne pense pas que l’intelligence puisse se quantifier avec précision, mais j’ai effectivement un QI de 187 et une mémoire photographique. Je peux lire 20 mille mots minute.

David fixe Reid, sans bouger.

Reid : Oui, oui, je suis un génie.

Reid se retourne et observe la maison, tandis que Sandy aboie.

Hotch : Sandy, on s’occupe bien de toi ici, on dirait.

David : Ouais, Heather adore cette chienne. Je viens la nourrir quand elle s’en va. D’habitude, ça se passe bien, mais là… elle a refusé de manger. Comme si elle sentait un truc pas normal.

Reid : Ou plus exactement, elle le flaire. Nos glandes sudoripares libèrent un taux élevé en réponse à un stress émotionnel.

Hotch : Autrement dit, elle est inquiète parce qu’elle sait que vous l’êtes aussi.

David acquiesce tandis que Reid regarde des magazines.

Reid : David, est-ce que votre sœur possède une voiture de sport ?

David : Non, mais je crois bien qu’elle voulait en acheter une.

Reid montre un magazine sur les voitures de sport à Hotch et David.

David : Allez, viens, Sandy.

David emmène Sandy en dehors de la pièce. Hotchner s’approche de Reid.

Reid : Il s’établit une relation amicale immédiate entre vendeur et acheteur. Un certain niveau de confiance et si je… et, si je veux attirer une jeune femme dans ma voiture…

Hotch : Je lui propose de l’essayer.

 

Bureau – Bureaux du FBI – Seattle – Jour

Morgan joue avec une batte de baseball avant de la poser.

Morgan : Ok, moi, il y a un truc qui me gène. D’un côté, on a une psychose paranoïaque, mais de l’autre, un rapport d’autopsie qui nous dit quoi ?

Reid fait tourner son siège de bureau.

Reid : Les résidus d’adhésif nous montre qu’il a consciencieusement bandé les yeux de ses victimes de plusieurs couches de rubans.

Gideon, à l’autre bout de la pièce, reste debout, observant les photos sur le mur.

Morgan : Il sait qu’il va les tuer. Et, malgré ça, il leur bande les yeux. Il veut pas qu’elle le regarde.

Hotch : Il est paranoïaque.

Morgan : Ok, mais ensuite, il va abandonner le corps en terrain découvert, en laissant l’arme du crime à proximité.

Reid : C’est pas un de ses paranoïaques persuadés d’être observés ou surveillés.

Morgan : Psychose paranoïaque, mais comportements non paranoïaques.

Hotch : Il est peut-être schizophrène.

Morgan : Ou, peut-être qu’on a pas suffisamment d’éléments pour un profil officiel.

Hotch : On en a suffisamment pour cibler nos suspects sur la liste.

Morgan : Il reste un peu moins de 12 heures pour la retrouver.

Hotch : Regarder cette liste suffira.

Morgan : Hotch, on n’a rien. On n’a que dalle !

Gideon : Ça va, ça suffit.

Tout le monde se tait.

Gideon : Hotch, dis-leur qu’on est prêts.

Gideon sort de la pièce, laissant Hotch, Morgan et Reid silencieux.

Morgan : On est prêts ?

Morgan se tourne vers Reid.

Morgan : Reid, t’es d’accord avec ça, toi ? On a une femme à qui il reste plus que quelques heures à vivre, on a que le début d’un profil et un chef à deux doigts de nous faire une dépression nerveuse.

La porte s’ouvre et Gideon entre afin de prendre quelque chose.

Gideon : Ça s’appelle plus dépression nerveuse.

Il ressort de la pièce, tout aussi rapidement.

Reid : On dit épisode dépressif majeur.

Morgan : Oui, je sais Reid.

 

Salle de conférence – Bureaux du FBI – Seattle - Jour

Gideon commence sa présentation du profil.

Gideon : Notre inconnu est de race blanche. Il a entre vingt et trente ans. On ne le remarque pas au premier abord. Rien ne permet de le distinguer dans la foule. La nature violente de ses crimes suggère qu’il ait pu commettre de précédents délits. Quelques délits mineurs, peut-être des vols de voitures. Nous l’avons classé parmi les tueurs organisés, prudent, un psychopathe à l’inverse d’un psychotique. Il suit les actualités, il a une excellente hygiène. Il est intelligent. C’est d’ailleurs pourquoi les seuls preuves ou indices que nous puissions trouver sont ceux qu’il veut que nous trouvions. Il a sûrement un véhicule en excellent état. A notre avis, une Jeep récente avec des vitres teintées. Les meurtres ont tous été précédés d’un viol. Mais, le viol sans pénétration est une forme de piquerisme et dénote inadéquation et déviance sexuelle. Les évaluations psychiatriques révèleront un historique paranoïaque, trouvant sa source dans un traumatisme ayant eu lieu dans l’enfance : mort d’un des parents ou d’un des membres de la famille. Il se sent persécuté et observé. Les meurtres lui donnent un sentiment de puissance. Les tueurs organisés ont une fascination pour la police. Ils vont vouloir se glisser par tous les moyens dans le déroulement de l’enquête. Ils vont aller jusqu’à se présenter comme témoins souvent et, ce, dans le seul but d’apprendre ce que nous pouvons savoir. Ils ont l’impression d’être puissant, de tout contrôler. C’est d’ailleurs pour ça que je crois… en fait, que je sais… que vous avez déjà interrogé cet homme.

 

Dans la rue – Seattle – Nuit

Elle marche jusqu’à la maison des Slessman. Elle regarde derrière, puis accélère jusqu’à atteindre la porte d’entrée, à laquelle elle frappe. Une vieille femme avec une canule nasale et une canne ouvre la porte. Derrière elle se trouve une jeune femme avec un enfant dans les bras.

Elle : Désolée. Bonsoir, madame. Je ne veux pas vous déranger madame. J’habite à côté, à 50 mètres d’ici. Et, en rentrant chez moi, j’ai vu que la porte était grande ouverte et tout était allumé, c’est pas normal. Je me sens un peu bête de demander ça, mais est-ce qu’il y aurait quelqu’un chez vous qui pourrait avoir la gentillesse de venir avec moi ?

Mme Slessman se retourne, tandis que le jeune enfant pleure.

Mme Slessman : Richard ! Richard, descend une seconde !

Richard et Elle traversent la rue vers la maison de cette dernière.

Richard : Vous êtes sûre d’avoir fermé à clé ?

Elle : Bah oui.

Richard allume sa lampe de poche et ouvre la porte d’entrée.

 

Maison d’Elle – Seattle - Nuit

Richard : Il y a quelqu’un ?

Il entre lentement dans la maison et vérifie les alentours. Elle le suit de près. Ils entrent dans la salle à manger.

Richard : Eh oh ?

Tout à coup, des agents du FBI surgissent de leurs cachettes.

Agents : Allez, à terre ! FBI ! Ne bougez plus ! Couche-toi ! Couche-toi, on te dit !

Richard est surpris. Elle lui attrape les mains et les met derrière son dos. Il lâche sa lampe et tombe sur les genoux, tandis qu’elle le menotte.

Elle : Richard Slessman, FBI. Vous êtes en état d’arrestation pour le meurtre d’Anne Cushing.

Richard tourne la tête et Gideon s’avance vers lui, lui souriant. Richard lui rend son sourire.

 

Dans la rue – Seattle – Nuit

Des voitures de police entourent la maison des Slessman.

Gideon voix off : Emerson a dit : « Tout est mystère et la clé d’un mystère est un autre mystère. »

 

Maison des Slessman – Seattle – Nuit

La porte d’entrée s’ouvre et Hotch entre, avec d’autres agents.

Hotch : Je vais regarder là-haut.

Agent : J’ai déjà regardé.

Hotch se précipite à l’étage. Gideon entre dans la maison, suivi par Reid, Morgan et Elle.

Reid : Pas la moindre trace de la fille. On peut l’arrêter pour présomption de meurtre, mais on pourra pas la garder longtemps. Slessman était en tête sur la liste des suspects.

Gideon regarde Mme Slessman dans la cuisine avec la jeune femme et l’enfant.

Gideon : C’est sa mère ?

Elle : Non, sa grand-mère. Sa mère est morte dans un incendie quand il avait 3 ans.

Gideon : Sûrement pas le seul incendie qu’il y ait eu pendant son enfance.

Gideon se dirige vers la cuisine. Reid regarde la pièce environnante, suivi d’Elle et Morgan.

Reid : Avant de se lancer dans le meurtre, David Berkowitz avait allumé une multitude d’incendies.

Morgan : Ça fait combien une multitude ?

Reid : D’après son journal, mille quatre cent…

Elle : 88.

Gideon : Le piéger à l’extérieur, c’était votre idée ? Greenaway ?

Elle : Elle. Je n’envoie pas des hommes armés dans une maison où il y a des enfants.

Gideon : Hotch dit que vous êtes une spécialiste des crimes à caractère sexuel. Quel est votre avis ?

Elle : Les 4 derniers meurtres ont montré que les viols sont suscités par une immense colère. Il garde ses victimes quelques jours avec lui. Il fait probablement une vidéo qu’il conserve ensuite pour pouvoir revivre son fantasme.

Hotch : Ça ne vous dérange pas qu’Hotch assiste à l’interrogatoire ?

Elle : En fait, j’aimerais que ce soit lui qui le conduise.

Gideon : Très bien. Ne vous emballez pas, Slessman a déjà fait de la prison, il connaît le processus. Tout ce que vous obtiendrez de lui maintenant, c’est qu’il demande à voir son avocat.

Gideon se retourne et s’en va, laissant Elle, déçue.

Gideon : Hotch ! On va faire un tour dans le garage et tu me dis où tu en es.

Morgan : Montrer vos jambes, ça aiderait.

Morgan et Elle montent à l’étage.

Elle : Morgan, la seule occasion que vous aurez de voir mes jambes, c’est quand je vous botterai les fesses.

Morgan : J’ai fait des stages de lutte à Quantico. Une rencontre amicale, ça vous tente ?

Elle : Sérieusement, je veux entrer au département, je veux ce poste. Un conseil à me donner ?

Morgan : Contentez-vous de suivre votre instinct.

 

Garage des Slessman – Seattle – Nuit

Hotch et Gideon ouvrent la porte du garage.

Hotch : Bah voilà, on a la Jeep.

Gideon : Ouais, mais tout le reste sonne faux. Les blessures prouvent qu’elles se sont défendues et Richard n’a pas de marque sur lui. Il y a quelque chose qui nous échappe.

 

Chambre d’enfant des Slessman – Seattle – Nuit

Morgan observe la chambre.

Morgan : Il y a un truc qui colle pas ici. C’est pas une chambre d’homme. C’est une chambre d’enfant.

 

Maison des Slessman – Seattle – Nuit

Elle monte encore un étage.

 

Chambre d’enfant des Slessman – Seattle – Nuit

Deux agents sont devant l’ordinateur tandis que Morgan continue d’observer la chambre, sceptique.

Agent : Saisissez le mot de passe.

Un des agents entre le mot de passe et valide.

Morgan : Non, non, non ! Attendez, attendez !

Agent : Ça s’ouvre pas, on dirait.

Morgan : Ouais, et ça s’ouvrira pas. C’était un faux mot de passe.

 

Grenier des Slessman – Seattle – Nuit

Elle atteint le grenier, où se trouve Hotch, Gideon et Reid. Ces deux derniers fixent un jeu de société sur la table, tandis que Hotch est au fond de la pièce.

Elle : Qu’est-ce que c’est que ce jeu ?

Reid : En Chine, on l’appelle le Wei-Chi. En Occident, on appelle ça le Go. C’est le jeu de stratégie le plus compliqué jamais conçu.

Gideon : Le président Mao exigeait de ses généraux qu’ils sachent y jouer.

Reid : Il y jouait seul, il n’avait pas de partenaire.

Elle : Comment vous le savez ?

Reid se baisse et fait tourner la table de jeu.

Reid : Ceci pourrait nous fournir des informations tout à fait intéressantes. Le jeu de Go est psychologiquement très révélateur du fonctionnement d’un homme. Il… Il y a un profil pour chaque type de joueurs. Le conservateur plutôt enclin à l’attentisme, l’agresseur, l’esquiveur…

Hotch : C’est quel type de joueur Slessman ?

Reid se baisse pour étudier la table de jeu.

Reid : Agresseur extrême.

 

Chambre d’enfant des Slessman – Seattle – Nuit

Elle, Reid, Gideon et Hotch descendent pour rejoindre Morgan dans la chambre, où il travaille sur l’ordinateur de Richard.

Morgan : Ok, c’est parti.

Il réussit à entrer dans l’ordinateur qui lui demande alors un mot de passe.

Elle : C’est quoi ce numéro six qui apparaît en bas de l’écran ?

Morgan : Le nombre de tentatives de mots de passe autorisés avant que le programme efface le disque dur.

Elle : Il pourrait peut-être y avoir un mail ou un journal sur un des fichiers de l’ordinateur qui pourrait nous dire où est Heather. Vous croyez que vous pourrez le pirater ?

Gideon se tourne vers Morgan.

Morgan : En 6 coups ?

Ce dernier souffle et secoue la tête.

Gideon : Essaie encore. Echoue encore. Echec profitable.

Morgan regarde Reid.

Reid : Samuel Beckett.

Morgan : N’essaie rien. Fais le ou ne le fais pas.

Reid se tourne vers Gideon.

Reid : Yoda.

Gideon se retourne et regarde l’étagère murale. Il aperçoit alors quelque chose et attrape un livre. Il le regarde et lit le titre « Journal de la psychologie criminelle appliquée ». Il feuillette les pages et trouve une page de journal à l’intérieur. La photo montre deux hommes dont l’un d’eux est Gideon, les mains et le pantalon en sang. Reid remarque également l’article.

Gideon : Je veux lui parler.

Gideon sort de la pièce, sous le regard de Reid, Morgan et Elle.

 

Cuisine des Slessman – Seattle – Nuit

Gideon arrive dans la pièce et s’assied en face de Richard.

Gideon : Vous avez lu mon article ? Ça vous a appris quelque chose ?

Richard : Heirens affirme qu’un homme vivait dans sa tête et que c’était lui qui commettait les meurtres. Vous avez dit qu’il mentait, qu’on ne pouvait parler de personnalités multiples dans son cas.

Gideon : Dites-moi. Est-ce que vous éprouvez un intérêt particulier pour les dissociations d’identité ou vous êtes en train de préparer votre défense ?

Richard sourit. Gideon sort l’article de journal du livre et le lui montre.

Gideon : Vous êtes un admirateur des exploits d’Adrian Bale.

Richard : Non. Ce sont les vôtres que j’admire. Vous savez, on ne parle jamais de la réalité des faits en ce qui concerne le massage cardiaque. On ne dit pas qu’en dehors de l’hôpital, il n’est efficace que dans 7% des cas. Pour les autres, c’est la mort. Votre ami avait 93% de chance de mourir. Malgré tout, vous avez continué le massage, même après lui avoir brisé les côtes. Même lorsque vos mains ont été inondées par des flots de sang.

Gideon : Pourquoi vous ne nous dites pas où se trouve Heather Woodland ?

Richard : Woodland… C’est pas cette fille qui a disparu il y a une semaine environ ?

Gideon observe des éléments de la pièce. Il regarde des boîtes où sont inscrits : « Les gentils petits garçons sont des rayons de soleil » et « Cookies réservés aux gentils petits garçons ».

Gideon : Embarquez-le.

Gideon sort de la cuisine, passant devant Hotch qui le regarde partir.

 

Devant la maison des Slessman – Seattle – Nuit

Gideon s’arrête de marcher et respire fortement. Hotch le rejoint.

Hotch : Eh !

Gideon : Il a dit : « c’est pas la fille ». S’il l’avait déjà tué, il aurait dit…

Hotch : « C’était pas la fille ».

Gideon : Elle est encore en vie. On ne sait pas pour combien de temps.

Hotch : C’est vrai ce qu’il a dit à propos du massage cardiaque ? On m’a jamais…

Gideon : Si tu veux des statistiques, demande-les à Reid.

Hotch : Je veux savoir comment tu vas.

Gideon : Très bien.

Hotch : T’es sûr ?

Gideon : Tu crois que je peux plus faire le boulot ?

Hotch : Je crois que tu peux pas être deux personnes en même temps.

Gideon sourit.

Hotch : Qu’est-ce qu’il y a ?

Gideon : Des contradictions dans le profil.

Gideon revisionne les éléments qui lui permettent de dire ça.

Hotch : Deux comportements différents.

Gideon : Deux hommes différents. Il y a un second tueur.

 

Dans les escaliers - Bureaux du FBI – Seattle – Nuit

Gideon, suivi de Hotch et Elle, descend les escaliers tout en discutant de l’affaire.

Elle : Un deuxième tueur ?

Gideon : C’est pas inhabituel. Rappelez-vous Lawrence Bittaker et Roy Norris

Elle : 1979. Ils aménagent un van pour violer et assassiner des filles en Californie.

Hotch : Donc, on recherche un homme qui aurait le même genre de relations avec Slessman.

Gideon : Ils sont pas égaux. Slessman est intelligent, mais c’est une personnalité soumise.

Elle : Donc, le numéro deux est le dominant.

Gideon : Il est autoritaire, arrogant.

Hotch : Sans doute pas aussi pas intelligent que Slessman.

Gideon : Il est comme le caïd dans la cour de l’école, recrutant son second. Il est le protecteur de Richard et, lui, il a l’impression d’être sa chose, de lui appartenir.

Hotch : Si Richard a quelque part le fantasme secret de devenir un agresseur extrême, ce gars lui a montré comment faire.

Gideon : C’est lui qui lui a ouvert la porte.

Elle : Avec ça, on devrait l’interroger à nouveau et on s’en sert comme moyen de pression.

Gideon : Non, non, non. Il nous faut du concret, il nous faut un nom.

Elle : Le nom d’un suspect de la liste.

Gideon : Ce serait trop long. Il faut trouver un moyen plus rapide.

Hotch : Il y en a un.

 

Salle - Bureaux du FBI – Seattle – Nuit

Hotch amène une tasse de café à Mme Slessman, assise sur un fauteuil.

Hotch : Faites attention, c’est peut-être un peu chaud.

Hotch s’assied en face de Mme Slessman.

Hotch : Mme Slessman, je ne crois pas que votre petit fils soit impliqué. Je crois que la personne que nous recherchons pourrait bien être un ami de Richard.

Mme Slessman : Richard n’a jamais eu beaucoup d’amis, vous savez.

Hotch : Réfléchissez. Il en a forcément au moins un.

 

Chambre d’enfant des Slessman – Seattle – Nuit

Morgan téléphone à Garcia qui se trouve devant son ordinateur.

Penelope : Vous êtes bien au bureau du génie suprême, Département du FBI, Penelope Garcia.

Morgan : Salut, c’est Morgan. Je vais avoir besoin d’un petit peu de ta magie. J’ai un programme appelé Deadbolt Defense et une fille qui n’a que quelques heures à vivre. Tu sais quoi là-dessus ?

Penelope : Je sais que t’as un problème. Deadbolt est le numéro un des programmes de défense anti-piratage. Va falloir que tu entres dans la tête du gars pour avoir le mot de passe.

Morgan : Je croyais que je m’adressais au bureau du génie suprême.

Penelope : Chéri chou, tu as malheureusement été transféré au bureau des nazes.

Morgan : Merci quand même.

Morgan raccroche.

 

Salle - Bureaux du FBI – Seattle – Nuit

Mme Slessman : Oui, il y aurait bien… il y avait bien ce jeune homme. Je crois qu’il s’appelait Charlie.

 

Salle de travail – Bureaux du FBI – Seattle – Nuit

Ecoutant la conversation de Mme Slessman et Hotch, Gideon et Elle sont devant un ordinateur.

Gideon : Saisis Charlie comme référence pour le second tueur.

Elle fait les recherches.

Mme Slessman : Non, c’était Charlie, mais j’ai jamais…

Elle : Charlie est probablement Charles Linder. En prison, ils étaient dans la même cellule et Linder a été exclu de l’armée pour conduites déshonorantes.

Gideon : Il est grand, fort, c’est un dur. Il pouvait protéger Richard. Où était-il incarcéré ?

Elle : A Cascadia. A quelques kilomètres d’ici.

Gideon : Bien.

 

Salle de bains des Slessman – Seattle – Nuit

Morgan prend un flacon de médicaments dans l’armoire à pharmacie.

Morgan : Mon nom est Richard Slessman et j’ai du mal à dormir.

 

Chambre des Slessman – Seattle – Nuit

Morgan est allongé sur le lit, réfléchissant.

Morgan : Quand je cherche à trouver le sommeil, qu’est-ce que je fais ?

Il regarde derrière lui et prend un CD et un lecteur CD. Il regarde à l’intérieur, mais il n’y a rien.

Morgan : Eh, les gars ! Un coup de main. On va passer au crible tous les CD. Eraflures, usure, fêlures, tout ce qui indique lesquels qu’ils passent le plus souvent. Allez, go !

Deux agents rejoignent Morgan et tous se mettent à regarder les CD de Richard.

 

Bureaux du FBI – Seattle – Nuit

Reid attend un fax. Hotch le rejoint.

Hotch : T’as une adresse pour Linder ?

Reid : Ça va venir. Je suis dessus.

Hotch tend à un des agents présents un dossier.

Reid : C’est la direction qui veut une évaluation des capacités de Gideon ?

Hotch : T’inquiète pas pour ça.

Reid : Ça les angoisse qu’il commande les opérations ?

Hotch : Tu devais pas retourner chez Slessman pour aider Morgan ?

Hotch se retourne et commence à partir.

Reid : Vous savez pourquoi il me présente toujours en tant que Dr Reid ?

Hotch revient auprès de Reid.

Hotch : C’est parce qu’il sait que les gens risquent de ne voir en toi qu’un gamin et qu’il veut qu’on te respecte. C’est quoi l’adresse ?

Reid : Je crois que ça n’a plus d’importance.

Hotch soupire alors qu’ils regardent le fax reçu.

 

Prison de Cascadia – Etat de Washington – Nuit

Des prisonniers font du sport.

Gideon voix off : Winston Churchill disait : « Plus loin on regarde vers le passé, plus loin on voit vers l’avenir.

Gideon s’avance vers la salle où se trouve les prisonniers avec un gardien de prison. Elle les suit, au téléphone.

Gideon : Il y a quelqu’un qui pourrait nous en dire plus sur Slessman ?

Gardien de prison : Demandez à Tim Vogel, c’était le garde responsable du bloc de Slessman. C’est lui là-bas, vous voyez. Je vais vous l’appeler.

Elle : C’était Hotch. Le nom de Linder est ressorti sur un rapport de police.

Gideon : Et alors ?

Elle : Il s’est tué. Un accident de voiture il y a deux mois environ. Linder est mort.

 

Vers la sortie de la prison de Cascadia – Etat de Washington - Nuit

Tim Vogel accompagne Gideon et Elle.

Tim : C’est dommage que vous soyez venu pour rien. Linder… une vraie racaille. Je me rappelle même plus combien de fois j’ai du le mettre à l’isolement pour nous avoir provoqués et foutu le bordel.

Il ouvre la porte de sécurité pour qu’ils puissent passer.

Tim : On se dit que les taulards devraient plutôt se mettre bien avec nous. Parce que faut dire que la moitié de notre boulot, c’est de les protéger les uns des autres.

Gideon : Vous protégez les détenus ?

Tim : Vaut mieux si vous êtes un petit blanc. Surtout dans une prison comme celle-là.

Gideon : Linder était un géant. Vous parlez de Slessman ?

Tim : Oui.

Tim ouvre une nouvelle porte, tandis que Gideon et Elle échangent un regard.

Gideon : Merci de votre aide.

 

Devant la prison de Cascadia – Etat de Washington – Nuit

Gideon et Elle sortent de prison.

Gideon : Il s’est lié d’amitié avec Richard, il l’a protégé, il lui a donné la sensation qu’il lui appartenait.

Elle : Il colle au profil. Et, vous les avez vues ?

Gideon : Les clés de voiture.

 

Prison de Cascadia – Etat de Washington – Nuit

Tim Vogel utilise ses clés, se trouve sur un porte-clés où se trouve un Z.

 

Devant la prison de Cascadia – Etat de Washington - Nuit

Une voiture de sport orange démarre à toute allure. Gideon et Elle, postés dans leur voiture, repère la voiture. Gideon appelle Hotch.

Gideon : Hotch, j’ai trouvé de quoi faire craquer Richard. Il s’appelle Timothy Vogel.

 

Salle d’observation – Bureaux du FBI – Seattle – Nuit

Hotch entre dans la salle où se trouvent deux agents. Hotch baisse alors la température.

Agent : Qu’est-ce qu’il fait ?

Agente : Il baisse la température. Le froid les déstabilise.

Hotch se tourne vers les agents.

Hotch : Bon, je veux un officier de police et je veux aussi un agent du FBI et je veux qu’il voie que tous nos départements travaillent sur l’affaire. Trouvez-moi des boîtes. Remplissez-les de dossier. Je me fous que ce soit du papier blanc. Contentez-vous d’écrire le nom sur les côtés.

Agent : Quel nom on met ?

 

Salle d’interrogatoire – Bureaux du FBI – Seattle – Nuit

Hotch et les deux agents entrent, un dossier chacun en main. Ils les mettent sur la table devant Richard.

Hotch : 4 mois d’enquêtes minutieuses, un énorme dossier et vous savez quoi, Richard ? Ce n’est pas votre dossier. On en a rien à faire de vous.

Hotch fait glisser sa boîte vers Richard. Dessus, il est marqué ‘Timothy Vogel’.

Hotch : C’est Vogel qu’on veut.

Richard, visiblement troublé, lève les yeux vers Hotch.

 

Chambre des Slessman – Seattle – Nuit

Reid est assis sur le lit, entouré de CD. Il fait tourner un CD entre ses doigts, tout en réfléchissant, le regard dans le vide. Il arrête de bouger le CD tout à coup.

 

Grenier des Slessman – Seattle – Nuit

Morgan est debout, faisant les cent pas.

Morgan : Oh, c’est pas vrai. Il faut un mot de passe. Il faut un mot de passe. Qu’est-ce que je vais choisir ? Quel genre de truc je vais pouvoir trouver ?

Reid le rejoint.

Reid : J’ai pensé à quelque chose pour les CD.

Morgan : Reid, on a déjà vérifié tous les CD. On a épluché, regardé, écouté toute la collection d’heavy métal que ce malade avait en stock. Il faut qu’on trouve très vite ou alors cette fille est morte.

Reid se met à toucher au lecteur CD de l’ordinateur avec une sorte d’épingle.

Reid : Je crois qu’on est passé à côté de l’évidence.

Morgan : Tu fais quoi là ?

Reid arrive à ouvrir le lecteur CD et Morgan prend le CD de Metallica, complètement étonné.

Morgan : Comment t’as pensé à ça ?

Reid : C’était le seul qui était vide.

Reid lui donne le boîtier du CD, que Morgan attrape. Ce dernier le compare au CD.

Morgan : Ok, je suis un insomniaque qui n’arrive à dormir qu’en écoutant sa dose de Metallica. Quelle chanson va le plus me parler ?

Reid : Essaie Sandman.

 

Salle d’interrogatoire – Bureaux du FBI – Seattle – Nuit

Hotch fait les cent pas dans la salle.

Hotch : Nous savons qu’Heather voulait acheter une voiture d’occasion. Vous savez comment un vendeur nous pousse à acheter sa voiture ? On appelle ça le phénomène de réciprocité. Le vendeur baisse son prix. L’acheteur ressent ça comme une faveur. Il se sent redevable. Cette simple petite faveur donne tout à coup à l’obligation à l’acheteur de rendre l’appareil. Et, la pression est si forte qu’il va verser un acompte sans être réellement sûr de vouloir cette voiture.

Richard : Oui, et alors ?

Hotch : Alors, Vogel vous a fait une faveur. Il vous a protégé en prison. Aujourd’hui, vous vous sentez redevable. Et, vous voulez le protéger à votre tour. Les types comme Vogel apprennent à reconnaître dans les cours de récréation les enfants avec qui ils vont jouer les caïds et ceux qu’ils vont protéger. Il vous a convaincu que vous lui deviez tellement que vous êtes prêt à aller en prison à sa place. Richard… Je suis là pour vous rappeler que vous ne lui devez absolument rien.

Richard sourit.

 

Dans la rue – Seattle – Nuit

La voiture de Tim Vogel roule toujours, suivie par celle d’Elle et Gideon.

 

En voiture -  Seattle – Nuit

Elle : Il y a quelque chose d’anormal. On devrait pas attendre, on devrait l’arrêter.

Gideon : Tu sais quel terme revient le plus souvent dans ton dossier ? Impatiente. Si tu veux qu’on l’arrête maintenant, il faut que tu me donnes une raison.

Elle : Il se comporte bizarrement. Quand on l’a quitté à la prison, il était nerveux, inquiet. Pourtant, là, il s’arrête à chaque stop, il met son clignotant chaque fois qu’il tourne, il ralentit à l’orange. Quelqu’un sur le point de tuer une jeune fille ne se comporte pas de cette façon.

Gideon : Ok. On y va.

Elle allume le gyrophare.

 

Sur la route – Seattle – Nuit

La voiture ralentit avant de s’arrêter. Elle et Gideon sortent de leur voiture et brandissent une arme. Ils s’avancent vers la voiture arrêtée.

Elle : FBI, mains en l’air, dehors, qu’on puisse les voir ! Vous sortez tout de suite vos par la fenêtre, allez, dépêchez-vous ! Vos mains !

L’homme sort ses mains par la fenêtre. Elle et Gideon se lancent un regard.

Elle : Maintenant, avec votre main gauche, vous ouvrez la portière de l’extérieur.

L’homme s’exécute et ouvre la portière.

Elle : Sortez ! Sortez de la voiture !

Elle se précipite sur l’homme et le met à terre.

Elle : C’est pas lui.

Gideon : Où il est ?

Homme : Qui ?

Gideon : Où est Vogel ?

Elle : Vogel !

Homme : Je sais pas !

Gideon : Qu’est-ce que tu fais avec sa voiture ?

Homme : Il est venu me voir au garage après notre service. Il voulait emprunter ma camionnette.

Gideon : Quel genre de camionnette ?

Elle : Pour se débarrasser du corps.

Gideon : Quelle camionnette ?! Quel genre de camionnette ?!

Homme : Une Dakota ! Une Dakota grise !

 

Chambre des Slessman – Seattle – Nuit

Morgan est au téléphone avec Gideon qui est à nouveau en voiture avec Elle.

Morgan : Gideon ? Heather est encore en vie.

Gideon : Qu’est-ce que t’en sais ?

Morgan est devant l’ordinateur avec Reid et deux agents. Ils regardent une webcam d’Heather qui se trouve dans une cage.

Morgan : Je suis en train de la voir en direct à l’écran.

 

Sur la route – Seattle – Nuit

Gideon téléphone à Hotch, qui se trouve en haut-parleur aux bureaux du FBI.

Gideon : Hotch, il va la tuer. Il est déjà en route. Il faut qu’on sache où est sa planque.

Hotch : Je sais pas si j’aurais assez de temps pour lui faire cracher le morceau.

Gideon : Trouve un truc, débrouille-toi ou cette fille est morte.

 

Chambre des Slessman – Seattle – Nuit

Morgan est devant l’ordinateur et Reid s’approche de lui.

Reid : Morgan, tu peux montrer les 12 dernières images en les mettant les unes à côté des autres ?

Morgan s’exécute et lui met les 12 images côte à côte sur l’écran.

Morgan : Oui. Et ?

Reid : Là, regarde. Regarde, tu vois l’ampoule suspendue au fil électrique ?

Morgan : Oui, et quoi ?

Reid : Elle change de position. On dirait qu’elle se balance, comme si la Terre bougeait.

Morgan : C’est pas la Terre, Reid. C’est l’océan.

Reid et Morgan se regardent.

 

Couloirs – Bureaux du FBI – Seattle – Nuit

Hotch marche en direction de la salle d’interrogatoire.

Hotch : Elle est sur un bateau ? Où ça ?

Morgan : Dans un port ou un dock. Les transmissionswebcams ne passent pas au milieu de l’océan.

Hotch : T’es sûr de toi ?

Morgan : Je peux pas te dire mieux, Hotch. Même si on a raison, il y a que toi qui puisses lui faire dire l’endroit exact.

Hotch : Qu’est-ce que tu demandes toujours à Garcia déjà ?

Morgan : Je lui demande de me faire un petit tour de magie.

Morgan sourit à moitié.

 

Salle d’interrogatoire – Bureaux du FBI – Seattle – Nuit

Hotch entre face à Richard, qui le regarde.

Hotch : Pour ton information, Gideon a parlé à Vogel. Et, Vogel te charge à mort.

Richard : Oui et alors ?

Hotch : Il a dit que c’était ton idée d’aller planquer la fille sur un bateau. Il a parlé. Réciprocité, Richard. Dis-moi où est la fille et on passe un accord. Où est le bateau ? Un dock ? Un port ?

Richard réagit quand il apprend qu’ils savent pour le bateau. Il hésite alors avant de répondre.

Richard : Le bateau est… au chantier naval d’Allied.

 

Chantier naval d’Allied – Seattle – Nuit

La voiture de Gideon et Elle s’arrête et ils en descendent, avant de partir à la recherche du bateau de Vogel.

 

Chambre des Slessman – Seattle – Nuit

Morgan et Reid regardent les images de la webcam. Heather est toujours en cage, mais quelqu’un se trouve avec elle.

Morgan : Ça y est, il est là.

Vogel ouvre la cage, où la fille se trouve, inconsciente ou endormie.

Morgan : Préviens Elle, appelle-la !

 

Chantier naval d’Allied – Seattle – Nuit

Gideon aperçoit une interdiction de passage et s’y aventure. Derrière, Elle est au téléphone avec Morgan.

Morgan : Non, écoute-moi, vous devez attendre les renforts !

Elle : Si on attend, la fille est morte.

Morgan : Et, si on avait attendu à Boston ?

Elle : Morgan ! C’est toi qui m’as dit de suivre mon instinct.

 

Bateau – Seattle – Nuit

Tim Vogel attrape Heather dans la cage par les jambes et la tire. Elle crie et lui donne un coup de pied dans la tête. Mais, ne voyant rien à cause de l’adhésif sur les yeux, elle se cogne la tête. Elle crie et se met à courir tout de même. Elle prend les escaliers et descend du bateau. Vogel arrive à son tour. Heather retire l’adhésif de ses yeux et s’avance sur le chantier à quatre pattes. Vogel l’attrape par les cheveux et la relève, la tenant par la taille. Il tient son arme dans l’autre main, pointée vers Heather. Gideon arrive, armé également.

Heather : Non, non !

Gideon : Stop ! Stop !

Tim : Foutez le camp ! Ou, je la tue !

Heather : Aidez-moi ! Aidez-moi !

Gideon : Je partirai pas. Et, si j’étais vous, c’est sur moi que je tirerai. Si vous tuez la fille, vous n’avez plus rien.

Tim : Foutez le camp ! Partez !

Heather : Aidez-moi ! Aidez-moi !

Elle se positionne derrière un baril et vise Tim.

Gideon : Tirez plutôt sur moi. Allez ! Quoi ? Vous êtes un si mauvais tireur ?

Gideon relâche son arme et met les bras sur les côtés.

Gideon : A cinq mètres de distance, vous pouvez pas me rater. Tuez-moi.

Tim : Vous me prenez pour un imbécile ?

Gideon : Je vous prends pour un total abruti. Je sais tout sur vous, Tim. Vous allez en salle de gym 5 fois par semaine, vous frimez au volant de votre voiture, vous puez l’Eau de Cologne et vous êtes impuissant. Même le viagra vous fait pas d’effet. Vous savez ce que j’en déduis ? Que vous cherchez à compenser votre infériorité et chez vous, elle est pas que dans la tête. Elle est aussi physique. Comment elles vous appelaient les filles au lycée ? Quel surnom elles vous donnaient ? Quand vous tâtonniez maladroitement dans leur culotte et qu’elles riaient aux éclats en voyant la chose ridicule que vous avez entre les jambes ?

Tim : La ferme !

Gideon : Court de la nouille ?! Rétréci du radis ?! A, ça y est, j’y suis. Riquiqui Tim !

Tim pointe son arme vers Gideon, lâchant la fille. Elle en profite pour tirer à plusieurs reprises sur Tim, qui appuie sur la détente, touchant le bras de Gideon. Les ambulances sont entendues. Heather crie. Elle se précipite vers Gideon.

Elle : Gideon ! Ça va ?

Gideon : Ouais, ça va. Va t’occuper de la fille.

Elle court vers Heather et la prend dans ses bras. Heather sursaute avant de se laisser faire.

Elle : Là, c’est fini. C’est fini. Calmez-vous.

 

Chantier naval d’Allied – Seattle - Jour

Heather est sur un brancard à côté d’une ambulance, tandis que Gideon la regarde. Il met une main sur son front.

Gideon : Je vous en prie.

Il se retourne et part, au moment où les ambulanciers embarquent Heather. Gideon s’éloigne et passe devant Morgan et Hotch qui observent la jeune femme.

Morgan : C’est quoi ce rapport qui veulent sur lui ?

Hotch : Ils veulent être sûrs de ses capacités comme agent de terrain. Tu sais, avec Haley, on cherche un nom dans un bouquin et devine ce que Gideon signifie en hébreu.

Reid les rejoint.

Reid : Puissant guerrier. Très approprié.

Reid s’éloigne. Morgan et Hotch sourient.

Morgan : Qu’est-ce que vous allez leur dire ?

Hotch : Qu’est-ce que t’en penses ?

Morgan : Il a sauvé la vie de cette fille. Ça suffit pour moi.

Morgan se lève et s’en va, sous le regard de Hotch.

 

Avion – Coucher du soleil

Morgan est endormi sur un siège, le dossier qu’il lisait étalé sur lui. Reid est allongé sur plusieurs sièges et roule sur lui-même pour resserrer son étreinte avec sa veste. Gideon est éveillé et est rejoint par Hotch avec une tasse de café en main. Hotch s’assied sur le côté du siège de l’autre côté de l’aile, par rapport à Gideon.

Hotch : Ça va ?

Gideon : Vous avez choisi le prénom du bébé avec Haley ?

Hotch : Tu sais, il y a un truc très marrant. Haley avait d’abord choisi Charles, mais… c’est fou. Quand elle a dit Charles, j’ai pensé…

Gideon : Manson.

Hotch : Ensuite, ça a été Henry.

Gideon : Lucas.

Hotch : Jeffrey.

Gideon : Dahmer.

Hotch : Il y a trop de malades sur terre.

Gideon : Pas évident de se réjouir d’en avoir coincé un, il y en a 50 autres qui trainent dans la nature.

Hotch se lève pour partir.

Gideon : Et, ton rapport, ça avance ?

Hotch sourit et se gratte la tête.

Gideon : Tu croyais réussir cacher ça longtemps à un vieux profiler comme moi ? Allez, raconte.

Hotch : T’as sauvé la vie de cette fille aujourd’hui. Ça doit te rendre heureux.

Gideon : Oui, très heureux. Très heureux.

Hotch met sa main sur l’épaule de Gideon et s’éloigne.

 

Sur la route – Dumfries, Virginie - Jour

Gideon voix off : Nietzsche a dit : « Si vous regardez longtemps au fond des abysses, les abysses voient au fond de vous ».

Une voiture roule jusqu’à atteindre une station service où elle s’arrête. Gideon en sort et fait le plein. Une fois terminé, il entre alors dans la boutique.

 

Boutique de la station service – Dumfries – Jour

Gideon choisit une barre chocolatée.

Gideon : Je vais prendre ça.

Il donne la barre au caissier, qui l’encaisse. Gideon remarque derrière l’homme des dizaines de photos de personnes et se retourne pour observer son pick-up rouge.

Caissier : Je vous souhaite une… une, une, une… une bonne journée.

Gideon remarque son bégaiement et n’en revient pas. Le caissier sourit tout d’abord, mais remarque l’expression du visage de Gideon et son sourire s’affaisse. Il baisse les yeux et remarque son arme. Gideon prend sa barre chocolatée et se retourne, se dirigeant vers sa voiture. Le cassier le suit jusqu’à l’extérieur. Gideon, persuadé d’avoir son tueur des grands chemins, remarque sur un miroir que l’homme est derrière lui et lève un fusil à plombs, qu’il pointe vers lui.

Offices – Seattle, Washington – Day

Heather Woodland is sitting at her desk at work emailing back and forth with someone who has a vintage Datsun 240Z for sale. He's sent her a picture, and told her the car has new paint and new tires. She asks him why the price is so low, and he tells her he's moving and has to sell the car. He suggests he pick her up so they can go for a test drive.

 

Outside, in front of buildings – Seattle – Day

Heather huddles under her umbrella on the sidewalk as the car pulls up.

Heather: Hi, I’m Heather.

The driver ushers her into the driver's seat.

 

In the car – Seattle – Day

Man: That's a 2.4 liter 6 cylinder engine.

Heather: I can't teach you how to drive cars.

Man: That's right. Wanna take a look under the hood?

Heather: Yeah!

 

Pulled over - Seattle – Day

They look under the hood.

Man: You know your Z. I'm impressed. You should have your mechanic check it out anyway.

Heather: Ok

Man: How about I leave you my number and we can set it up?

After they look under the hood, the driver opens the passenger door for her.

Heather: Thank you.

As he closes the door, he removes the lock button from the door and pockets it. 

 

In the car – Seattle – Day

Heather points out the turn to take her back to her office.

Heather: So it's just… right up here.

The driver misses it.

Heather: Oh! That was… ha ha… Hello! There was the right. Uh, maybe just... pull over here, and we can try and do a U-turn.

Heather begins to get nervous as the driver now stares straight ahead and refuses to respond to her.

Heather: What are you doing? Okay. Stop the car now. Pull over now!

She reaches for the lock button, but it isn't there. She lunges for the door handle, but the driver hits her across the face.

 

Bedroom – Hotchner Residence – Washington, D.C. – Night

Aaron Hotchner is putting together a crib while his wife is sitting on the bed. 

Haley: How about Andrew? It's Greek for valiant.

Hotch: Let's call him… Sergio.

Haley: Ha ha! Please tell me you're kidding.

Hotch: Butch?

Haley: How about Donald?

Hotch: Hans?

Haley: No! Wait, wait. Um… Okay. Gideon.

Hotch: Not a chance.

Haley: It's Hebrew. Look what it means. It's perfect. Gideon Hotchner.

Hotch: No.

Haley: Yes.

Hotch: No.

Haley: Yes.

Hotchner laughs and kisses her. 

Hotch: No.

Haley: Gideon.

The phone rings, interrupting their romantic moment, and Hotchner receives a fax of the missing girl from Seattle, Heather Woodland.

 

In a bar – Night

Derek Morgan is having a few beers with some female cadets and quizzing them on cases from the past.

Morgan: 1940's. He put bombs in train stations and movie theaters.

Woman 1: Uh, the mad bomber. George Metesky.

Morgan: Nice. The winners sit. Losers, drink.

They all drink.

All: Cheers.

Woman 2: Hold on. Metesky wasn't a serial killer. None of his bombs ever killed anyone.

Morgan: Well, you think all we do is serial killers? Trust me… we cover the whole spectrum of psychos. We profiled the D.C. sniper, the Unabomber. We do terrorists, arsonists…

Woman 2: Supervisory agents trying to get trainees drunk?

Morgan receives a call.

Morgan: Excuse me.

It’s a call from the BAU.

Woman 3: Wow. Behavioral Analysis Unit. You work with Gideon? Were you with him in Boston?

Morgan: I was supposed to be.

He answers his phone.

Morgan: Yeah. This is Morgan.

 

FBI Academy - Quantico, Virginia – Night

Jason Gideon is in the middle of a Behavior Analysis Training lecture, discussing bodies found along wooded paths in rural Virginia. Photos of the victims, who have pictures of themselves placed on their foreheads, flash by on a screen behind him.

Gideon: Anyone recognize these faces?

Woman 1: Victims of the footpath killer.

Gideon: That's what Virginia newspapers are calling him. We refer to him as the unknown subject or unsub. I told Virginia P.D… We're looking for a white male in his 20's… who owns an American-made truck in disrepair. Works a menial job. I told them when you find him… don't be surprised to hear him speak with a severe stutter.

Femme 2: Not to sound skeptical, but come on... a stutter?

Gideon: Where'd the murders occur? Hiking paths. Isolated. If I'm a killer who has to use an immediate application of overpowering force, even out in the middle of nowhere, I lack confidence. I can't charm them into my car like Ted Bundy did. I can't because I am ashamed of something.

A thin young man enters his lecture hall and holds up a BAU file, getting Gideon's attention.

Gideon: Excuse me.

 

Hallway – BAU – Quantico – Night

Gideon follows Dr. Spencer Reid into the hallway.

Reid: They're calling him the Seattle strangler. 4 victims in 4 months. He keeps them alive 7 days. The handle serves as a crank.

Gideon: Allowing him to control the rate of suffocation.

Reid: To prolong it?

Gideon: To enjoy it. Seattle's hit a wall?

Reid: Physical evidence is nonexistent. There are no tangible leads.

Gideon: And another girl is missing.

 

Gideon’s office – BAU – Quantico - Night

Gideon: I looked the case file over. I'll get some thoughts to you asap.

Gideon takes Reid into his office and offers to look the case file over and get some thoughts to Reid quickly, but Hotchner and Morgan walk in. 

Hotch: You're gonna be with us in Seattle asap.

Morgan: 22-year-old Heather Woodland.

Hotch: Before she left for lunch, she downloaded an email with a time-delayed virus attached. The killer's virus wiped her hard drive and left this on the screen.

Gideon: "For heaven's sake, catch me before I kill more. I cannot control myself."

Gideon turns to look at a framed photo in his office showing the same words written on a wall in a victim's home – written by killer William Heirens in 1945.

Hotch: He never keeps them for more than 7 days, which means we have fewer than 36 hours to find her.

Morgan: They want you back in the saddle. You ready?

Reid: Looks like medical leave's over, boss.

Gideon: They sure they want me?

Hotch: The order came from the director.

Gideon: Well, we'd better get started.

 

OPENING CREDITS

 

Runway – Quantico – Night

The agents' cars pull up to a small jet waiting on the runway. 

Gideon voice over: Joseph Conrad said, "The belief in a supernatural source of evil is not necessary. Men alone are quite capable of every wickedness."

Woman: This girl may only have 36 hours to live. We're not asking for a judgment of Gideon. We want an assessment. We want to know you're there to step in if he can't perform. Are we clear?

Hotch: Of course.

 

On the plane – Night

The four men discuss the case.

Reid: His first victim was 26-year-old Melissa Kirsh. Stab wounds, strangulation.

Morgan: Wait, wait. Back up. Back up. He stabbed her… and then strangled her to finish her off?

Gideon: Other way around. Why do you think he started using the belt with the second murder?

Reid: Strangulation with your bare hands is not as easy as one would believe. He tried, probably found that it took too long…

Morgan: So he stabbed her instead.

Hotch: And realized it would be hours cleaning up the blood.

Morgan: Next time, our boy's got a method… the belt.

Gideon: He's learning, perfecting his scenario. Becoming a better killer.

 

Dark Room – Seattle – Night

Heather lies gagged in a wire cage in a room with one bare light bulb overhead. She reaches up to pull at the duct tape that covers her eyes.

Man: What did I tell you about the tape?

The man approaches the cage, scaring the young woman.

Heather: I'm sorry, I'm sorry, I'm sorry!

He bangs on the cage and begins to open the chain on the door as she begs for mercy. He reaches in for one of her hands as she screams and cries, and carefully clips her bloody fingernails.

 

FBI Northwest Field Office – Seattle, Washington – Day

Gideon, Hotchner, Morgan and Reid arrive. Morgan holds the door while the others enter the building.

 

FBI Northwest Field Office – Seattle – Day

Morgan pulls Reid aside as they go through the metal detectors to discuss Gideon.

Morgan: He never stands with his back to a window. When I was between him and a doorway, he asked me to move.

Reid: That's hyper vigilance. It's not uncommon in post traumatic stress disorder.

Morgan: Just how much disorder are we talking about?

Hotchner is coming up behind the two.

Hotch: Morgan, it's been 6 months. Everything's ok.

 

FBI Northwest Field Office – Seattle – Day

Hotch: This is special agent Gideon, special agent Morgan, our expert on obsessional crimes, special agent Reid.

Gideon: Dr. Reid.

Hotch: Dr. Reid, our expert on… well, everything. And after 2 years busting my butt in this office, I hope you all remember me.

Gideon: He's willing to travel with the body.

Hotch: Then he drives a vehicle capable of concealing one.

Reid: 1 in 7.4 drivers in Seattle owns an SUV.

Morgan: Explorer with tinted windows.

Reid: Explorers rate higher with women.

Morgan: But how do we know it's his car? Ted Bundy drove a VW Bug.

Hotch: What about a Jeep Cherokee?

Reid: Jeep's are more masculine.

Gideon: We all know how an unsub feels about asserting his masculinity.

Hotch: When did the bureau become involved in the case?

Agent: After the fourth body. He dumped that one out of state.

Hotch: On purpose.

Reid: If so, knowledge of law enforcement does suggest a criminal record.

Morgan: Or that he watches television. May I?

Agent: So you wanna see our suspect list?

Hotch: No, we won't look at a suspect list until after we come up with a profile. It keeps our perspective unbiased.

Gideon: When do we sit down with your task force?

Agent 2: 4:00.

Morgan: An accurate profile by 4:00 today?

Gideon: That's not a problem.

Hotch: Agent Gideon, where would you like to start?

Gideon: Let's start at the site of the last murder.

 

Dark & Dirty Area under the Bridge – Seattle – Day

A Seattle policeman stands with Morgan as he watches Gideon survey the area.

Policeman: So that's Gideon? The Gideon. The one who caught that guy, Adrian Bale, in Boston.

Morgan: Yep. That's him. But catching him cost us 6 agents. 22-year-old Anne Cushing was found right here. Nails clipped just like the others. He wants them to fight back.

Gideon: But not enough to hurt him. And he left the belt around her neck. He's probably in his early 20's.

Morgan: What's your reasoning?

Gideon: Youthful arrogance.

Morgan: He clothed the body before dumping it.

Gideon: That's a sign of remorse.

Morgan: It's not consistent. Look where we are. His opinion of women is pretty clear, don't you think?

Gideon: They're disposable.

Morgan: Why show remorse by taking the time to dress her but then dump her here?

 

Heather’s Apartment – Seattle – Day

Hotchner and Reid are met at Heather Woodland's apartment by Heather's brother, David. Heather's dog barks at Reid, startling him.

David: Sandy, no, no, no. I'm so sorry.

Hotch: No, it's ok. It's what we call the Reid effect. Happens with children, too. I'm agent Hotchner. This is special agent Dr. Reid.

David: You look too young to have gone to medical school.

Reid: They're PhD's. 3 of them.

David: Are you a genius or something?

Reid: I don't believe that intelligence can be accurately quantified… but I do have an I.Q. of 187 and an eidetic memory and can read 20,000 words per minute.

The two men are staring at him.

Reid: Yes, I'm a genius.

Hotch: Sandy, you get a lot of attention, don't you?

David: Yeah, Heather loves this dog. I feed her when Heather's away. Usually, she's fine, but… lately, she won't eat. It's almost like she can sense something's wrong.

Reid: Not sense. Smell. Our apocrine sweat gland releases secretions in response to emotional stress.

Hotch: Sandy's worried because she knows you are.

Reid finds car magazines about vintage Datsuns on Heather's table.

Reid: David, does your sister drive a Datsun Z?

David: No, but she's in the market for one. How'd you know?

David: Come on, Sandy.

Reid: There's an immediate relationship established between a buyer and a seller, a level of trust. If I want to coax a young woman into my car…

Hotch: Offer her a test drive.

 

Office – FBI Northwest Field Office – Seattle – Day

Morgan: Okay, then how about the fact that on one hand, we have paranoid psychosis… but the autopsy protocol says what?

Reid: Adhesive reside shows he put layer after layer of duct tape over his victims' eyes.

Gideon stands staring at a map of the area.

Morgan: He knows he wants to kill them, but he still covers their eyes. He doesn't want them looking at him, apparently.

Morgan: Okay, but then he takes the body and dumps it right out in the open, murder weapon nearby.

Reid: Not the M.O. of a paranoid convinced he's being watched or surveilled.

Morgan: Paranoid psychosis, but behavior that's not paranoid.

Suddenly, Gideon stops them.

Gideon: All right, enough. Let's tell them we're ready.

Gideon walks out of the conference room.

Morgan: We're ready?

Morgan appeals to Reid.

Morgan: Reid. You're good with this? We've got a woman who's only got a few hours left to live, an incomplete profile, and a unit chief on the verge of a nervous breakdown.

Gideon re-enters the room.

Gideon: They don't call them nervous breakdowns anymore.

Reid: It's called a major depressive episode.

Morgan: I know, Reid.

 

Conference Room – FBI Northwest Field Office – Seattle – Day

The other agents stand in the background as Gideon presents the profile to local law enforcement and Seattle FBI.

Gideon: The unidentified subject is white and in his late 20's. He's someone you wouldn't notice at first. He's someone who'd blend into any crowd. The violent nature of the crime suggests a previous criminal record… petty crimes. Maybe auto theft. We've classified him as an organized killer… careful. Psychopathic as opposed to psychotic. He follows the news, has good hygiene. He's smart. 'Cause he's smart, the only physical evidence you'll find is what he wants you to find. He's mobile, car in good condition. Our guess… Jeep Cherokee, tinted windows. The murders have all involved rapes. But rape without penetration is a form of piquerism, and that tells us he's sexually inadequate. Psychiatric evaluations will show a history of paranoia stemming from a childhood trauma… death of a parent or family member. And now he feels persecuted and watched. Murder gives him a sense of power. Organized killers have a fascination with law enforcement. They will inject themselves into the investigation. They will even come forward as witnesses to see just how much the police really know. That makes them feel powerful, in control. Which is why I also think… in fact, I know… you have already interviewed him?

 

In the street – Seattle – Night

A young woman walks down a suburban street, approaching the Slessman home. She knocks. An old woman opens the door.

Elle: Hi. I'm sorry to bother you. I'm house-sitting down the street, and when I got back, the door was wide open, and the lights weren't working. I feel stupid asking this, but is there someone who might be able to take a look inside with me?

Mrs. Slessman calls her grandson, Richard, to help her.

Mrs. Slessman: Richard. Richard, get down here!

Richard: Are you sure you locked it?

Elle: Yeah.

 

Elle’s Residence – Seattle - Night

Richard: Hello? Hello!

As he enters the living room, agents appear with guns pointed at him.

Agents: FBI! Freeze! Freeze! Get him down!

Elle: Richard Slessman, FBI. You are under arrest for the murder…

Gideon walks slowly into the room and Slessman smiles as he sees him.

 

In the street – Seattle – Night

Police cars are all around Slessman’s house.

Gideon voice over: Emerson said, “All is riddle, and the key to a riddle, is another riddle.”

 

Slessman’s Residence – Seattle – Night

The agents are now looking through Slessman's home. Hotch comes upstairs. Gideon enters the house, with Reid, Morgan & Elle.

Reid: There's no sign of the girl here. We can arrest him with probable cause, but we won't be able to hold him. Slessman's been at the top of the suspect list.

Gideon looks at Mme Slessman who is in the kitchen with the young woman and the child. 

Gideon: Is that the mother?

Elle: Grandmother. The mother died in a fire when he was 13.

Gideon: Probably not the only fire in his childhood.

Gideon heads to the kitchen. Reid looks around.

Reid: Before his Son of Sam murders, David Berkowitz set a multitude of fires.

Morgan: Exactly how much is a multitude?

Reid: According to his diary, 1,400 and…

Elle: 88.

Gideon: Luring him out was your idea, right? Greenway?

Elle: Elle. I don't send a SWAT team into a house with children.

Gideon: Hotch says your background is in sex offender cases. What can you tell us?

Elle: The last 4 murders show he's an anger-excitation rapist. He'll keep a victim for a couple of days. He probably records or videotapes them so that he can keep reliving the fantasy.

Hotch: You ok with Hotch being in on the interview?

Elle: I'd like him to lead, actually.

Gideon: Fine. But hold off. Slessman's done time, and he knows the process. And all you will get now is a demand for a lawyer.

Gideon turns back et leaves, letting Elle disappointed.

Gideon: Hotch, let's check the garage, then show me what you got.

Morgan: Next time, show a little leg.

Morgan & Elle comes upstairs.

Elle: Morgan, the only time you're gonna see a little leg from me is when I'm about to kick your ass.

Morgan: I still teach hand-to-hand over at Quantico if you need a little brush-up training.

Elle: Seriously… I want that opening at BAU. You got any advice?

Morgan: Just trust your instincts.

 

Slessman’s Garage – Seattle – Night

Hotchner pulls up the garage door to reveal a Jeep Cherokee.

Hotch: Well, we got the jeep right.

Gideon: And everything else wrong. The bodies had defensive wounds. Richard doesn't have a mark on him.

 

Slessman’s Children’s Room – Seattle – Night

Morgan examines Richard's bedroom.

Morgan: We're missing something. Something's not right about this. This is a boy's room… not a man's.

 

Slessman’s Residence – Seattle – Night

Elle comes upstairs.

 

Slessman’s Children’s Room – Seattle – Night

Two police officers have found Richard's computer, and a note with a password under it.

Agent: Log in password.

Before Morgan can stop them they've entered the password and the computer screen locks up.

Morgan: No, no… wait, wait!

Agent: It's not turning back on.

Morgan: Yeah. And it won't. It was a false password.

 

Slessman’s Attic – Seattle – Night

Greenaway makes her way up to the attic where Reid, Hotchner and Gideon are examining the area. A board game sits on a table in front of a television.

Elle: What kind of game is it?

Reid: In China, it's called wei-chi. Here we call it "go". It's considered to be the most difficult board game ever conceived.

Gideon: Chairman Mao required his generals to learn it.

Reid: It also looks like he's playing himself.

Elle: How can you tell?

Reid gets down and turns the board game.

Reid: This might provide an advantage, actually. Go is considered to be a particularly psychologically revealing game. There are profiles for every player… the conservative point counter, the aggressor, the finesser…

Hotch: What kind of player is Slessman?

Reid examines the board game.

Reid: Extreme aggressor.

 

Slessman’s Children’s Room – Seattle – Night

Elle, Reid, Gideon, Regina and Hotch left the attic, heading straight for the second floor bedroom just as Morgan finishes setting up a laptop to get into Richard's computer.

Morgan: Okay, here we go.

The laptop began to hum and a DEADBOLT DEFENSE login appears on the screen.

Elle: What's the number 6 at the bottom of the screen?

Morgan: Number of password attempts before the program wipes the hard drive.

Elle: There could be an email, or a journal in the computer, something that tells us where Heather is. Do you think you can break in?

Suddenly, Gideon is listening in on their conversation.

Morgan: In 6 tries?

Morgan scoffed and shook his head.

Gideon: Try again. Fail again. Fail better.

Morgan looked at Reid.

Reid: Samuel Beckett.

Morgan: Try not. Do or do not.

Reid looked Gideon.

Reid: Yoda.

Gideon turned and looked on the small wall shelf. He suddenly sees something and reaches out to grab a book from the bottom of the stack. He pulls the book out and looks at it. The title of the book is "Journal of Applied Criminal Psychology." He flips through the pages of the book and finds a newspaper clipping inside. The partial headline reads: "-BLAST KILLS SIX". The photo under it shows two men. One of them is Gideon, his hands and pants bloodied. Reid, who is standing next to Gideon also looking at the news article, looks at Gideon.

Gideon: I wanna talk to him.

Gideon closes the textbook and heads out of the room. Regina and Morgan look up from the laptop as Gideon leaves.

 

Slessman’s Kitchen – Seattle – Night

Gideon sits across the kitchen table from Slessman.

Gideon: You read my paper. Learn anything?

Richard: Heirens said a man living inside of his head was the one who committed the murders. You said he was lying, that there'd never been an actual case of multiple personalities.

Gideon: You have an academic interest in disassociative identity disorder, or you just planning your defense?

Richard smiles as Gideon shows him the article.

Gideon: You a fan of Adrian Bale's work?

Richard: No. I'm a fan of yours. You know… they never give you the real facts about CPR… that outside of a hospital, it's only effective 7% of the time. Your friend had a 93% certainty of dying, but you kept trying… even after you'd broken his ribs, even after his blood was all over your hands.

Gideon: Why don't you tell us where Heather Woodland is?

Richard: Woodland… isn't she the girl that went missing a couple days ago?

Gideon looks around.

Gideon: Get him out of here.

Gideon walks out of the kitchen to find Hotchner standing outside the doorway listening.

 

In front of Slessman’s Residence – Seattle – Night

Hotchner walks behind the house to find Gideon, who is clearly disturbed by what Slessman said.

Hotch: Hey.

Gideon: He is "isn't she the girl…" If he'd already killed her, he would have said…

Hotch: "wasn't she the girl…"

Gideon: She's alive. We don't know for how long.

Hotch: Is it true what he said about CPR? I mean, I didn't know.

Gideon: You want statistics on CPR, ask Reid.

Hotch: I wanna know if you're ok.

Gideon: I'm fine.

Hotch: Are you?

Gideon: Think I can't do the job?

Hotch: I think you can't be 2 different people at once.

Struck with the thought, Gideon smiles, realizing what has been wrong with the profile.

Hotch: What is it?

Gideon: Conflicts in the profile.

Hotch: 2 different behaviors.

Gideon: 2 different people. There's a second killer.

 

In the stairs - FBI Northwest Field Office – Seattle – Night

Gideon, Hotchner and Greenaway talk it out walking through the FBI building.

Gideon: Not unusual. Remember Lawrence Bittaker and Roy Norris?

Elle: 1979. They outfitted a van to rape and murder girls in California.

Hotch: We're looking for someone who fits a similar relationship?

Gideon: They're not equals. Slessman's smart, but he is a submissive personality.

Elle: So number 2 is the dominant.

Gideon: Authoritative, arrogant.

Hotch: Probably not as smart as Slessman.

Gideon: He's like the schoolyard bully recruiting a good underling-- he'll be protective of Richard.

 He'll make him feel like he owes him.

Hotch: If Richard's been up in the attic fantasizing about being an extreme aggressor, this guy showed him how to do it.

Gideon: He helped him take the first step.

Elle: I think we should interview him, use this as pressure.

Gideon: No, no. We need leverage. A name.

Elle: From the suspect list?

Gideon: That'll take too long. There's gotta be a faster way.

Hotch: There is.

 

Room - FBI Northwest Field Office – Seattle – Night

Hotch brings a cup of coffee to Mrs. Slessman, sitting.

Hotch: Here. This might be a little hot.

Hotch sits in front of Mrs. Slessman.

Hotch: Mrs. Slessman, I don't think we've got the right guy. I think the person we're looking for might be a friend of Richard's.

Mrs. Slessman: Richard never had many friends.

Hotch: You sure? There's gotta be someone.

 

Slessman’s Children’s Room – Seattle – Night

Morgan calls FBI Analyst Penelope Garcia, at Quantico.

Penelope: You've reached Penelope Garcia in the FBI's office of supreme genius.

Morgan: Hey, it's Morgan. Need you to work me some magic here. I got a program called Deadbolt Defense and a girl with only a couple of hours to live, so what do you know?

Penelope: Then you've got a problem. Deadbolt's the number one password crack-resistant software out there. You're gonna have to get inside this guy's head to get the password.

Morgan: I thought I was calling the office of supreme genius.

Penelope: Well, gorgeous, you've been rerouted to the office of too frigging bad.

Morgan: Thanks anyway.

Morgan hangs up.

 

Room - FBI Northwest Field Office – Seattle – Night

Mrs. Slessman: Well, there was… there was this one young man. I think his name was Charlie.

 

Work Room – FBI Northwest Field Office – Seattle – Night

Listening to Mrs. Slessman & Hotch’s conversation, Gideon & Elle are in front of a computer.

Gideon: Cross-reference Charlie for the second unsub.

Elle enters the name.

Elle: Charlie is probably Charles Linder. He was Slessman's cellmate and… received a dishonorable discharge from the military.

Gideon: He's bigger, tougher. He could have protected Richard in prison. Where were they incarcerated?

Elle: Cascadia. Less than a mile from here.

Gideon: Let's go.

 

Slessman’s Bathroom – Seattle – Night

Morgan finds a prescription for sleeping pills.

Morgan: My name is Richard Slessman, and I have trouble sleeping.

 

Slessman’s Children’s Room – Seattle – Night

Morgan is laying on the bad, thinking.

Morgan: Okay, what do I do when I'm trying to get to sleep?

He pulls a pair of headphones from above the bed, and pile of CD cases. 

Morgan: Guys, a little help. We're going through every one of these CD's-- scratches, wear and tear. I wanna know which CD he plays the most. Let's go.

Two agents join Morgan and they all begin watching the CD.

 

FBI Northwest Field Office – Seattle – Night 

She and Reid are standing at a desk. Hotchner enters the office and heads for them.

Hotch: We get an address on Linder?

Reid: It's coming right now.

Hotch hands something to the agent sitting at the desk.

Reid: Does senior management want a field assessment on Gideon?

Hotch: Don't worry about it.

Reid: Are they nervous about him being in charge?

Hotch: Aren't you on your way back to Slessman's house to help Morgan?

He turns and walks away for a moment.

Reid: Do you know why he always introduces me as Dr. Reid?

Hotch turns and heads back toward them.

Hotch: Because he knows that people see you as a kid, and he wants to make sure that they respect you. What's the address?

Reid: Don't think it matters anymore.

Hotch sighs. They look at the fax printout.

 

Cascadia Prison – State of Washington – Night

Prisoners are doing some sport.

Gideon voice over: Winston Churchill said, “The farther backward you can look, the farther forward you will see.”

Gideon heads to the room where are the prisoners, with a warden. Elle follows them, while on the phone.

Gideon: Anyone who can tell us more about Slessman?

Warden: Tim Vogel was the security guard covering Slessman's block. That's him over there. I'll get him for you.

Elle: That was Hotch. Linder's name came up on a police report.

Gideon: And?

Elle: He's dead. Car accident, 2 months ago. Linder is dead.

 

Cascadia Prison – State of Washington - Night

Vogel walks the agents out of the prison, unlocking the security doors for them.

Tim: Too bad you guys came here for nothing. I mean, talk about scum. I can't remember how many times I put Linder in solitary for causing trouble with us. You'd think the inmates would try to stay on our good side, right? Especially since half our job is protecting them from each other.

Gideon: You protect them?

Tim: If you're a little white guy? Especially in a prison like this.

Gideon: Linder's 6'4". You talking about Slessman?

Tim: Oh, yeah.

Tim unlocks another security door and Gideon & Elle exchange a look.

Gideon: Thanks for your help.

 

In front of Cascadia Prison – State of Washington – Night

Gideon & Elle get out of prison.

Gideon: He's a friend of Richard. He protected him. He will feel like he owes him.

Elle: He fits the profile. And did you see them?

Gideon: The keys.

 

Cascadia Prison – State of Washington – Night

Tim Vogel uses his keys. His key chain is a stylized letter "Z" to go with his vintage Datsun.

 

Outside Cascadia Prison – State of Washington - Night

The orange Datsun drives away from the prison with Gideon and Greenaway following.

Gideon: Hotch, I’ve just found your leverage. His name is Timothy Vogel.

 

Observation Room – FBI Northwest Field Office – Seattle – Night

Hotch enters the observation room. Two agents are in the room. Hotch lowers the room temperature.

Agent 1: What's he doing?

Agent 2: Lowering the room temp. The cold puts them on edge.

Hotch turns to the two agents.

Hotch: Okay, so I want an SPD, and I want a Seattle agent in the room. I want him to see that we've got every department working on this. And I need some file boxes. Fill them. I don't care if the paper's blank. And I want you to write the name on the sides.

Agent 1: Whose name?

 

Interview Room – FBI Northwest Field Office – Seattle – Night

Hotch soon enters the interview room carrying a file box. The other agents follow him inside, each carrying a file box. Hotch stands in front of Richard.

Hotch: 4 months of investigative work, 1 file, and guess what, Richard. It's not your file. See, we don't care about you.

Hotch slides the box toward Richard. On the side is read: 621209-05; TIMOTHY VOGEL; VOG. 216210.

Hotch: It's Vogel we want.

Richard, clearly troubled, looks up at Hotch.

 

Slessman’s Children’s Room – Seattle – Night

Reid sits on Slessman's bed amidst piles of empty CD cases, twirling a CD between his fingers and staring into space.

 

Slessman’s Attic – Seattle – Night

Now holding a paper clip, he enters the attic room where Morgan is pacing and trying to figure out the password.

Morgan: Oh, come on! I need a password. I need a password. What am I looking for? What could I possibly be looking for?

Reid: I've been thinking about the CD's.

Morgan: Oh, Reid, come on. We tried the CD's. We searched, sifted, and sorted through every one of this guy's head-banging heavy metal collection. We gotta find something, or this girl is dead.

He uses the paper clip to open the CD tray on the laptop.

Reid: Think we may have missed the obvious.

Morgan: What are you doing?

He pulls out a Metallica CD. Morgan takes the CD, totally stunned.

Morgan: Reid, what made you think of this?

Reid: It was the only empty case.

Reid gives him the CD case.

Morgan: All right. I'm an insomniac who listens to Metallica to go to sleep at night. What song could possibly speak to me?

Reid: Enter Sandman.

 

Interview Room – FBI Northwest Field Office – Seattle – Night

Hotch starts pacing.

Hotch: We found out Heather was buying a used car. You know how car salesmen get us to buy a car? They call it reciprocity. They drop the price, feels like they've done us a favor. We feel obligated. There's a sudden pressure to reciprocate this one little favor. And it's so powerful that we'll… put a deposit down on a car we're not even sure we really want.

Richard: So what?

Hotch: So Vogel did you a favor. He protected you in prison, and now you feel like you owe him, and you need to protect him. Guys like Vogel learn in the schoolyard which kids to bully and which kids to protect, and he's got you convinced that you owe him so much that you'll go to jail for him. Richard, I'm here to remind you something. You owe him nothing.

Richard smiles.

 

On the road – Seattle – Night

The orange Datsun still drives away from the prison with Gideon and Greenaway following.

 

In car – Seattle – Night

Elle: There's something wrong. We gotta him pull over. I can feel it.

Gideon: You wanna know the word repeated more than any other in your file? Impatient. You wanna stop him, you give me a reason.

Elle: His behavior. When we left him, he was nervous, unsettled. But now he's stopping at every stop sign. He's using his blinker at every turn. He's slowing at yellow lights. This is not someone who is rushing to kill and dump a body.

Gideon: Okay. Do it.

 

On the road – Seattle – Night

The car slows down before stopping. Elle & Gideon get out of their own & take their gun. They approach the car.

Elle: FBI. Put your hands up where we can see them! Put your hands through the window now! Now!

The man puts his hands through the window. Elle & Gideon look at each other.

Elle: All right, with your left hand I want you to open the car door from the outside.

The man opens the door.

Elle: Get out!

Elle puts the man on the ground.

Elle: It's not him!

Gideon: Where is he?

Man: Where is he?

Gideon: Where's Vogel?

Man: I don't know!

Gideon: What are you doing driving his car?!

Man: He came up to me in the garage after our shift ended. He asked if he could borrow my truck.

Gideon: What kind of truck?

Elle: He's dumping the body.

Gideon: What's the make? What's the make?!

Man: Dodge! Dodge Dakota!

 

Slessman’s Children’s Room – Seattle – Night

Morgan is phoning Gideon who is back in his car with Elle.

Morgan: Gideon, Heather's alive.

Gideon: How do you know?

Morgan is in front the computer with Reid & two agents. They are watching a webcam showing Heather in a cage.

Morgan: 'Cause we're watching her right now.

 

On the road – Seattle – Night

Gideon calls Hotch, who is in FBI offices.

Gideon: Hotch, he's gonna kill her. He's heading there now. We need a location.

Hotch: I don't have enough time to get it out of him.

Gideon: Find something, Hotch, or that girl is dead.

 

Slessman’s Children’s Room – Seattle – Night

Morgan is in front the computer and Reid joins him.

Reid: Morgan, can you show me the last 12 images lined up next to each other?

Morgan does it.

Morgan: Yeah.

Reid: Right there. Right there. You see that? The light bulb hanging from the wire?

Morgan: Yeah, what about it?

Reid: It's shifting positions like it's swaying… like the earth is tilting.

Morgan: Not the earth, doc. The ocean.

Reid & Morgan look at each other.

 

Hallways – FBI Northwest Field Office – Seattle – Night 

Hotch heads to the interview room, while on phone with Morgan.

Hotch: She's on a boat? Where?

Morgan: It's a pier or a dock. He wouldn't be able to transmit the webcam image from the middle of the ocean.

Hotch: You're sure about this.

Morgan: It's the best we got, Hotch. Even if we're right, getting the exact location's on you, my friend.

Hotch: What is it you always ask Garcia?

Morgan: To work me a little magic.

 

Interview Room – FBI Northwest Field Office – Seattle – Night

Hotch opens the interview room door.

Hotch: Just to let you know… Gideon's talking to Vogel… and Vogel's nailing you to the wall.

Richard: Yeah, whatever.

Hotch: He said it was your idea to keep the girls on a boat. He's talking, Richard. Reciprocity. Tell me where she is, and we make a deal. Is it a dock? A pier?

Slessman, hearing that one kernel of the truth, begins to believe him. He hesitates though before answering.

Richard: It's a shipyard. Allied shipyard.

 

Allied Shipyard – Seattle – Night

Greenaway and Gideon pull up quietly to search the shipyard for Vogel's boat.

 

Slessman’s Bedroom – Seattle – Night

Reid and Morgan can see that Vogel is inside the room with Heather.

Morgan: Reid, he's inside.

He unlocks the cage.

Morgan: Get Elle on the phone.

 

Allied Shipyard – Seattle – Night

Gideon sees a entering and goes. Behind him, Elle is on phone with Morgan.

Morgan: Listen to me. You need to wait for backup.

Elle: If we wait, the girl is dead.

Morgan: And if we had waited in Boston…

Elle: I can't. You told me to trust my instincts.

 

On the boat – Seattle – Night

Heather kicks Vogel as he opens the cage door and tries to run, pulling the tape from her eyes and mouth and screaming. She makes her way outside to the dock before Vogel catches up with her. Heather's screams have alerted Gideon and Greenaway, who approach from in front and behind.

Gideon: Stop!

Tim: Get back! I'll shoot her.

Gideon: I wouldn't. If I were you, I'd aim the gun at me. You shoot the girl, you got nothing.

Tim: Get… back!

Greenaway gets into position for a clean shot.

Gideon: Shoot me instead. Come on. What, are you a lousy shot?

Gideon opens his arms, making himself an easy target.

Gideon: 50 feet away. You got a perfect shot. Shoot me.

Tim: You think I'm stupid?

Gideon: I think you're an absolute moron. I know all about you, Tim. You're at the gym 5 times a week. You drive a flashy car, you stink of cologne, and you can't get it up. Not even Viagra’s working for you. You know what that tells me? That tells me you are hopelessly compensating, and it's not just in your head. It is physical. What did the girls call you in high school? What'd they come up with when you fumbled your way into some girl's pants, and she started laughing when she got a good look at just how little you had to offer?

Tim: Shut up!

Gideon: Short stack? Very little Vogel? I got it. Tiny Tim.

Vogel screams and drops the girl, shooting Gideon in the arm. Greenaway shoots Vogel multiple times before running to Gideon.

Elle: Gideon! You ok?

Gideon: I'm fine. Go look after the girl.

She runs up to Heather and hugs her.

 

Allied Shipyard – Seattle – Day

Heather is on a gurney as Gideon looks down at her. He puts a hand on her forehead. He turns and leaves as the EMTs put Heather into the back of an ambulance. Gideon walks away. Hotchner and Morgan sit on the side watching Gideon and Heather.

Morgan: So what kind of report do they want on him?

Hotch: I suppose whether he's fit to be a field agent. You know, Haley and I were looking at a baby names book. Guess what Gideon means in Hebrew.

Reid passes by and hears the question.

Reid: Mighty warrior. Appropriate.

Reid walks away. Hotch & Morgan smile.

Morgan: So what are you gonna tell them?

Hotch: What would you say?

Morgan: Gideon saved her life. That's good enough for me.

Morgan gets up and walks away, leaving Hotch who looks at him.

 

On the plane – Sunset

Morgan is sleeping in his seat, the file he's reading off to the side. Reid is lying across several chairs. He rolls over and clutches his jacket closer. Gideon is awake. Hotch walks over to him with a cup of coffee in his hand. He sits on the armrest across the aisle from Gideon.

Hotch: Hey.

Gideon: You and Haley pick the baby's name yet?

Hotch: It's funny… Haley liked the name Charles, but, you know… all I could think of…

Gideon: Manson.

Hotch: Then there was Henry.

Gideon: Lee Lucas.

Hotch: Uh… Jeffrey.

Gideon: Dahmer.

Hotch: There's just too many of them.

Gideon: Kind of hard to feel good about catching one when you know there are 50 more still out there.

Hotch stands to leave.

Gideon: How's your report going?

Hotch smiles and scratches his head, busted.

Gideon: Didn't think you could hide that from an old profiler, now, did you?

Hotch: You know, you saved that girl today. You can feel good about that.

Gideon: It is good. It's a good thing.

Hotch puts a hand on Gideon's shoulder and walks away.

 

On the road – Dumfries, Virginia - Day

Gideon voice over: Nietzsche once said, “When you look long into an abyss, the abyss looks into you.”

Gideon pulls into a rural gas station to fill up. Once over, he walks in the store.

 

Station Store – Dumfries – Day

Gideon picks up a candy bar.

Gideon: I'll take this.

He gives the bar to the register. Gideon notices dozens of Polaroid pictures of people behind the register. He turns backs and sees an old American made pick up truck outside.

Register: Have a n… i… n… nice day.

Gideon notices that the young man who rings up his bill has a severe stutter. The register smiles at first, then his smile fades when he looks at Gideon’s face. He looks down and notices the gun on Gideon’s hip. Gideon takes his candy bar & turns back, heading to his car. The register follows him out of the station. Gideon, persuaded he his the Footpath Killer, sees on a mirror that the man is behind him. The register has a shotgun which he points at Gideon.

Kikavu ?

Au total, 124 membres ont visionné cet épisode ! Ci-dessous les derniers à l'avoir vu...

Mathry02 
01.07.2019 vers 18h

boudou64 
27.06.2019 vers 19h

diana62800 
15.05.2019 vers 00h

Jamie08 
13.03.2019 vers 19h

densi76 
25.02.2019 vers 11h

JessBones 
15.02.2019 vers 21h

Vu sur BetaSeries

Derniers commentaires

Avant de poster un commentaire, clique ici pour t'identifier.

Sois le premier à poster un commentaire sur cet épisode !

Contributeurs

Merci aux 2 rédacteurs qui ont contribué à la rédaction de cette fiche épisode

Activité récente
Dernières audiences
Logo de la chaîne TF1

Criminal Minds, S14E15 (inédit)
Mercredi 4 septembre à 21:55
2.73m / 15.0% (Part)

Logo de la chaîne TF1

Criminal Minds, S14E10 (inédit)
Mercredi 4 septembre à 21:05
3.20m / 15.0% (Part)

Logo de la chaîne TF1

Criminal Minds, S14E12 (inédit)
Mercredi 28 août à 21:05
3.06m / 15.4% (Part)

Toutes les audiences

Actualités
FRA | Diffusion TF1 - Mercredi 04 Septembre 2019

FRA | Diffusion TF1 - Mercredi 04 Septembre 2019
Ce soir, TF1 termine la diffusion de la saison 14 de Esprits Criminels avec deux inédits. En effet,...

FRA | Diffusion TF1 - Mercredi 28 Aout 2019

FRA | Diffusion TF1 - Mercredi 28 Aout 2019
Ce soir, TF1 reprend la diffusion de la saison 14 de Esprits Criminels avec un inédit. En effet, la...

Paget Brewster jouera la guest-star dans la comédie Mom !

Paget Brewster jouera la guest-star dans la comédie Mom !
Paget Brewster a annoncé qu'elle apparaitra en tant que guest-star dans la septième saison de la...

Nouveau sondage sur le quartier !

Nouveau sondage sur le quartier !
Un nouveau sondage a été mis en ligne sur le quartier, celui-ci vous propose d'élire la meilleure...

Un film de Jennifer Love Hewitt adapté en série par Amazon !

Un film de Jennifer Love Hewitt adapté en série par Amazon !
Peu d'éléments sont pour le moment connus, mais Amazon travaille sur une adaptation des films I Know...

Newsletter

Les nouveautés des séries et de notre site une fois par mois dans ta boîte mail ?

Inscris-toi maintenant

Sondage
Téléchargement
HypnoRooms

CastleBeck, Aujourd'hui à 10:07

N'oubliez pas de voter pour les Awards This Is Us. Il y a 10 catégories en vote présentement. Merci et bon dimanche.

mnoandco, Aujourd'hui à 17:35

Dernières hueres pour voter aux Blacklsit Redemption HypnoAwards ....direction le quartier Blacklist si vous avez vu le spin off

mnoandco, Aujourd'hui à 17:35

de cette série . Merci d'avance

mnoandco, Aujourd'hui à 17:36

* dernières heures, c'est mieux*

mnoandco, Aujourd'hui à 17:48

Nouvelles photos à départager sur le quartier Blacklist...

Viens chatter !

Change tes préférences pour afficher la barre HypnoChat sur les pages du site